Catégories
Uncategorized

Un mouvement perpétuel

Enviant de ces gens la passion tenace
Il pose des billets à tâtons puis frémit
Lorsque le défiant l'abusant on rit fort
Un cave mise gros ça va valser un coup

Pâle il sent sinuant l'envahir mal brutal
C'est l'hiver s'imposant et bat le sang de glace
Bille filoute passe passe ralentit
Bondit sort du rail et sans égards te dit « Non »

Du rouage nocif enrage l'inconnu
Au grand déni du sort mise sitôt jurant
Et pâle tripotant d'un doigt ossu l'argent

Il sent l'infortuné chant qu'ont brûlants désirs
Tocsin fou la bille sans nuance dit « Non »
Du rouage nocif enrage l'inconnu
https://taliporefleuri.files.wordpress.com/2021/06/0b315-1280px-automates-jaquet-droz-p1030490.jpg
Les automates Jacquet-Droz, musée de Neufchâtel (CH)                                                          (Rama, Cc-by-sa-2.0-fr)

Ce poème est ma participation à l’opus du 15 mars 2015 de « La ronde », un échange entre blogs sur un thème donné – ici « Le jeu ». Il a été publié sur le blog de Dominique Autrou tandis que sur talipo j’accueillais Hélène Verdier pour son beau tombeau de Stéphane Mallarmé.

Ce sonnet non rimé est composé selon la contrainte du jeu de la vie, à partir du vers « Enviant de ces gens la passion tenace » extrait du poème de Charles Baudelaire « Le jeu ». Dans cette contrainte inspirée d’un célèbre automate cellulaire, toutes les voyelles, déterminées par application des règles de cet automate, sont imposées. En appliquant ce jeu au vers de Baudelaire, j’ai observé qu’à partir du quatorzième vers une répétition infinie se met en place, d’où l’idée de mouvement perpétuel bien en accord avec le sens du poème.

Oripeaux : Précédent Suivant

Catégories
Uncategorized

Héméroméride – Juin

L’héméroméride, projet d’un an, conçu par Bernard Maréchal, débute le 1er mai 2021. Il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste en page annexe. Une activité journalière est proposée : l’écriture d’un micro poème sur le thème de la journée, au format haïku, additionné d’une contrainte à son propre choix. On trouvera ci-dessous les contributions du mois de juin.

1er juin – Journée mondiale du lait

Bernard Maréchal

Jadis vachement trait, pourquoi ce frais breuvage
Plus que d’un jet bovin sort d’un frigo chromé ?
Quand je veux fourrager, ta vache alors blasphème :
Viens piquer mon jus chaud ! Gaffe, mon bel ami !

( belle absente )

et

Buvons ce bon jus,
Suc de chèvre ou de zébu,
Écrémé ou non.

( lipogramme en [LAIT] )

Nicolas Graner

Aliment vital
Plaisant liant initial
Climat infantile 

( chaque mot contient les quatre lettres L, A, I, T )

Elisabeth Maître

Son bon lolo bu
Loulou d'Honolulu dort
Rêve et ronfle fort

( lipogramme sur les 2 voyelles du mot-clé )

Annie

quand j'ai faim, j'ai froid
ni chocolat, ni bouillon,
mais un bon lait chaud

( avec le mot-clef )

Jacqueline Morel

Par exception, hors format imposé, ce lai inspiré à Jacqueline par le lait

Que pensez-vous mon cher ami
Du beau présent qu'elle m'offrit ?
Ce fut au cœur d'un chaud été...
Elle apparut telle une fée.
J'avais sellé mon palefroi
Pour quérir l'ombre du sous-bois
Et l'onde fraîche du ruisseau.
Hypnotique, le chant de l'eau
Me guida là où je la vis.
Sur la mousse tout alanguie :
Apparition comme un mirage
Sous le vert tendre du feuillage
Et des milliers d'éclats dorés
Que diffusait la canopée.
De ses beaux yeux verts me sourit,
Et sa blanche main me tendit.
À ses pieds je m'agenouillai
Et d'un baiser je l'effleurai.
Et c'est alors qu'entre mes mains
Y déposa un bol d'airain.
Mes sens ne purent résister
À son contenu parfumé.
Lait, miel, fleurs et plantes sauvages
Constituaient le doux breuvage.
Sa voix mélodieuse me dit :
« Bois ! Que jamais tu ne m'oublies ; »
Hélas, bien sûr, j'obtempérai.
Beaucoup plus tard je m'éveillai
La nuit, seul dans une clairière.
Depuis lors, la raison je perds...
De ma belle je me languis
Mais jamais je ne la revis.

Alexandre Carret

Vois comme tout pousse
Je me revois l'allaiter
Revoilà l'été

( homophonie )

et

MILCH -ants pour POT LAIT-
MILK -i toujours savait al-
LECHE LATTE -rèse ?

( homophonie avec le mot-clef dans plusieurs langues )

Floriane Austruy

A-t-il ail et lait ? 
Lit-il, tait-il l'alité ? 
L'est-il lié à lie ? 

( paronomase )

@FraPa_92

Agile au filet 
Plutôt souple du mollet 
Un peu soupe au lait...

( rime sur le mot-clé )

Noël Bernard-Talipo

L'enfant boit le lait.
L'écolier boit, à sa source,
L'émerveillement.

L'homme mûr ferme les yeux,
Suit les ordres, boit le sang.

( tanka avec le mot-clef )

2 juin – Journée Mondiale pour un tourisme responsable et respectueux

Bernard Maréchal

Je
Veux
Partir
En vacances
Visiter le monde
En bon touriste responsable.

( Fib )

Nicolas Graner

Voir Fidji, Norvège, 
Belize, Koweït, Mexique,
Chypre, avec respect.

( pangramme )

Jacqueline Morel

On le veut éthique,
Alternatif , solidaire...
- Soupir de la Terre -

( sur le thème )

Alexandre Carret

TOUR de la presque-île
ISthME, passage tranquille
REStaurant d’équilles

PONt tendu entre deux mondes 
SABLE fin et fin du monde

( acrostiche généralisé )

et

Je pars visiter
En touriste responsable
Mon monde intérieur

( avec le mot-clef )

et

Du tourisme responsable et respectueux
Tourisme sexuel enduré : stopper cet abus

( vers anagrammatiques )

Claudine Laurent

 Vertes vallées  Dunes dorées 
            Silence
Ruisseau riant   Sentier secret
            Souffle

           Baskettes
             Bâtons
          Bruissement
         Bourdonnement
      Brassage bienveillant

  Nature nacrée   Nature nous
             Merci 

( petite morale élémentaire portative )

Noël Bernard-Talipo

Les hauts responsables
Défilent, de l'air blasé
Qui sied aux touristes.

Le peuple, respectueux,
Les conduit à l'échafaud.

( tanka avec les mots-clefs )

3 juin – Journée mondiale de la bicyclette

Bernard Maréchal

Belle bicyclette,
Mon petit vélo,
Je t’ai dans la tête
Et le ciboulot.

Et dans ce dédale,
Nez dans le guidon,
Souvent je pédale,
Seul, à l’abandon.

( sélénet et mot-clef )

Nicolas Graner

Une bicyclette
C'est un vieux vélo rouillé
Disent mes enfants

Le sens d'un mot change hélas
Plus vite que les mortels

Jacqueline Morel

ô
ce
vtt
sans
selle
dévale
abrupte
descente
étonnante
bicyclette 

( boule de neige )

Annie

en ballade au bord de l'eau
sur ta bicyclette
ou sur ton vélo
tu es à la fête
réjouis le matelot 

( HOG )

Alexandre Carret

Belle bicyclette,
Vois-tu ? comme le vélo,
Je ne t’oublie pas !

Noël Bernard-Talipo

« Sida, jeunet ? » et
As à vélo leva sa
Tête nue : « - Jadis... »

( haïku palindrome, avec un synonyme du mot-clef )

4 juin – Journée internationale des enfants victimes innocentes de l’agression

Bernard Maréchal

L’agresseur sait bien
Prendre un enfant par la main
L’enfant innocent.
 
L’agresseur le sait trop bien
Mais les victimes l’ignorent.

( tanka )

Nicolas Graner

Je dédie aujourd'hui mes vers à ces enfants
Qui dans l'inattention ordinaire se fanent
Ceux pour qui le futur a le goût du néant
Relégués pour toujours au statu quo ante
Dont tout projet de vie a été brisé net
Coupables seulement du crime d'être 
Déjà ratatinés entre de rudes bords n'
Autorisant aucun espoir en l'avenir

( les derniers mots forment une échelle descendante )

Jacqueline Morel

Si vaste et ventée
Océane immensité
Et force vivante

(Beau présent avec les lettres des mots-clés)

Claudine Laurent

Enfants impuissants
Victimes de bourreaux lâches
Innocentes âmes

De cris en coups, cruauté
L'agression sabre des vies.

(Tanka - les mots-clefs se retrouvent dans l'ordre, en tête de chaque vers)

Noël Bernard-Talipo

« Sont-ce des enfants ?
Sont-ils vraiment innocents ?
Qui les dit victimes ?

C'est nous les victimes,
Qu'envahissent tant d'enfants,
Nous, les innocents ! »

Bons, purs, innocents,
Ferment leur porte aux victimes,
Leur cœur aux enfants.

( Quenine sur les trois mots-clefs )

5 juin – Journée mondiale de l’environnement

Bernard Maréchal

       Terre éteinte   Rivière morte 
                   Rêve 

          Mont noir   Vent inerte 
                   Rime 

                    Vie 
                  Timorée 
                  Minorée 
                  Méritée 

       Mer réinventée   Rivière verte 
                   Vive 

( petite Morale élémentaire portative et beau présent )

Alexandre Carret

Environnement
Ce mot-même du problème
De l’écosystème.

et

EN VIRant de cap
ON N’ Evitera sûre-
MENT pas l’Aventure.

( le mot-clef réparti par fragments au début des trois vers )

Nicolas Graner

Vive mon terroir,
territoire vert envié,
vitrine rêvée.

( beau présent )

Jacqueline Morel

On cherche l'Eden
Tout en créant un enfer
Stupide être humain

Noël Bernard-Talipo

« Parlez à l'envi
Sans crainte que le chien ronne :
Le silence ment. »

- Le monde entier ment.
Chacun te berne à l'envi
Puis, entubé, ronne.

Autour de toi ronne
La meute qui triche, et ment,
Et bouffe à l'envi.

( quenine sur le mot-clef coupé en trois fragments )

6 juin – Journée de la mini-jupe

Bernard Maréchal

     Jupe courte   Jambe nue
              Lisse

  Vision fugace   Souvenir flou
             Trouble

          Genoux ronds
           Des filles
             Secret
             Révélé

     Peau dorée   Jambe longue
              Bronze


(Petite Morale élémentaire portative et beau présent)

Nicolas Graner

La robe de bal
A dû céder à la mode
De la mini-jupe

( okapi )

Alexandre Carret

Sa jupe trop courte
Laissait poindre son mollet
Grand-père bandait

Jacqueline Morel

Militer au féminin
Se nipper à son idée
Fini jupons et paniers
Voici jupette en satin !

(Quatrain d'heptasyllabes sur le thème – Utilisation dans l'ordre des syllabes du mot-clé en diagonale : 1ère syllabe du mot-clé = 1ère syllabe du 1er vers ; 2ème syllabe du mot-clé = 2ème syllabe du 2ème vers ; etc...)

Noël Bernard

mignonne à ta rose
me piquai le doigt
te garder je n'ose
sous mon joli toit

doux soleil dépose
léger brou de noix
que ta jupe expose
à mon flot d'émois

( sélénet isocèle )

7 juin – Journée mondiale des martinets

Bernard Maréchal

Quand il fouette l’air,
L’oiseau noir de saint Martin
Mérite son nom.

Il nargue, fesses au vent, 
Les martinets familiaux.

( tanka et mot-clef )

Annie

oiseaux qui venez avec la marée
jaloux des pêcheurs des poissons tirés
du flot, enlevés au juste rée

( ouliporime : le mot-clé est partagé en trois fragments placés en fin de vers devant une même syllabe )

Nicolas Graner

Selon les croyances du tantrisme
Après leur mort les plus méritants
Se réincarnent en martinets

Ce n'est pas à coups de martinets
Que les vrais pratiquants du tantrisme
Corrigeraient les moins méritants

Les seuls outils vraiment méritants
Sont les mantras tels des martinets
Qui forgent les esprits au tantrisme

( quenine sur des anagrammes et trois sens différents du mot-clef )

Jacqueline Morel

Ballet incessant
seésyolpéd senif seliA
Et plus vif qu'Éole

éticiléf-uaesio nU
Ses petits jamais n'oublie

( boustrophédon )

Alexandre Carret

MARTINET -me t-
ARTINET des robe-
RTINET liber-
TINET en m-
INET -te avec son
NET en tromp-
ET -
T -e.

(Martine aime tartiner des robertines et libertiner en minette avec son nez en trompette.)

Noël Bernard-Talipo

Resemant sarments,
Fermenterons traminers,
Apremonts, crémants.

Gastronomes prestement
Surmèneront œnomètres.

( chaque mot contient les cinq consonnes de "martinets" )

8 juin – Journée mondiale de l’océan

Bernard Maréchal

        Eaux amères   Vagues épouvantables
                      Écume

   Profondeur vertigineuse   Lenteur majestueuse
                     Mystère

                  Immense bleu
                  Sur le corps
                  De la terre
                  Je te salue

     Solitude solennelle   Puissance éternelle
                      Océan


( petite morale élémentaire et mot-clef ) pcc. Lautréamont

Nicolas Graner

Oceano Inox

Oh ! combien de déchets aux couleurs incertaines
Qui sont partis d'ici vers des côtes lointaines
Hors de leurs conteneurs se sont évanouis !
Combien ont ressurgi par une nuit sans lune
Entre un château de sable et le pied d'une dune,
Qu'on croyait sous les eaux à jamais enfouis !

( parodie )

Jacqueline Morel

Je nage dans l'écume de la vague bleue.
L'écume nage sur la vague bleue.
Dans la vague bleue, je nage sur l'écume.
Dans la Bleue, je nage sur l'écume de la vague.
Je nage dans la vague bleue d'écume.
Bleue est l'écume de la vague où je nage.
La vague où je nage est bleue d'écume.
L'écume est bleue sur la vague où je nage.

( poème carré ou lescurien à partir de 4 mots inspirés par le mot-clé )

Alexandre Carret

AUX SÉANTS
AUSSi gÉANTS
Qu’ObStinÉs dANS 
d’ObSÉdANTS
OCÉANS

( homophonies )

Noël Bernard

il y a trois îles
sur mon petit océan
l'une est un désert

la deuxième est un volcan
sur la troisième j'attends

9 juin – Journée Internationale des archives

Bernard Maréchal

Archives chéries,
Ces rivières asséchées,
Vivaces viviers,

Vrais cahiers hiérarchisés,
Rêves cachés à revivre.

( tanka, beau présent et mot-clef )

Nicolas Graner

            dans la cave
          classe et achève
        soucieux tu archives
          ragots en alcôve
            fond de cuve

( babebine et boule de neige )

Alexandre Carret

Chaque cicatrice
archive mes souvenirs
à fleur de mon corps.

Jacqueline Morel

Piles étagères
Inutilisé l'opus
Amuse le rat.

( okapi )

Noël Bernard-Talipo

M'arrachant
Hors l'hiver des sens
J'ai recherché l'ivre impression

L'amour court
Houle inverse temps

Sans peur crée

( bigollo et primitive de « archives, archives, archives, arc » )

10 juin – Journée du stylo bille

Bernard Maréchal

L’Élysée le teste :
Le stylo bille est stylé !
L’élite obéit.

Si le style est obsolète,
Illisible est le billet.

( beau présent )

Nicolas Graner

STYLOGRAPHIQUE

Incroyable : un
jour, le pays vit,
dit-on, au rythme
du stylo à bille !
Il rend nos syllabus
simples, nos papyrus
nickel. Voyant un
stylo à plume, dis :
« Il est trop fuyant ! »
Un crayon ? Bien
qu'on y arrive,
il y a trop de schmutz.
Alors tu y tiens,
au stylo bille !

( hétéropanvocalismes : chaque ligne contient une fois les six voyelles A, E, I, O, U, Y )

Elisabeth Maître

Je n'ai plus de plume
Elle est au musée
Pleine d'amertume
Près de l'encrier

Fais gaffe à ta bille
Jetable stylo
C'est bientôt la quille
On tape les mots

( sélénet )

Jacqueline Morel

De
la
couleur
pour écrire
sur les blancs nuages
les mots qu'ils porteront vers toi.

( Fib )

Alexandre Carret

De son stylo bille
Elle instille aux billets doux
Un style, ô, habile.

( homophonie )

Noël Bernard

Stylographe ou plomB
Ton effigie traceraI
Yeuse au tronc royaL

Le frénétique soleiL
Obéit au mage sombrE

( tanka isocèle, double acrostiche )

11 juin – Journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau

Bernard Maréchal

Passage à niveau :
Si on passe sans son veau,
Sagesse au panneau !

Si veau passe pas à pas,
Un sage âgé passe au pas.

( tanka et beau présent )

Nicolas Graner

Sensibilisation : passage à niveau
Aucune danse chez nous : paso ni java
Bernard et le papillon : Pivot a sa nage
Cherchait la plage au-dessous : scia nos pavages
Elle fleurit son balcon : Jeanne a six pavots
Fixez bien votre écriteau : vissage à panneau
Innocence de l'enfance : âge à pas nocive
La recette du boucher : nappage à six veaux
Le fief du Marquis de Sade : apanage au vice
Les mémoires de De Gaulle : Yvonne a sa page
Prophète chez les Lombards : Jonas à Pavie
Un créatif occitan : j'innove à Passa
Urinoir pour échassiers : pissage à vanneau
Vous vous trompez de tribu : pas si Navajo

( anaphones ou contrepèteries généralisées )

Elisabeth Maître

Gare au T.E.R.
Ne joue pas au téméraire
Forçant la barrière

Jacqueline Morel

La photo sépia
Révèle le beau sourire
du garde-barrière.

Alexandre Carret

Ce chemin d’enfer
M’ouvre passage à nouveau
Train-train de l’amour

( calembours )

et

Pour sensibiliser au passage à niveau
Il nous faut installer des panneaux à visage

( anaphones )

Annie

Journée universelle d'étude des points d'intersection des routes et voies ferrées

jour mondial d'adaptation aux sas où on franchit un, ou plus d'un rail

pour tout le monde journée d'alerte quant aux passages aménagés pour locos et wagons

les vingt-quatre heures sur la terre entière de vigilance au sujet des passages à niveau

entre le matin et le soir, réflexion à propos des croisements des voies pavées et des voies ferrées

( lipogrammes successifs en A, E,... )

Noël Bernard-Talipo

Toujours, suis tes rails.
Oh passe âges, annivs, eaux,
Tous jours, suite éraille.

Aux pas sages, âne y vaut
Aux passages à niveau.

( les vers de 5 syllabes d'une part, ceux de 7 syllabes d'autre part, sont holorimes )

12 juin – Journée mondiale contre le travail des enfants

Bernard Maréchal

Pour
Tout
Patron
Exploiteur
Les enfants travaillent
Malgré les lois qui l’interdisent.

( Fib )

Alexandre Carret

Qu’un enfant travaille
A produire pour les Hommes
Des jeux et des rêves.

Elisabeth Maître

Tant de petits d'hommes
Sacrifiés au seul profit
D'immondes salauds

Jacqueline Morel

Les yeux sont hagards.
Dans le visage froissé
Une larme perle.

Nicolas Graner

Une journée contre
Le travail, moi je suis pour.
Et vous, les enfants ?

Noël Bernard-Talipo

tout rire avalant
dis le froid de ces enfants
serfs au lent trépas

( primitive sur "Travail Des Enfants" )

13 juin – Journée mondiale du tricot

Bernard Maréchal

Un
Fil,
Deux mains,
Deux aiguilles :
La maille à l’endroit
Regarde la maille à l’envers.

( Fib )

Alexandre Carret

Grand-mère tricote
Tous les fils multicolores
De ses souvenirs.

et

Ressens-tu la faim
et les aiguilles du froid ?
Tricote un champ d’ail !

Annie

chanson de sorcière 

qui tricote
pique et pique et berlifique
croque et croque et lificote
qui trop quitte

( comptine sur l'air de am, stram, gram)

et

Verso tricot

Le tricot m'avait lassée
un zigzag avant,
un retour,
un zigzag avant,
un retour....
L'art m'ennuie, lire m'énerve
Succès, gain inouï
sensations m'amuseraient
Souris ! Essaie le tripot ! 

( aléa furtif généralisé d'écarts -7,0,+7 )

et quelques haïkus lipogrammes en E :

Tricot irlandais
ou risotto milanais ?
Fricot japonais !


Du matin au soir
tricotons. Durant la nuit
comptons nos moutons


Nous jouons, chantons
courons, grimpons, cavalons.
Du tricot ? Jamais !


Alors, maths, chinois
français, latin ? Tu choisis.
Finir mon tricot!


Toujours du plaisir
fait-il chaud : nous nous baignons
froid : nous tricotons.


Bousculons haïku,
oulipo trop normatifs,
tricotons nos mots


Sur l'art du tricot,
tout mon travail pas à pas,
un parfait plaisir

Elisabeth Maître

Il offrit son lit
Lio popotin joli
tapi blotti dort

et

Rôtissons gigot
dorons poissons ronds oignons
ô fricot si bon


( deux bivocalismes sur les voyelles du mot-clef )

Jacqueline Morel

C'est très attristant
Ce tricot trop étriqué.
- Déventripotons -

( prosonomasie )

Nicolas Graner

Travail raffiné
Ineffable création
Ouvrage touchant

( acrostiche de lettres par mots : les initiales des six mots forment « tricot » )

Noël Bernard-Talipo

Poils d'ovins filons.
Tordons torons, bobinons.
Longs soirs tricotons.

Tic, tic ! Doigts vifs, joli point.
Loin vont colis. Loin promis.

( bivocalisme sur les voyelles du mot-clef )

14 juin – Journée mondiale du donneur de sang

Bernard Maréchal

Un donneur de sang
Redonne du sens au don
De sa dose rose.

(beau présent sur mot-clef)

Elisabeth Maître

Son sang sirupeux
salissait ses surrénales
sordide souffrance

( tautogramme )

et

J'offre mon sang d'encre
Un mauvais sang fait maison
Qui veut ce poison?

Bituur esztreym aka E-M Gabalda

bracelet de l’autre servira 
de symbole frères de sang
non versé le luxe du temps
et le bleu du ciel

Alexandre Carret

Deux cent champs d’honneur
Aux cent-deux donneurs de sang.
Sans leur sang, on meurt.

( prosonomasie )

et

Ton don a sauvé
Notre part d’humanité
Tu nous as reliés.

Jacqueline Morel

Donneurs malgré nous...
Moustique et puce à l'affût
D'un saut ou coup d'aile

D'innocentes proies assaillent
Friands de nectar carmin.

( tanka avec l'un des mots-clefs )

Noël Bernard-Talipo

Ton sang et mon sang,
Là, par ton don, se sont joints
Et je vois la vie.

( monosyllabes )

15 juin – Journée européenne du vent ( de l’énergie éolienne )

Bernard Maréchal

Chaque vapeur voyage
Aux pales d'une éolienne chromée.
Où jonglais-tu, forte brise, mistral amer ?
Débitez d'infinis kilowatts !

(Panscrabblogramme)

Elisbeth Maître

Caresse d'Éole
sur les pales qui s'affolent
ronde farandole

Annie

Grand vent -dix jours
durant- gronde ! In
situ déballons
sort brillant, quel
tesson luira ? 

( quintine de voyelles : AEIOU UAOEI IUEAO OIAUE EOUIA )

(cf. l'Oulipien de l'année 2006 Hervé Le Tellier )

Nicolas Graner

Si par hasard
Sur l'pont des Arts
Tu crois's le vent, le vent maraud
Fais-lui tourner ta dynamo
Si t'as d'la veine
Ton éolienne
Avec le vent, le vent fripon
Pourra remplacer le charbon

(sur l'air de «Le Vent» de Georges Brassens)

Bituur esztreym aka E-M G

 dans l’air des traces abandonnées 
      au vent. guidé toujours par un fil 
            ténu. savoir où fonce l’ardeur...

Jacqueline Morel

Une plume au vent
Effleure la cime
Et le sapin danse

Et le faucon danse
porté par le vent
autour de la cime

Caresse la cime
Harmonieuse danse
Au souffle du vent

( quenine )

Alexandre Carret

On aura beau dire,
Instruments et vieux moulins,
C'était mieux à vent !

Noël Bernard-Talipo

entends-tu
c'est la voix du vent
suivras-tu son appel pressant
auras-tu son énergie auras-tu sa violence

le murmure
qui trouble ta nuit
naît-il d'une harpe éolienne

tu te lèves
tu ouvres la porte

et tu vas

( bigollo )

16 juin – Journée Mondiale de l’enfant africain

Bernard Maréchal

Pour
Les
Enfants
Africains
L’enfance est un mot
Mais pas une réalité.

( Fib )

Nicolas Graner

  rire rare    crac-crac ric-rac
           train-train

   trafic actif    nanti anéanti
            fric-frac

            naître ici
              finir
            incarcéré
            ça craint

arrêté atterré     attente éreintante
              tic-tac

( petite morale élémentaire portative et beau présent )

Elisabeth Maître

Enfant du désert
Gamin des rues des townships
Gosse de la brousse

Que sera donc ton destin
De petit môme africain?

Jacqueline Morel

Regard étoilé
De l'obsidienne œil céleste
Au mien arrimé.

De jolies perles nacrées
Sourire immense échangé.

( tanka sur le thème )

Alexandre Carret

Enfance africaine
Berceau de notre histoire
Chrysalide humaine

Noël Bernard-Talipo

E ncore
N ul bruit
F ranc luit
A urore

N 'implore
T a nuit
A  fui
F iel gore

R ien n'est
I nné
C ourt fronde

A rdeur
I nonde
N euf cœur

( sonnet acrostiche )

17 juin – Journée mondiale contre la Désertification et la Sécheresse

Bernard Maréchal

Direction désert.
Terres rêches, rationnées.
Cérès sèche : échec.

( beau présent )

Nicolas Graner

Le temps reste sec
Le blé en herbe se perd
Le désert s'étend

Les bêtes se terrent
L'expert cherche des remèdes
Les gens désespèrent

( monovocalisme )

Elisabeth Maître

Terre que l'on blesse
sécheresse vengeresse
le désert progresse

et

Le dormeur du val
très bientôt reposera
ensablé brûlant

Jacqueline Morel

Sable sec et ocre
Terre aride torréfiée
Crisse, craque et puis crépite

( prosonomasie )

Alexandre Carret

- Déméter ! Déesse !
Cesse de sécher les terres
Et de les déserter.

- Humain implorant,
Vois plutôt ta pollution !
Bisous amicaux.

(monovocalisme puis lipogramme)

Noël Bernard-Talipo

Mer de sécheresse,
Erg et reg. Cercle de fer,
Le désert t'enserre.

( monovocalisme )

18 juin – Journée de la gastronomie durable

Bernard Maréchal

La gastronomie
Nous fait visiter.
Mais la sodomie
Nous fait hésiter…

Quand elle est durable,
Ou bien de saison,
On réclame à table
Du râble à foison.

( sélénet sur les mots-clefs )

Elisabeth Maître

J'ai pas trop dormi
Du sable pas trop beau mis
Hue diable marchand

( prosonomasie )

Noël Bernard-Talipo

Super Big Giant
Sauce tomate sucrée
À volonté frites

Voici la gastronomie
La prospérité durable

et

Sur le Strand à Londres
Où de radio danse l'onde
De Gaulle entends-tu

La gueule des anges noirs
Stridulant de tombe en tombe

Entends-tu les bombes
La sarabande des morts
Le deuil bâillonné

Le rire des résistants
L'armée boueuse des ombres

Entends-tu de l'aigle
La monstrueuse agonie
L'ultime sabbat

L'amertume du soir gris
Les aubes de solitude

( renga dokugin, c.-à-d. renga écrit par un seul auteur, en beau présent sur le mot-clef )
Catégories
Uncategorized

Héméroméride – contraintes

L’héméroméride, projet d’un an, conçu par Bernard Maréchal, débute le 1er mai 2021. Il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste en page annexe. Pour chacune de ces journées, un mot-clef (ou un groupe de mots-clefs) est mis en évidence.

Une activité journalière vous est proposée : l’écriture d’un haïku ( 5/7/5 syllabes ) micro poème sur le thème de la journée, additionné d’une contrainte à son propre choix. Le haïku peut éventuellement être remplacé par une autre forme de micro-poème, tanka, sélénet, chicago, petite morale élémentaire portative… pourvu qu’il ne comporte pas plus de 280 caractères.

Nous listons ci-dessous les contraintes qu’ont choisies les auteurs :

  • obligation d’utiliser le mot-clef

AP-1-5 OCP-1-5 NB-1-5 RM-1-5 NB-2-5 BM-3-5 JM-2-5 AP-3-5 EG-3-5 BM-5-5 AP-4-5 EM-5-5 BM-6-5 AP-6-5 EM-7-5 AP-7-5 AP-8-5 OCP-8-5 BM-9-5 NB-9-5 EM-10-5 BM-10-5 NB-10-5 AP-10-5 EM-11-5 JM-11-5 AP-11-5 AP-13-5 AP-14-5 BM-15-5 NG-15-5 EM-15-5 AP-15-5 NB-17-5 EM-18-5 AC-18-5 BM-19-5 NB-19-5 OCP-20-5 AC-20-5 EM-21-5 AC-21-5 NB-22-5 AC-23-5 OCP-23-5 CL-23-5 AC-26-5 AC-29-5 A-1-6 JM-1-6 AC-2-6 NB-2-6 AC-3-6 CL-4-6 BM-7-6 NB-8-6 AC-9-6 EM-10-6 JM-14-6 NB-15-6

  • abécédaire : les initiales des mots successifs suivent l’ordre alphabétique.

NB-15-5

  • acrostiche : les premières lettres de chaque vers forment un mot. Des acrostiches plus généraux, de couples de lettres, syllabes etc. peuvent être mis en œuvre ; on rencontre aussi des acrostiches terminaux ( en fin de vers), centraux, obliques, diagonaux, des acrostiches de lettres par mots…

JM-3-5 CL-3-5 OCP-6-5 EM-9-5 JM-17-5 OCP-18-5 BM-21-5 KH-21-5 BM-21-5 BM-23-5 CL-25-5 JM-26-5 A-27-5 EM-27-5 FA-27-5 NB-28-5 GLG-31-5 AC-2-6 JM-6-6 NB-10-6 NG-13-6 NB-16-6

  • acrosémantiche : acrostiche combiné avec la mise en début de vers de mots appartenant tous à un même registre sémantique.

AC-23-5

  • aléa furtif : dans tous les mots la première et la dernière lettre sont identiques. Dans l’aléa furtif généralisé l’écart (dans l’ordre de l’alphabet) entre ces deux lettres doit avoir une valeur définie.

A-13-6

  • anagrammes

JM-10-5 AC-22-5 AC-30-5 AC-2-6 NG-7-6

  • anaphones : deux énoncés composés des mêmes sons (phonèmes) dans un ordre différent ( contrepèteries généralisées )

NG-11-6 AC-11-6

  • babebine : Dans chaque strophe cinq vers dont les rimes possèdent les mêmes consonnes tandis que les voyelles sont successivement a,e,i,o et u

NG-9-6

  • belle absente : autant de vers que de lettres dans le mot ; chaque vers contient chacune des lettres a,b,c,d,e,f,g,h,i,j,l,m,n,o,p,q,r,s,t,u,v (soit l’alphabet privé de k,w,x,y,z) à l’exception de la lettre considérée.

A-3-5 NB-7-5 NB-21-5 BM-21-5 BM-1-6

  • beau présent : les seules lettres utilisées sont celles du mot-clef

BM-1-5 GLG-1-5 MM-2-5 EM-3-5 BM-7-5 BM-12-5 NG-12-5 EM-13-5 JM-13-5 BM-14-5 NB-14-5 EM-15-5 EM-16-5 A-16-5 NB-16-5 BM-16-5 FA-16-5 BM-17-5 NG-20-5 NB-20-5 A-20-5 OCP-22-5 EM-25-5 BM-27-5 BM-29-5 NB-30-5 JM-4-6 BM-5-6 NG-5-6 BM-6-6 BM-9-6 BM-10-6 BM-11-6 BM-14-6 NG-16-6 BM-17-6

  • boule de neige : chaque mot possède 1 lettre de plus que son prédécesseur. Variantes : «chaque vers» au lieu de «chaque mot» ; une lettre «de moins» et non pas «de plus» ( «boule de neige fondante» ) ; «x lettres» au lieu de «1 lettre», x étant un nombre fixé.

JM-3-6 NG-9-6

  • calembour

NG-14-5 AC-11-6

  • centon : « collage de courts extraits de textes appartenant à des œuvres diverses »

NB-27-5

  • charade

JM-7-5

  • chicago : quatre homosyntaxismes qui forment devinette et dont la solution (tantôt explicitée, tantôt occultée) est une homophonie

BM-12-5 JM-12-5 AP-12-5 JM-14-5

  • échelle : suite de mots, dont deux éléments successifs ne diffèrent que par une lettre. Idées similaires : échelle ascendante où chaque mot est constitué des lettres du prédécesseur plus une ; échelle descendante où on remplace prédécesseur par successeur.

NG-4-6

  • filigrane : Dans un dictionnaire de référence, sélectionner un certain nombre de locutions contenant un mot donné. Effacer le mot dans chaque locution. Construire un court poème avec ce qui reste.

NG-3-5 JM-16-5

  • kyrielle : la lettre finale d’un mot et la lettre initiale du mot suivant sont identiques. Généralisations : syllabes au lieu de lettres, fin d’un mot ou groupe de mots – voire vers- et début du suivant (on parle alors d’un marabout).

JM-30-5

  • Hétéropanvocalisme : chaque ligne contient une fois les six voyelles A, E, I, O, U, Y

NG-10-6

  • homophonie : deux écritures différentes se lisant de la même manière

AC-22-5 AC-1-6 AC-8-6 AC-10-6

  • homomorphisme : texte qui a la même structure qu’un texte souche.

A-13-6 NG-15-6

  • holorimes : deux vers totalement homophones.

NB-11-6

  • lettres imposées dans les mots : notamment le « collier » dans lequel chaque mot contient la lettre O ( représentant le « trou » par lequel passe le fil du collier ). Dans le « collier strict » on impose de plus que dans chaque mot il y ait une seule occurrence du O.

NB-23-5 NG-1-6 NB-7-6

  • lipogramme : une ou plusieurs lettres au choix sont interdites ; le monovocalisme (une seule voyelle autorisée), le bivocalisme … en sont des cas particuliers

NB-3-5 EG-3-5 BM-4-5 NB-4-5 MM-4-5 A-10-5 NG-13-5 BM-18-5 NB-26-5 BM-31-5 EM-31-5 NB-31-5 GLG-31-5 BM-1-6 EM-1-6 A-11-6 A-13-6 EM-13-6 NB-13-6 NG-17-6 AC-17-6 NB-17-6

  • marabout : voir kyrielle
  • médaille : haïku dont les deux dissyllabes terminant les vers courts sont « revers » l’un de l’autre, le vers central exposant une notion (même étendue, mais explicite) de retournement, détournement, traversée, inversion, échange…

A-12-5

  • M+k : Généralisation de la méthode S+7 populaire chez les oulipiens, dans laquelle on remplace chaque substantif d’un texte par le substantif situé 7 rangs plus loin dans un dictionnaire, on trouve des S+k (k quelconque), des V+k (verbes), M+k (mot de nature quelconque). La méthode Caradec consiste à appliquer cette méthode de façon itérée.

NG-19-5

  • monosyllabes : tous les mots de plus d’une syllabe sont proscrits.

A-21-5 NB-14-6

  • okapi : alternance stricte de consonnes et de voyelles.

NG-12-5 NG-6-6 JM-9-6

  • onzinet : 11 mots répartis comme suit :

Vers 1 (1 mot) : un objet, une idée, une sensation, etc.
Vers 2 (2 mots) : ce que fait cette chose.
Vers 3 (3 mots) : où, ou comment, cela se passe.
Vers 4 (4 mots) : ce que cela signifie.
Vers 5 (1 mot) : conclusion, ce qui en résulte.

NG-20-5

  • ouliporimes : un mot est divisé en trois fragments qui sont placés respectivement en fin de trois vers, suivis d’un même « support » (syllabe ou groupe de lettres ). Ceci définit l’ouliporime avec support à droite; dans l’ouliporime avec support à gauche le support précède les fragments.

A-7-6

  • palindrome : texte se lisant indifféremment dans les deux sens

NB-25-5 NB-3-6

  • pangramme : toutes les lettres de l’alphabet sont utilisées.

BM-2-5 NG-2-6

  • panscrabblogramme : les 102 lettres du scrabble sont utilisées, y compris les 2 jokers.

NG-11-5 BM-15-6

NG-8-6

  • poème carré ou lescurien

JM-8-6

  • poème justifié ou isocèle : même nombre de caractères par ligne. On utilisera plutôt le premier terme lorsque la ponctuation est prise en compte, le second lorsqu’elle est absente.

BM-10-5 BM-13-5 BM-24-5 BM-26-5 NB-6-6 NB-10-6

  • primitive : poème composé d’une ou plusieurs séries de syllabes, chacune contenant dans l’ordre l’une des lettres du mot-clef (c’était la contrainte du positiméride)

NB-5-5 BM-8-5 NB-8-5 BM-9-5 NB-12-5 NB-29-5 NB-9-6 NB-12-6

  • prosonomasie : ressemblance de sonorité entre différents mots dans une même phrase. Paronomase et prosonomasie sont très proches.

NG-10-5 FA-1-6 JM-13-6 AC-14-6 JM-17-6

  • quenine (ou n-ine) : n strophes de n vers chacune, avec un mot-rime différent à chaque vers. La place des mots-rimes change de strophe en strophe selon la permutation de Queneau. Parmi les variantes, la quenine vocalique : n vers contenant n voyelles dont les occurrences sont fixées par la permutation de Queneau.

NB-10-5 NG-24-5 NB-4-6 NB-5-6 NG-7-6 A-15-6 JM-15-6

  • rimes déterminées par les syllabes du mot, par sa terminaison, ou rimes épelant les lettres du mot

NB-1-5 AP-2-5 OCP-3-5 EM-6-5 NB-13-5 NG-21-5 JM-25-5 F-1-6

  • sextine : Très proche de la quenine (voir ci-dessus) dont elle est à l’origine, la sextine a les mêmes règles auxquelles s’ajoute à la fin une strophe supplémentaire de longueur moitié, la « tornada », où sont repris l’ensemble des mots-rimes. Des variantes ont récemment été proposée où les strophes sont remplacées par des vers et les mots-rimes par les initiales des mots (Gilles Esposito-Farèse) ou les longueurs des mots (Robert Rapilly)

NB-18-5

  • six mots : traditionnel sur Twitter où il s’accompagne du mot-dièze #sixmots, micro texte en six mots

AC-24-5

  • tautogramme : tous les mots ont la même première lettre

FA-3-5 A-8-5 EM-8-5 OCP-8-5 EM-15-5 JM-21-5 EM-23-5 FA-25-5 EM-14-6

  • utilisation des voyelles (ou des consonnes) du mot-clef dans l’ordre où elles apparaissent

NB-6-5

  • utilisation des syllabes ( ou de fragments ) du mot-clef

JM-9-5 EM-22-5 AC-5-6 AC-7-6

  • prise en compte du thème du jour

CM-1-5 CM-2-5 RM-2-5 PL-3-5 JM-1-5 CL-3-5 JM-4-5 EM-4-5 AP-3-5 A-6-5 JM-6-5 OCP-7-5 JM-8-5 BE-9-5 EM-12-5 JM-15-5 EM-16-5 EM-17-5 AP-17-5 OCP-17-5 JM-18-5 EM-19-5 AC-19-5 OCP-19-5 JM-22-5 JM-24-5 AC-25-5 EM-28-5 JM-28-5 AC-28-5 AC-30-5 AC-31-5 JM-31-5 JM-2-6 AC-5-6 JM-5-6 AC-6-6 JM-10-6 EM-11-6 JM-11-6 AC-12-6 EM-12-6 JM-12-6 NG-12-6 AC-13-6 EM-14-6 BE-14-6 AC-14-6 EM-15-6 BE-15-6 AC-15-6 AC-16-6 EM-17-6





Outre le haïku, voici les formes poétiques qui ont déjà été expérimentées dans les contributions :

  • bigollo : la suite de Fibonacci de premiers termes 3,5 est la suite 3,5,8,13,21,… Dans chaque strophe du bigollo les longueurs des vers suivent le début de cette suite ; de plus chaque strophe comporte un vers de moins que la précédente.

NB-9-6 NB-15-6

  • boustrophédon : les vers sont écrits alternativement de gauche à droite et de droite à gauche.

JM-7-6

  • Fib : poème dont les vers ont des longueurs égales aux six premiers nombres de la suite de Fibonacci 1,1,2,3,5,8

NB-11-5 A-12-5 NB-12-5 NB-16-5 BM-2-6 JM-10-6 BM-12-6 BM-13-6 BM-16-6

  • HOG ( haïku oulipien généralisé ) : longueur de vers, nombre de vers, nombre total de syllabes sont des nombres premiers ( ceci généralise le cas du haïku ). Le HOG ne comporte en principe que deux longueurs de vers ; une variante souvent utilisée ici s’affranchit de cette dernière exigence.

A-16-5 A-18-5 A-20-5 A-21-5 A-27-5 A-3-6

  • pantoun : quatrain à rimes croisées abab, mais avec des règles particulières héritées de son origine malaise, décrites sur wikipédia et sur le site pantun-sayang

NB-24-5

NB-2-5 BM-20-5 BM-23-5 JM-23-5 JM-27-5 CL-2-6 BM-5-6 BM-6-6 BM-8-6 NG-16-6

  • sélénet : strophes de pentasyllabes alternant rimes féminine et masculine, à la manière de « Au clair de la lune »

NG-4-5 AP-3-5 JM-5-5 EM-5-5 EM-8-5 EM-14-5 BM-19-5 EM-19-5 EM-20-5 CL-21-5 CL-24-5 EM-25-5 BM-28-5 JM-29-5 BM-3-6 NB-6-6 EM-10-6

  • sonnet

NB-28-5 NB-16-6

  • tanka : deux strophes dont les vers comportent 5/7/5 puis 7/7 syllabes

NG-3-5 NB-3-5 BM-3-5 JM-3-5 EG-3-5 BM-4-5 JM-4-5 AP-6-5 BM-7-5 JM-7-5 OCP-7-5 OCP-8-5 BM-9-5 NB-9-5 AP-10-5 AP-11-5 BM-12-5 BM-14-5 NB-14-5 BM-15-5 NG-15-5 BM-16-5 BM-17-5 JM-17-5 AP-17-5 OCP-17-5 BM-18-5 EM-18-5 OCP-18-5 NB-19-5 AC-20-5 AP-20-5 BM-22-5 BM-25-5 NB-26-5 BM-27-5 NB-27-5 CL-28-5 BM-29-5 NB-29-5 BM-30-5 EM-30-5 BM-31-5 NB-31-5 NB-1-6 NB-2-6 NG-3-6 BM-4-6 CL-4-6 BM-7-6 JM-7-6 BM-9-6 BM-10-6 NB-10-6 BM-11-6 NB-11-6 JM-14-6 EM-16-6 JM-16-6





Contributeurs :

A : Annie

AC : Alexandre Carret

AP : Alain Parent

BE : Bituur esztreym aka E-M Gabalda

BM : Bernard Maréchal

CL : Claudine Laurent

CM : Colette Maréchal

EG : Emmanuel Glais

EM : Elisabeth Maître

FA : Floriane Austruy

F : @FraPa_92

GLG : Gérard Le Goff

JM : Jacqueline Morel

KH : Kris Hardy

MM : Mehdi Mokrane

NB : Noël Bernard-Talipo

NG : Nicolas Graner

OCP : Orane Chalvet-Parent

PL : Pierre Lamy

RM : Raphaëlle Maffioli

Catégories
Uncategorized

Journées mondiales, internationales, ou locales

L’héméroméride, projet d’un an, conçu par Bernard Maréchal, débute le 1er mai 2021. Il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste ci-dessous. Pour chacune de ces journées, un mot-clef (ou un groupe de mots-clefs) est mis en évidence.

Remarque : de nombreux calendriers existent, parfois contradictoires entre eux, et certains jours sont très chargés en commémorations ou célébrations. Il a fallu faire un choix, discutable mais impérieux pour l’entreprise de l’héméroméride…

Mai
1 Journée mondiale du jardinage nu
2Journée mondiale du scrapbooking
3Journée Internationale du Soleil
4Journée Star wars
5Journée Mondiale de la Sage-Femme
6Journée Mondiale du coloriage
7Journée Mondiale des orphelins du SIDA
8Journée mondiale des oiseaux migrateurs
9Journée mondiale du commerce équitable
  10  Jour de l’orgue
11Journée mondiale des espèces menacées
12Journée Internationale de l’infirmière
13Journée mondiale de l’ingéniérie pour l’avenir
14Journée mondiale contre l’hypertension
15Journée internationale des familles
16Journée internationale de la lumière
17Journée mondiale des communications et de la société de l’information
18Journée internationale des musées
19Journée mondiale des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin
20Journée mondiale des abeilles
21Journée internationale du thé
22Journée internationale de la diversité biologique
23Journée mondiale de la tortue
24Journée mondiale du bricolage
25Journée mondiale de la serviette
26Journée australienne du pardon
27Journée nationale de la résistance
28Journée Internationale d’action pour la santé des femmes
29Journée Internationale des casques bleus des Nations Unies
30Journée mondiale pour le droit aux origines
31Journée Mondiale sans tabac
Juin
1Journée mondiale du lait
2Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable et Respectueux
3Journée mondiale de la bicyclette
4Journée internationale des enfants victimes innocentes de l’agression
5Journée mondiale de l’environnement
6Journée de la mini-jupe
7Journée mondiale des martinets
8Journée mondiale de l’océan
9Journée Internationale des Archives
10Journée du stylo bille
11Journée mondiale de sensibilisation aux passages à niveau
12Journée mondiale contre le travail des enfants
13Journée mondiale du tricot
14Journée mondiale du donneur de sang
15Journée européenne du vent (de l’énergie éolienne)
16Journée Mondiale de l’enfant Africain
17Journée mondiale contre la désertification et la sécheresse
18Journée de la gastronomie durable
19Journée mondiale de la drépanocytose
20Journée mondiale des réfugiés
21Journée internationale de la lenteur
22Journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe
23Journée des Nations unies pour la fonction publique
24Journée mondiale des amoureux de l’Alsace
25Journée des gens de mer
26Journée Internationale contre l’abus et le trafic illicite de drogues
27Journée des lunettes de soleil
28Journée du piercing
29Journée de l’appareil photo
30Journée internationale des astéroïdes
Juillet
1Journée mondiale du reggae
2Journée mondiale des OVNI
3Journée internationale des coopératives
4Journée mondiale du naturisme
5Journée du bikini
6Journée Internationale du baiser
7Fête de San Fermin
8Journée du mystère des oulipotes
9Journée de la destruction des armes légères
10Journée mondiale des « femmes sans voiles »
11Journée mondiale de la population
12Journée des yeux vairons
13Journée des frites
14Fête nationale
15Journée mondiale des compétences des jeunes
16Journée mondiale des serpents
17Journée mondiale des émojis
18Journée internationale Nelson Mandela
19Journée Internationale des châteaux
20Journée mondiale du jeu d’échecs
21Journée mondiale de la malbouffe
22Journée du hamac
23Journée mondiale des dauphins
24Journée de la tequila
25Journée du fil et de l’aiguille
26Journée du tout ou rien
27Journée internationale du fonio
28Journée mondiale contre l’hépatite
29Journée nationale du rouge à lèvres
30Journée internationale de l’amitié
31Journée Mondiale des administrateurs système
Août
1Journée internationale de la frite belge
2Journée des médiums
3Journée Mondiale de la capoeira
4Journée des garde-côtes
5Journée des sous-vêtements
6Journée internationale de la bière
7Journée mondiale de l’éducation
8Journée internationale du chat
9Journée internationale des peuples autochtones
10Journée mondiale du lion
11Journée mondiale du Steel Pan
12Journée mondiale des éléphants
13Journée internationale des gauchers
14Journée internationale du rosé
15Journée internationale du géocaching
16Journée mondiale du cerf-volant
17Journée internationale du chat noir
18Journée des vétérans du Vietnam
19Journée mondiale de la photographie
20Journée mondiale du moustique
21Journée mondiale de la mode
22Journée de la bienveillance
23Journée mondiale Topless
24Nuit internationale de la chauve-souris
25Journée mondiale des vêtements d’occasion
26Journée mondiale du chien
27Journée du hamburger
28Journée du nœud papillon
29Journée internationale contre les essais nucléaires
30Journée internationale des victimes de disparition forcée
31Journée mondiale du blog
Septembre
1Journée de prévention des catastrophes naturelles
2Jour de la démocratie ( au Tibet )
3Journée mondiale des gratte-ciel
4Journée des immigrés
5Journée mondiale de la barbe
6Journée internationale de sensibilisation aux vautours
7Journée internationale de l’air pur pour des ciels bleus
8Journée internationale de l’alphabétisation
9Journée mondiale de la peluche
10Journée Mondiale de prévention du suicide
11Journée mondiale de lutte contre le terrorisme
12Journée Mondiale des premiers secours
13Journée mondiale de la cacahuète
14Journée de la langue Hindi
15Journée mondiale des lymphomes
16Journée internationale pour la protection de la couche d’ozone
17Journée Mondiale de l’Arthrose
18Journée internationale du bambou
19Journée mondiale du nettoyage
20Journée Européenne de la prostate
21Journée internationale de la bibliodiversité
22Journée mondiale du rhinocéros
23Journée de la bisexualité
24Journée Mondiale contre les brevets logiciels
25Journée mondiale des pharmaciens
26Journée mondiale de la contraception
27Journée mondiale du tourisme
28Journée mondiale contre la rage
29Journée Mondiale du cœur
30Journée internationale de la traduction
Octobre
1Journée Mondiale du chocolat
2Journée mondiale du sourire
3Journée des virus
4Journée Mondiale des animaux
5Journée Mondiale des enseignantes et des enseignants
6Journée mondiale de la paralysie cérébrale
7Journée mondiale d’action pour le travail décent
8Journée mondiale du poulpe
9Journée mondiale de la poste
10Journée mondiale des soins palliatifs
11Journée Internationale du coming out
12Journée mondiale de l’arthrite
13Journée mondiale de l’œuf
14Journée Mondiale pour la normalisation
15Journée internationale des fossiles
16Journée mondiale de la colonne vertébrale
17Journée Mondiale du refus de la misère
18Journée Mondiale de la ménopause
19Journée mondiale contre la douleur
20Journée Internationale des cuisiniers
21Journée mondiale des vers de terre
22Journée internationale de sensibilisation au bégaiement
23Journée mondiale du Champagne (Champagne’s Day)
24Journée mondiale des poissons migrateurs
25Journée mondiale des pâtes
26Journée de la visibilité intersexe
27Journée européenne de la dépression
28Journée mondiale du cinéma d’animation
29Journée Mondiale du psoriasis
30Journée mondiale de la Vie
31Journée mondiale de l’épargne
Novembre
1Journée mondiale des végétariens
2Journée mondiale pour le droit de mourir dans la dignité
3Journée Mondiale de la gentillesse
4Journée du bon sens
5Journée mondiale de sensibilisation aux tsunamis
6Journée Mondiale sans papier
7Journée Internationale de l’écrivain africain
8Journée internationale de la radiologie
9Journée internationale des stagiaires
10Journée mondiale du kératocône
11Journée internationale des célibataires
12Journée mondiale de la pneumonie
13Journée mondiale de la vasectomie
14Journée mondiale du diabète
15Journée mondiale des écrivains en prison
16Journée internationale de la tolérance
17Journée Mondiale de la Prématurité
18Journée européenne d’information sur les antibiotiques
19Journée mondiale des toilettes
20Journée nationale contre l’herpès
21Journée mondiale de la télévision
22Journée mondiale du jeu vidéo
23Journée mondiale contre l’impunité
24Journée internationale de la Bible
25Journée mondiale anti foie gras
26Journée des enfants des rues
27Journée sans achat
28Journée du pain perdu
29Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien
30Journée contre la méthamphétamine
Décembre
1Journée mondiale de la générosité
2Journée internationale de la samba
3Journée nationale du cinéma indépendant
4Journée internationale des banques
5Journée Internationale du Ninja
6Journée des mineurs
7Journée de l’aviation civile internationale
8Journée Mondiale du climat
9Journée internationale contre la corruption
10Journée Mondiale des droits de l’homme
11Journée internationale de la montagne
12Journée internationale de la musique Heavy Metal
13Journée du violon
14Journée des singes
15Journée (universelle) de l’esperanto
16Journée Beethoven
17Journée internationale du pull de Noël
18Journée internationale des migrants
19Journée du sapin
20Journée internationale de la solidarité humaine
21Journée Mondiale de l’Orgasme
22Journée des ancêtres
23Journée des origines
24 Réveillon de Noël
25Jour de Noël
26Jour des boites
27Journée nationale des urgentistes
28Journée du jeu de cartes
29Journée de la dernière heure
30Journée de la liberté (Église de Scientologie)
31Réveillon du Jour de l’An
Janvier
1Journée Mondiale de la Paix
2Journée de la Science-fiction
3Journée de la paille
4Journée mondiale du braille
5Journée des oiseaux
6Journée Mondiale des orphelins de guerre
7Journée de la quenouille
8Journée internationale du bain moussant
9Journée mondiale de la Corse
10Journée mondiale Tintin
11Journée contre le trafic d’êtres humains
12Kiss a Ginger day ** Journée des roux
13Journée mondiale sans pantalon
14Journée pour habiller son animal de compagnie
15Journée du chapeau
16Journée de la nourriture pimentée et épicée
17Journée Internationale de la cuisine italienne
18Journée mondiale des synonymes
19Journée de la boite de conserve
20Journée des manchots
21Journée internationale des câlins
22Journée franco-allemande
23Journée de la mesure des pieds
24Journée du fou rire
25Journée des opposés
26Journée Mondiale de la Douane
27Journée de la mémoire de l’Holocauste
28Journée mondiale de la protection des données
29Journée du puzzle
30Journée scolaire de la non-violence
31Journée à l’envers
Février
1Journée internationale du sport féminin
2Journée mondiale du ukulélé
3Journée mondiale du gâteau à la carotte
4Journée internationale de la fraternité humaine
5Journée mondiale du Nutella
6Journée Mondiale des intelligences animales
7Journée de la carte postale à un ami
8Journée internationale de l’épilepsie
9Journée du mal de dents
10Journée du parapluie
11Journée internationale des femmes de science
12Journée internationale Darwin
13Journée mondiale de la radio
14Journée internationale de sensibilisation aux cardiopathies congénitales
15Journée internationale du Syndrome d’Angelman
16Journée internationale du patrimoine canadien
17Journée du geste de gentillesse
18Journée mondiale d’action en faveur du droit de grève
19Journée internationale de la baleine
20Journée mondiale du pangolin
21Journée internationale des guides touristiques
22Journée internationale du scoutisme
23Journée mondiale du biscuit pour chien
24Journée internationale des barmen
25Journée du brevet du pistolet
26Journée du conte de fées
27Journée mondiale de l’ours polaire
28Journée mondiale sans Facebook
Mars
1Journée mondiale du compliment
2Journée des vieux objets
3Journée mondiale de la vie sauvage
4Journée mondiale de l’obésité
5Journée de l’absinthe
6Journée des dentistes
7Journée des céréales
8Journée internationale des droits des femmes
9Journée de la poupée Barbie
10La Journée Mario
11Journée mondiale de la plomberie
12Journée mondiale contre la censure sur Internet
13Journée mondiale de la Schizophrénie
14Journée mondiale du nombre Pi
15Journée contre la brutalité policière
16Journée des cœurs d’artichaut
17Saint Patrick
18Journée du biodiesel
19Journée nationale du sommeil
20Journée internationale de la francophonie
21Journée mondiale de la marionnette
22Journée(s) internationale(s) du livre voyageur
23Journée Mondiale de la Météorologie
24Journée Européenne de la glace artisanale
25Journée mondiale de la procrastination
26Journée des épinards
27Journée nationale du fromage
28Journée des mauvaises herbes
29Journée du tour de passe-passe
30Journée mondiale des troubles bipolaires
31Journée mondiale de la sauvegarde des données informatiques
Avril
1Journée internationale de la blague
2Journée du livre jeunesse
3Journée mondiale de la fête
4Journée mondiale de batailles d’oreillers
5Journée de l’entretien des tombes
6Journée internationale du sport au service du développement et de la paix
7Journée mondiale de la santé
8Journée nationale des ambulanciers
9Journée mondiale de la licorne
10Journée internationale des frères et sœurs
11Journée Mondiale de la maladie de Parkinson
12Journée internationale du vol spatial habité
13Journée du scrabble
14Journée mondiale de la maladie de Chagas
15Journée Mondiale de l’Art
16Journée mondiale de la voix
17Journée Mondiale des luttes paysannes
18Journée mondiale des radio amateurs
19Journée du cannabis thérapeutique
20Journée de la langue chinoise
21Journée de la crèche
22Journée internationale de la Terre nourricière
23Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur
24Journée de la révolution dans la mode
25Journée Mondiale contre le paludisme
26Journée internationale du souvenir de la catastrophe de Tchernobyl
27Journée du code Morse
28Journée Mondiale sur la sécurité et la santé au travail
29Journée Mondiale de la danse
30Journée Internationale du Jazz

Catégories
Uncategorized

Héméroméride – Mai

L’héméroméride, projet d’un an, conçu par Bernard Maréchal, débute le 1er mai 2021. Il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste en page annexe. Une activité journalière est proposée : l’écriture d’un micro poème sur le thème de la journée, au format haïku, additionné d’une contrainte à son propre choix. On trouvera ci-dessous les contributions du mois de mai.

1er mai – Journée mondiale du jardinage nu

Bernard Maréchal :

Guerrier ingénu,
Au jeu du jardinier nu,
Je n’ai rien gagné.

( beau présent )

Gérard Le Goff

Grenadine de
gredin indigne ingère en
jardinage nu.

(beau présent sur expression-clé)

Orane Chalvet-Parent

jouons, rions des
nues noires : nus, grelottons…
gredines natures !

( présence d'un des mots-clefs et utilisation majoritaire des lettres de ces mots )

Alain Parent

Pour montrer son cul
Une bonne idée saugrenue
Le jardinage nu

( présence des mots-clefs )

Colette Maréchal

A poil au jardin
Pleinement bio, cultivons
En accord aux corps.

( sur le thème du jour )

Raphaëlle Maffioli

Au jardin, Rita
Toute nue et toute belle
S'amuse et sourit

( présence des mots-clefs )

Jacqueline Morel

Joli mois de mai
Pour faire ce qu'il me plait
Si je jardinais ?

( sur le thème )

Noël Bernard-Talipo

Éden ! Beau jardin !
Travaillait heureux, sans âge.
Puis il se vit nu.

( les mots-clefs découpés fournissent la terminaison des trois vers )

et

jardinage nu   nature sauvage
           soleil

terre grasse     main verte
           patience

           le vent
           caresse
           les corps
           offerts

  odeur forte  herbes folles
           lune

( petite morale élémentaire portative où apparaissent les mots-clefs )

2 mai – Journée mondiale du scrapbooking

Bernard Maréchal

Du scrapbooking flou ?
Vous qui avez un showroom, 
J'y veux ma photo.

( reprise du mot-clef et pangramme de 52 lettres )

Colette Maréchal

Fair' du scrapbooking
Autour d'un homme en smoking
Est ce du jogging.

( sur le thème du jour )

Raphaëlle Maffioli

photos noir et blanc
dessins, collages et fragments
j'ai dix ans, guère plus?


( sur le thème du jour )

Mehdi Mokrane

Scoop cracra : parking
À Paris, Booba, rap king
Cassa Big Kaaris !

( beau présent sur le mot-clef )

Alain Parent

Mais c'est quoi le scrap?
Vite un p'tit tour sur Fessebook
Hop c'est moi le king!

( le mot clé découpé forme la fin des vers )

Jacqueline Morel

Scrap de rien du tout
Book que je préfère à tout
King qui clôt le tout.

( mot-clef découpé en début de vers )

Noël Bernard-Talipo

Grogna « Sacripans ! »
Son poing agrippa son bock.
Assis, s'apaisa.

( beau présent sur le mot-clef )

3 mai – Journée Internationale du Soleil

Pierre Lamy

Au clair de la Lune
le camarade Phébus
roupille en son plume

( sur le thème )

Nicolas Graner

lunettes de plomb
coucher de bain de minuit
comme neige au vert

éclipse de rayon noir
coup de chapeau de Satan

( filigrane )

Annie

Beau rond chevelu, jaune vif, que peint un gamin
disque nimbé – privilège de majesté, tu chauffes,
pourvois nombre d'agaches, friquets, sapajous.
Mais qui ibis, jaguar, faucon divin, triomphal
quel chaman abrupt, sauvage, t'a déjà frondé ?
Qui, brigand, pharaon, a jamais vu ta face ?

( belle absente sur le mot-clef )

Elisabeth Maître

Soleil île Éole
solo Leslie lie Léo
Si olé-olé

( beau présent sur le mot-clef )

Bernard Maréchal

Cinq milliards d’années
Que le Soleil attendait
Mon anniversaire !

Mais fera-t-il beau ce jour ?
Le Soleil tombe en morceaux.

(tanka et reprise du mot-clef)

Jacqueline Morel

Sur les pierres chaudes
On voit le lézard dormir.
Lumière dorée.

Ephémère ce bien être...
Il goûte l'instant présent.

( acrostiche sur le mot-clef )

Floriane Austruy

Soleil

Souvent sagittal 
Serpentant sur ses saillies 
Solaire, sinueux

( tautogramme )

Orane Chalvet-Parent

dans un arbrisseau
glissent ses rayons, merveilles
d’or -  astre si beau

(  le mot-clef décomposé fournit les rimes des deux premiers vers )

Alain Parent

Au cap nord c'est l'été
Au clair du soleil
J'aimerais dormir mais
Je n'ai pas sommeil

( quatrain en mètre irrégulier, comportant le mot-clef )

et

Au nord dans mon plume
Au clair du soleil
Moi j’attends la lune
Je n’ai pas sommeil

( sélénet )

et

Par ce vilain temps
On a beau chercher, on n'en
Voit point des étoiles

( sur le thème )

Claudine Laurent

Sommeil ou lunettes
Le feu brille dans l'azur
Il nous éblouit

( acrostiche de doubles lettres : mot-clef découpé sur la 1ère syllabe de chaque vers )

et

Or, lumière et feu
La fête là-haut, les cieux
Attention vos yeux !

( rime unique )

et

Chats, hommes, lézards
Tous assoiffés de lumière
Ivresse bénie

( sur le thème )

Emmanuel Glais

Quoiqu’il cogne un peu
Dessine-moi un soleil
Et verse le thé
Mon sucre, tu es gentille
D’incendier mes envies

( tanka, lipogramme en A avec présence du mot-clé )

Noël Bernard-Talipo

Un dard taraudant
Qu'un abrupt soleil braqua,
Tranchant azur nu,

Frappa, tannant d'un brun mat
Amant au chant murmurant.

( les lettres s,o,l,e,i ne figurent que dans le mot "soleil" )

4 mai – Journée Stars wars

Bernard Maréchal

Sans sa navaja, 
Pas marrant, Dark s’avança, 
Grand-papa fatal. 

Jabba cracha sa ganja, 
Lacan s’affala, gaga. 

( tanka et monovocalisme en A )

et

Modifions ce titre :
C’est LES GUERRES DE L’ÉTOILE. 
L’interprète est nul !

( lipogramme en A )

Nicolas Graner

Période incertaine
il y a longtemps,
galaxie lointaine,
effets déroutants...

Sauf « je suis ton père »,
le gros wookie et
les sabres-lumière,
j'ai tout oublié.

( sélénet ) 

[Note : l'anglais « lightsaber » a été improprement traduit par « sabre laser » alors qu'il ne s'agit en aucun cas d'un laser.]

Jacqueline Morel

Et si on jouait ?
Moi, je suis Maître Yoda !
Grand sage Jedi.

"La peur mène à la colère.
Et la colère à la haine..."

( tanka sur le thème )

Elisabeth Maître

Jabba si vorace
Libidineuse limace
Son regard me glace

Mehdi Mokrane

Grand fatras astral
Patatras : Dark Vad' papa !
Gag Lacan ? Star Wars

( monovocalisme en A )

Alain Parent

Par ce vilain temps
J’ai beau chercher, je n’en vois
Guère des étoiles

( le mot-clef est présent, si, si, lisez bien le dernier vers )

Noël Bernard-Talipo

Saga m'accablant
Par tant d'agaçant ramdam.
Ah, ça va, Star Wars !

( monovocalisme en A )

5 mai – Journée Mondiale de la Sage-Femme

Bernard Maréchal

Une Sage-Femme ?
Cette appellation relève
De la redondance.

( reprise du mot-clef )

Jacqueline Morel

Au bord de la Source
Tout au fond des bois,
Sous l'œil de Grande Ourse
Naît le petit roi.

Et la lune rousse
Submergée d'émoi
Frôle la frimousse
Du bout de ses doigts.

( sélénet sur le thème )

Elisabeth Maître

Je ne suis pas sage
Femme et mon stylo
Ne veut pas de cage
Ni compter les mots

Moi la pécheresse
Je fais le serment
Plus de maladresse
Ni délit flagrant

( sélénet reprenant le mot-clef )

Noël Bernard-Talipo

Sans barge.
Le fleuve
murmure.

Sauvage,
déferle,
m'emmène.

Des vagues
l'effluve
me damne.

( primitive )

6 mai – Journée Mondiale du coloriage

Annie

Au colorimage
papier peint papier déteint
je joue avec vous

(Sur le thème)

Jacqueline Morel

Violet, bleu, vert, jaune,
Indigo, rouge et orange...
Voici l'arc-en-ciel !

(Sur le thème)

Bernard Maréchal

Rouge, orangé, jaune, 
Vert, bleu, indigo, violet. 
Coloriage au ciel. 

(reprise du mot-clef - L'arc-en-ciel remis dans l'ordre ! )

Elisabeth Maître

Tu pars en colo?
Tu verras, on joue, on rit
Au fait t'as quel âge?

( rimes déterminées par les syllabes du mot )

Alain Parent

La peinture à l'huile
Bien sûr c'est plus difficile
Est-ce plus de l'art

Qu'un joli coloriage
Ou qu'un très beau barbouillage ?

( reprise du mot-clef )

Orane Chalvet-Parent

Copiez en solo
Ria d'une mer bleutée
Genêt jauni d’or 

( syllabes du mot-clef placées en extrémités de vers )

Noël Bernard-Talipo

Mon oriflamme ? Or !
- Oh, bizarre coloriage!
Non : trop brillant. Vert !

( utilisation des voyelles du mot-clef dans l'ordre )

7 mai – Journée Mondiale des orphelins du SIDA

Bernard Maréchal

Seul dans le parloir,
Un orphelin du SIDA
Pleure dans le noir

Son père dans l’au-delà,
Dépouillé de son espoir.

(tanka, présence des mot-clef et beau présent sur les trois mots-clefs "orphelins du SIDA")

Elisabeth Maître

Je me désespère
Ô maudit sida je perds
Mon père et ma mère

( reprise d'un mot-clef )

Jacqueline Morel

Un métal précieux ?
Plus une espèce de chat ?
Avec arriéré ?

Tu joues une jolie note
Puis ajoutes un oui russe.

( charade ou syllabodevinette : devinette pour découvrir dans l'ordre les syllabes des mots-clés)

Alain Parent

On n'en parle plus
On n'a plus peur du sida
Bonjour la covid

( présence du mot-clef )

Orane Chalvet-Parent

Cases orphelines
Des pères et puis des mères.
Gosses esseulés.

Tu pleures mon beau pays :
Dieu Maa Ngala t’abandonne ...

( sur le thème. Dans la cosmogonie Bambara -sud de l'actuel Mali en particulier-, Maa Ngala, est le Dieu-maître, créateur de toutes choses au moyen de la parole. )

Noël Bernard

Grand vent chante éploré qu'un blondin joufflu meurt.
Beau gars, qu'un mal frappa, déjà va par cahots.
Grave jeu qu'orphelin face blême sait haut :
Jusqu'échec vide un pot et, gris, bluffe Endormeur.

( un mot-clef en belle absente, l'autre dans le texte )

8 mai – Journée mondiale des oiseaux migrateurs

Bernard Maréchal

Mon oiseau s’en va
Aux cieux, mon migrant errant,
Et je pleure, seul.

( primitive sur les mots-clefs )

Annie

migrants, migrateurs
maintenant maintenus mes
multiples modèles

( tautogramme )

Elisabeth Maître

Ils lissent leurs plumes
D'oiseaux migrateurs
Ce soir dans la brume
Partiront en choeur

Etendre leurs ailes
Dessus l'océan
En quête éternelle
De cieux plus cléments

( sélénet comportant les mots-clefs )

et

Vaillant vagabond
Vole vigoureusement
Vers vertes vallées

( tautogramme )

Jacqueline Morel

D'Afrique ou d'ailleurs
C'est aux beaux jours qu'ils reviennent.
Extase céleste !

( sur le thème )

Alain Parent

Oiseaux migrateurs
De l'arctique à l'équateur
Merci d'être à l'heure!

( avec les mots-clefs )

Orane Chalvet-Parent

Dedans les nuages,
Canes et canards s’en vont
Hors d’un froid gelé.

Oiseaux migrateurs bien las,
Courage… là, horizon !

( prise en compte des mots-clefs)

et

musiciens modèles,
montez migrateurs, moulez,
mariez mouvements.

( tautogramme )

Noël Bernard-Talipo

vole oisel errant
au doux temps migre en rêvant
trouve d'heureux ciels

( primitive sur les mots-clefs )

9 mai – Journée mondiale du commerce équitable

Bernard Maréchal

Cet homme me ment 
Pour commercer. Que veut-il ? 
C’est la balance.

( primitive )

et

Cet homme me ment 
Pour commercer. Que veut-il ? 
C’est la balance.

La balance du commerce,
La balance inéquitable.

( tanka et mot-clef bricolé )

Elisabeth Maître

Comment négocier?
Mercantilisme stopper?
Ce job bien payer!

( syllabes d'un des mots-clé en début de vers )

Jacqueline Morel

Ce noble Merlin
Choisit l'étoile qui brille
Comme talisman.

( Utilisation des syllabes des mots-clés dans le désordre )

Bituur esztreym aka E-M Gabalda

nous savons comment t'éviter
balance mentale tarée
ta grosse paluche se voit

foutant la pantenne partout
je vous en ai mis neuf pour huit
au sixième je laisse ou j'enlève ?

( sur le thème )

Noël Bernard

d'armes le commerce
rendra le meurtre équitable
le sang monte en bourse

les assassins pour pas cher
auront la mort dernier cri

( tanka et mot-clef )

10 mai – Jour de l’orgue

Bernard Maréchal

Sur mon fantasque orgue 
Je jouerai des toccatas
Pour narguer la sorgue.

( haïku justifié )

Annie

éclat de basalte
et de lave majesté
grave de ce chant

( bivocalisme )

Elisabeth Maître

Toccata de Bach
Dans un crescendo forte
l'orgue retentit

( avec le mot-clef )

Nicolas Graner

orgueil organique
organsin organisé
organe orgastique

( prosonomasie sur le mot du jour et haïku isocèle )

Jacqueline Morel

Rouge de colère
L'homme méprisable et rogue
Goure ses semblables.

(Utilisation d'une anagramme du mot-clé dans chaque vers)

Alain Parent

La tête sous l’eau
Du capitaine Nemo
Il se peut que l’orgue

A tes oreilles résonne
Au milieu du chant des orques

( tanka reprenant le mot-clef )

Noël Bernard-Talipo

comme j'aimai l'orgue
ce jour de délices
où tout fut amour

mais que vaut l'amour
lorsque se tait l'orgue
s'éteignent délices

d'enfers les délices
emportent l'amour
grave gronde l'orgue

( quenine )

11 mai – Journée mondiale des espèces menacées

Bernard Maréchal

En une journée 
Cent espèces menacées 
Partent en fumée.

( contient les mots-clefs )

Nicolas Graner

Cheval de Prjevalski : ruiné. Mainate religieux, wombat à nez poilu du Queensland : rasés. Tigre et hyperoodon : tombés. Ça suffit !

( panscrabblogramme sur des espèces listées à l'annexe I de la CITES )

Elisabeth Maître

Est-ce inéluctable?
Pessière et autres futaies
Menacées seraient

Un jour de disparition
L'ONF a du boulot 

... ou bouleau, au choix  
( utilisation des mots-clefs )

Jacqueline Morel

Veiller, protéger
Les espèces menacées.
- Sourire de l'arbre -

( utilisation des mots-clefs )

Alain Parent

Espèce animale
Ou monétaire en danger
Pillée, menacée

Laquelle en priorité
Voudra-t-on sauvegarder ?

( utilisation du mot-clef )

Noël Bernard-Talipo

que
vaut
l'espèce
menacée
pour l'homme aux yeux rouges
qui rit et danse dans les flammes

( Fib )

12 mai – Journée Internationale de l’infirmière

Bernard Maréchal

Estropié jadis
Éclopé naguère
Blessé récemment
Amputé avant-hier

( chicago sur le mot-clef )

et

Enfer infini
Ennemi enfin freiné
Finir enfermé
***
Énième rime effrénée
Infirmière reniée

( tanka, mot-clef et beau présent )

Annie

elle
dit
« c'est bon »
avant de
piquer un patient
« le covid ne passera pas »

( Fib )

et

le vieillard infirme
se souvient d'avoir eu nom
le Gaillard Firmin

( médaille )

Nicolas Graner

Mine féminine
Mène fin émir en ire
Rififi minime

( beau présent et okapi )

Elisabeth Maître

Sur mon mal se penche
Toutes mes plaies elle panse
Et moi je m'épanche

et

Sa délicatesse
Quand elle enfonce en ma fesse
Son aiguille, ivresse!

Jacqueline Morel

Boiteux demain
Bossu avant-hier
Borgne aujourd'hui
Manchot après-demain

( chicago )

Alain Parent

Invalide autrefois
Miraculé aujourd’hui
Béquilles auparavant
Nike maintenant

( chicago )

Noël Bernard-Talipo

Lit
Blanc,
Effroi,
Corps meurtri,
Heures défilant.
Folie ? - arme misérable.

Qui
Vient
Offrir,
Par temps gris,
Ce rai plénifiant ?
Frêle intermédiaire d'Hormé.

( double Fib et primitive )

13 mai – Journée mondiale de l’ingéniérie pour l’avenir

Bernard Maréchal

Demain c’est trop tard,
L’ingénieur de l’avenir
Travaille aujourd’hui !

( justifié )

Elisabeth Maître

Enivrée ravie
À vie à venir rivée
Vaine rêverie

( beau présent sur l'un de mots-clefs )

Nicolas Graner

L'ingéniérie sert,
en héritière d'hier,
l'être en devenir.

( bivocalisme )

et

L'ingéniérie ivre
livre mille biens high-tech,
kif des imbéciles.

( bivocalisme alterné )

Jacqueline Morel

Génie nigérien
Pro pour pur puro
Ravit le navire.

(Beau présent : un vers avec chaque mot ou groupe de mots de la journée)

Alain Parent

Un malin génie
Mal intentionné se rit
Bien de l'avenir

( Mot clé décomposé en fin de vers )

Noël Bernard-Talipo

Quel avenir, hein ?
N'écoute pas les génies.
Déambule et ris.

( l'un des mots est présent; l'autre, décomposé, fournit les fins de vers )

14 mai – Journée mondiale contre l’hypertension

Bernard Maréchal

Ton hypertension,
Tes systoles te titillent,
Les spectres t’épient…

Ton pistolet t’hypnotise,
Et triste est ton horoscope !

( tanka et beau présent sur les deux mots-clefs )

Elisabeth Maître

Sur mon bras l'étreinte
D'un garrot serré
J'attends avec crainte
Qu'il soit relâché

Tombe la sentence
Inscrite au compteur
Tension trop intense
S'écrie mon docteur

( sélénet sur le thème )

Jacqueline Morel

Super stressé
Ultra électrisé
Sur volté
Hyper tendu


Extrafort

( Chicago sur le thème )

Nicolas Graner

Aujourd'hui l'insomniaque est pleinement heureux,
Le périssophile est dans la jubilation,
Le chronophobe enfin peut se dire joyeux,
L'antisioniste exhibe un sourire radieux
Car c'est le jour mondial contre lit, pair, temps, Sion.

( calembour )

Alain Parent

Rien qu'un jour par an
Relax, fais bien attention
A l'hypertension

( avec le mot-clef )

Noël Bernard-Talipo

tes sens oppresser
te retenir en prison
tes hontes noyer

et tes petites pensées
s'enterrent en tes persiennes

( beau présent sur le mot-clef )

15 mai – Journée internationale des familles

Bernard Maréchal

Familles d’antan, 
Un papa, une maman, 
Et quelques enfants ? 

C’est Gide qui le disait :
Ô familles, je vous hais !

( tanka et mot-clef )

Nicolas Graner

Un père, une mère,
Un grand-père, une grand-mère,
Un fils, une fille.

Dans le jeu des sept familles
Pointe la manif pour tous


( tanka et mot-clef )

Elisabeth Maître

Fréquentes frictions
Fissurent faibles familles
Fracture finale

( haïku-tautogramme avec le mot-clef )

et

Lié à ma mie,
Miel! Famille mal aimée
Fiel! Âme a failli

( haïku-beau présent avec le mot-clef )

Jacqueline Morel

Est-ce approprié
Ces êtres apparentés
Sous le même toit ?

( sur le thème )

Alain Parent

Question de famille
Suis-je né garçon ou fille?
Mon nom est Camille

( avec le mot-clef )

Noël Bernard-Talipo

À bien considérer,
D'estimables familles gèrent heureusement
Idéal judéo-kantien, lassante médiocrité, névrose obsessionnelle
Par quelques rixes sporadiques :
Très utiles victimisations,
Wargames XXS,
Ysengrinesques zouks.

( abécédaire )

16 mai – Journée internationale de la lumière

Bernard Maréchal

Lémure emmuré,
Rieur, le merle murmure.
Il rime, leurré.

Le mur lui-même le mime,
Lueur, lumière irréelle.

( beau présent avec le mot-clef )

Annie

rimer Émilie
relier le mur, le lierre
le mûrier, le merle
le miel le meilleur
mêler l'erre
irréelle, le réel
me relire, émue

( HOG en beau présent )

Elisabeth Maître

Esprit des lumières
Résiste et point ne te perds
Car en toi j'espère

( haïku sur le thème )

et

Élue, elle emmure
L'île, ému il lui murmure
"Reluire lumière!"

( beau présent sur le mot-clef )

Jacqueline Morel

Siècle des années
Ce n'est pas une couronne
De son et d'étoiles

( filigrane )

Floriane Austruy

Lue rime élimée
Élue émule Murielle 
Émue, remuée

( beau présent )

Noël Bernard-Talipo

Elle
lie,
relie,
l'irréelle
lueur murmurée.
Le mur, ému, mire le rire.

( Fib en beau présent )

17 mai – Journée mondiale des communications et de la société de l’information

Bernard Maréchal

Communications :
Si nos contacts sont connus,
Nos amants sont nus.

Cantonnons-nous à nos mots :
Nos micmacs sont inconnus.

Elisabeth Maître

Suis tiktok de toi
Mon follower sur Twitter
Clic! bug! box hs

( sur le thème )

Jacqueline Morel

Comprendre le monde
Magnifique et terrifiant
Nourrir cœur et âme

Cheminer sans une entrave
Toujours chanter : Liberté !

(Tanka – Utilisation dans l'ordre et en début de vers de l'initiale de chaque syllabes du mot-clé)

Alain Parent

Facebook Instagram
Pic et pic et colegram
Twitter ou Tiktok

Quand la communication
Devient une obligation

( tanka )

Orane Chalvet-Parent

Je zappe, tu tweetes,
Il facebook - en rayons bleus.
Nous s-m-s-sons,

Vous s-m-s-ssez sans cesse,
Et eux ?... ils nous instagramment !

( tanka )

Noël Bernard-Talipo

Il ne reste entre eux
Plus de communication
Survit l'habitude

( incluant le mot-clef )

18 mai – Journée internationale des musées

Bernard Maréchal

Moma, Victoria,
Vatican ou Topkapi,
Smithsonian, Prado.

Qu’allons nous donc voir si loin ?
Pourquoi pas au Grand palais ?

( lipogramme en E )

Annie

musées muselés
gardiens de l'ordre musclés
arrosées les muses
s'abritent s'amusent
dans l'aimable absurdité
des comptines
enfantines 

( HOG )

Elisabeth Maître

Ma muse s'amuse
De me voir ainsi muser
Émue au musée

(haïku avec le mot-clé)

et

Construction en cours
Déjà il est trop petit
Le futur musée

De toute la connerie
Humaine répertoriée

(tanka avec le mot-clé)

Jacqueline Morel

J'y vois des merveilles
Une infinité d'histoires
Le temps suspendu

( sur le thème )

Alexandre Carret

Mus et enivrés,
Nous venons, esprits fermés.
Musées, ouvrez-nous !

( avec le mot-clef )

Orane Chalvet-Parent

Mémoires des temps
Musiques de tant d’espoir,
Muses magnifiques !

Musardant, oublie les heurts
Mon cœur. Regarde. Devant.

( tanka, le M de musées en début de vers )

Noël Bernard-Talipo

Magique, unique salle émerveille enfant sage.
Sobres murs éclairant une explosion sauvage.
Solitude sacrée en mon urgent émoi.
Embarque suivant un savant méandre, épique
Expérience exaltant ma soif, sourde, utopique.
Ultime élévation s'ensemence sur moi.
Muse, un sort : Être est songe.

( sextine d'initiales de mots avec tornada )

19 mai – Journée mondiale des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

Bernard Maréchal

Quand elle s’excite
Après un festin,
La rectocolite
Brûle l’intestin.

Si elle est chronique,
Cette inflammation
Deviendra critique.
Abomination !

( sélénet et mots-clefs bricolés )

Elisabeth Maître

Aïe je me tortille
Ventre en feu colon en vrille
Vite, mes pastilles!

( sur le thème )

et

J'ai des flatulences
Des ballonnements
J'entre dans la transe
Du colon ardent

Je sens la puissance
Du feu infernal
Brûler sans décence
Mon canal rectal

( sélénet )

Nicolas Graner

Jonquille moléculaire des maîtresses infidèles choisies de l'interprète.
Joueur mollasson des majestés infiltrées choquantes de l'interrogatoire.
Joufflu molletonné des majeurs infimes choqués de l'interrupteur.
Joug momentané des majordomes infinis chorégraphiques de l'intersaison.
Jouissance momifiée des majorettes infinitésimales choyées de l'interstice.
Joujou monacal des majorités infinitives chrétiennes de l'intervalle.
Joule monarchiste des majuscules infirmatives christiques de l'intervention.
Jour monastique des malabars infirmes chromatiques de l'interversion.
Journaliste mondain des malachites inflammables chromosomiques de l'interview.
Journée mondiale des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin.

( variante de la méthode Caradec : de façon itérative, chaque mot est remplacé par un mot de même nature un rang plus loin dans l'alphabet )

Alexandre Carret

Cœur jamais ne peut
chanter plus doux qu’Intestins
libérés, enfin.

( sur le thème )

et

Ton cœur entêté
Les intestins en TT
Ta tête écœurée

( sur le thème )

Orane Chalvet-Parent

ah vous revoilà,
vous qui colonisez tout
là-dedans !.. Infâmes.

(sur le thème )

Noël Bernard-Talipo

guerres intestines
ambitions inflammatoires
religions en haine

chronique d'un monde mort
de ses maladies honteuses

( les quatre mots-clefs figurent peu ou prou )

20 mai – Journée mondiale des abeilles

Bernard Maréchal

  Nectar rance   Fleurs fanées
         Néonicotinoïdes

     Ruche vide  Miel absent
           Pesticides

             L’apis
            Mellifera
          ça ira mieux
             demain

   Miel parfumé    Abeilles saines
             Solides

( petite morale élémentaire portative )

Nicolas Graner

blasé
il baise
la belle lassée
la bile les assaille
bassesse

( onzinet + beau présent sur le mot-clef )

Alexandre Carret

Abeille et Caïn
Et l’abeille de Cadix
Se faisant l’abeille

Cassant tout pour réveiller
Camille faisant l’abeille.

( Abel et Ca-1 / Et la Belle de Ca-10 / Se faisant la belle / Ca-100 tout pour révéler / Ca-1000 faisant la belle )

et

Casque à pointe au cul,
Travail-Essaim-Ruche : Abeilles.
Au fronton : Obey !

Orane Chalvet-Parent

cœurs dorés au miel -
dans l’actinidia diapré
frétille l’abeille

( avec le mot-clef )

Annie

Las ! Le bla-bla-bla !

Laisse le bal à Saba
le sel à l'abbesse
laisse à l'isba le lilas

Assaillies, lasses, blessées,
les alliées ailées
les belles abeilles bises

( HOG en beau présent )

Elisabeth Maître

Vie de butineuse
Du matin au soir
Quête laborieuse
Du précieux nectar

Danse à la lumière
Du petit matin
Précieuse auxiliaire
De mon cher jardin

( sélénet )

Alain Parent

Les belles abeilles
Des ruches de l'abbaye
Nous font du bon miel

Qui faut-il remercier ?
Pas forcément le bon Dieu !

( tanka )

Noël Bernard-Talipo

Elle abaisse l'aile,
Assaille, sébile bée,
La belle labiée

( beau présent )

21 mai – Journée internationale du thé

Bernard Maréchal

Tisane du snob,
Harmonie en noir ou vert,
Et cérémonie.

( acrostiche )

et

Je vous boirai bien chaud, pur Wu Long magnifique.
Quand Ceylan veut Rooibos, mon Darjeeling me frappe, 
Car j’ai dû l’affaiblir, provoquant mon Souchong. 

( belle absente )

Kris Hardy

thé tôt ce matin
harangue du cardinal
entends le printemps

tea to celebrate
ecstasy of spring sun sounds
attractive red bird

( haïku acrostiche bilingue )

Annie

vert vif sur les monts
clair est le thé dans le bol
noir le soir
voie de lait
sur la nuit du ciel

(HOG formé de mots monosyllabiques )

Nicolas Graner

Du haïku traité
par Le Lionnais n'est resté
qu'une lettre : T

( rime sur le mot-clef )
(cf. https://textualites.wordpress.com/2015/03/15/avez-vous-deja-lu-le-poeme-le-plus-court-du-monde/ )

Elisabeth Maître

Mon thé je sirote
Ah ce goût de bergamote
Si doux à ma glotte

( avec le mot-clé )

Alexandre Carret

Thé citron-cumin
T’es si trognon comme humain
T’es trop non commun

( le mot-clef donne les débuts de vers )

et

Thé froid. Thé glacé.
Thé froid. Thé tiède. Thé chaud.
Tu brûles. Trouvé !

Jacqueline Morel

Tom téta ton thé.
Ta tisane très tentante
Traite tout tracas.

( avec la lettre T, initiale du mot-clé )

Claudine Laurent

Doux et chaud il fume
Regarde s'enfuir
Le nuage plume
Flottent souvenirs

La théière verse
Doux feu de bonheur
Adoucit, traverse
Et l’âme et le cœur.

( sélénet sur le thème )

Noël Bernard

Tripot

Chaud, joins vifs gloups qu'ambres
muids font, vers pub cajun glauque.
Qu'hors bluff, doigt vainc jump !

( haïku, le mot-clef en bel absent )

22 mai – Journée internationale de la diversité biologique

Bernard Maréchal

La diversité,
Diversité biologique,
La logique bio…

La logique écologique,
C’était la diversité.

( tanka et mot-clef )

Orane Chalvet-Parent

Des dives cités
De logiques logis bio
Des bols de verdure 

et

Biologique vie
brigue rougeurs, et vertiges
vêtus de vigueur

( beau présent )

et

gigots ligotés
brèves vies de servitudes
brisées, évidées

( beau présent )

Elisabeth Maître

Dis, quand seras-tu
Vers moi, douce et tendre amie ?
Si t'es pas là, j'erre

( haïku avec les syllabes de l'un des mots-clé en début de vers )

Alexandre Carret

Dis, Vert ! Si t’es bi,
Oh ! Logiquement, tu aimes
Tout du Jaune au Bleu.

( mots-clefs en homophonie )

et

Diversité biologique
Le bois qui gît verdoie.

( anagramme )

Jacqueline Morel

Pour notre bien, ils diront :
À la hache construisons
De biocides nourrissons
Aux fabriques enfumons...

Et sans la Vie,
L'Homme périt.

(Épigramme sur le thème)

Noël Bernard-Talipo

torpeur minérale
diversité biologique
désert prospectif

( avec les mots-clefs )

23 mai – Journée mondiale de la tortue

Bernard Maréchal

Tortue
bOssue
arRive,
châTie
chaqUe
lièvrE.

lièvrE
confUs
quiTte,
laRgué,
cOurse
Triste.

( acrostiches diagonaux )

et

Maison pesante   Écaille dure
            Marche

 Marche lente Longévité sûre
           Patiente

         Elle avance
          Calmement
        Sort sa tête
        Et la rentre

  Ventre plat    Dos rond
           Tortue


( Petite Morale élémentaire portative )

Elisabeth Maître

Train-train tout tranquille
Tenant tête triomphante
Tenace tortue

( tautogramme )

Alexandre Carret

T ÉTARD -essort et yeux mi-clos défiant le m-
O NDATRA -vers les ombres de sa mince ca-
R APACE. Le pas nonchalant d’un prince ca-
T ARSIER -tudié. Assoupie, calme, sur le m-
U RIAL -ler ? Rester ? Ou regarder encor le m-
E LAN -colique soir qui tombe en doux tracas ?

( acrosémantiche )

et

Hors des hortillons
Se tortillent les tortues,
Tortueusement.

Jacqueline Morel

Abri sûr      Cuirasse dure
         Carapace

Délice vert  Feuille tendre
          Salade

   Prends bien ton temps
     Jouis du présent
    Que chaque instant
      Soit pur argent

  Âge avancé  Siècle assuré
         Éternité


( Petite morale élémentaire portative )

Claudine Laurent

La route arrêtée
TutTut la tortue tarée
A raté le trou

Orane Chalvet-Parent

Tords et tue Ninja,
Torture bien tous les autres -
Tue tortues idiotes !

( avec le mot-clef )

Nicolas Graner

Chez elle on se tait.
Elle boit de l'eau
Ou de grands bols d'air
Mais jamais de thé.
Certains ont pour us
De manger ses œufs.

( les derniers mots des vers épèlent le mot-clef )

Noël Bernard-Talipo

Cours tout doucement,
Cou sorti, coquille lourde.
Souffle court. Tout tourne.

Longues oreilles, confiant,
Dort : triomphe pour Tortue.

( collier )

24 mai -Journée mondiale du bricolage

Bernard Maréchal

Mon dieu, quel bonheur,
Mon mari est bricoleur,
Beau coeur travailleur.

( justifié, avec le mot-clef « bricolé » )

Alexandre Carret

Bricolage 
ou procrastination ?
Je choisirai demain.

( six mots )

et

Bricola-je-rai ?
Ne bricola-je-rai point ?
Telle est la question !

Nicolas Graner

Clés, glu, massicot,
compte-fils, ruban,
grand tournevis...
ingrat, ce jour
du bricolage !

( quinine vocalique : les voyelles permutent  : EUAIO / OEIUA / AOUEI / IAEOU / UIOAE )

Claudine Laurent

Le marteau résonne
Panpan sur le doigt
Frappe sera bonne
La prochaine fois

Content le bonhomme
Compte ses dix doigts
Croque dans sa pomme
C'est fini ma foi

( sélénet )

Jacqueline Morel

Briques, colle, eau... Force
Et surtout ténacité
Érigeons ensemble !

Noël Bernard-Talipo

Le bois manquant au magasin de bricolage
Le meuble inachevé reste sur l'atelier
Quand l'amour disparut à la ville au village
L'Homme en pleurs de ses mains tint son front de bélier

( pantoun )

25 mai – Journée mondiale de la serviette

Bernard Maréchal

Fêtons la serviette !
Le voyageur galactique
L’emporte partout.

D’astéroïde en planète,
Douglas Adams fait la fête.

( tanka et mot-clef )

Jacqueline Morel

Ma chatte Miette
Sur ma cuisse bien douillette
Dort sous la gloriette.

( les vers riment avec le mot-clef )

Elisabeth Maître

Vite revêtir
Veste et vite, visiter
Site, éviter tirs

( beau présent )

et

La jolie serviette
Se prit d'amour fou
Et perdit la tête
Pour un essuie-tout

Déclara sa flamme
Au pseudo-torchon
Qui sans état d'âme
Lui piqua son rond

( sélénet )

Floriane Austruy

Servis sans serviette ? 
Service super sévère 
Sale, sacripant ! 

( tautogramme )

Alexandre Carret

- Des pâtes, des nouilles,
Des torchons ou des serviettes ?
- Euh ... Des pattemouilles ?

et

Foie gras au torchon
Chiffonnade de jambon
Gratin de serviettes.

( deux petites moqueries au responsable du site qui a confondu la journée mondiale de la serviette avec celle des pâtes ! )

Claudine Laurent

Soyeuse et très douce
Serviette velours neige
Sûre et efficace

Séduira toute peau tendre
Saura adoucir la vie

( tanka dont le mot-clef donne les initiales des vers )

Noël Bernard-Talipo

Soit ! Oc : Aile ! Par 
Ta serviette, ivre satrape
Lia coti os.

( palindrome )

26 mai – Journée australienne du pardon

Bernard Maréchal

Qui pardonne quoi ?
La génération volée
Absout l’Australie.

( haïku justifié )

Jacqueline Morel

Pour transmuter colère, anxiété et rancœur
Alchimiste clairvoyant de l'âme et du cœur
Recherche la Panacée et garde la foi.
Don offert pour l'espoir et l'estime de soi,
Onde douce, bienfaisante et précieux bien-être :
Nourriture extatique énergisant tout être.
( acrostiche )

Alexandre Carret

Que celui qui dit
Qu'on marche la tête en bas
Demande pardon !

Noël Bernard-Talipo

au sol un bambin
front baignant au froid marin
mû d'un roulis noir

pour la main qu'on n'ouvrit pas
il n'y aura nul pardon

( lipogramme en E )

27 mai – Journée nationale de la résistance

Outre la résistance en général, certains poèmes ci-dessous se rapportent les uns à l’hommage à la Résistance pendant la seconde guerre mondiale, les autres à la résistance de la Commune de Paris, dont la répression culmina avec le massacre des Fédérés le 27 mai 1871.

Bernard Maréchal

S’entêter sans trac,
Réticent à s’enterrer,
Et sans s’écraser,

Entre inertie et néant,
Résister c’est renaissance.

( tanka et beau présent sur le mot-clef "résistance" )

Annie

        vingt-sept mai

résister
encore et encore
survivants
indisciplinés
saufs – peut-être
tant l'âme meurtrie
affamée
n'aspire plus qu'à
crier non 
et lutter encore

( HOG en comptant le titre, et acrostiche )

Elisabeth Maître

Résister en silence, ignorer sournois traquenards, anonymes nuisances, cliquer: "effacer"!

( acrostiche de lettres par mots )

Jacqueline Morel

Terre enchantée      Forêts profondes
            Authentique

    Peuple vert      Âme fière
             Solidaire

              Comtois
            Rends-toi !
               Nenni
              Ma foi !

   Espoir sacré     Force ancrée
              Devise

( sur le thème, petite morale élémentaire portative et... chauvine ! )

Floriane Austruy

R E S I S T A N C E :
E tre en meilleure 
S anté,
I ndépendante,
S entimentale 
T oujours ; 
A ttraction 
N uancée, 
C hoisir l'
E nergie positive

( acrostiche )

Alexandre Carret

Résister, c'est ça :
- Ne pas tweeter le jour même
- Avoir un pied de trop

( haïku avec clinamen ! )

Noël Bernard-Talipo

Qui croyait au ciel
Sur les marches de la mort ?
Qui n'y croyait pas ?

Moi aussi j'ai abattu.
J'ai aimé farouchement.

( centon : collage d'extraits de poèmes de résistance d'Aragon - La rose et le réséda,  Eluard - Liberté, Desnos - Le veilleur du Pont au Change, Char - Feuillets d'Hypnos )

et

jamais ne pâlit
sur le mur des fédérés
l'ombre de ces hommes

toujours résiste leur cœur
au feu des liquidateurs

( sur l'autre face du thème : commémoration du massacre au Mur des Fédérés 27 mai 1871 )

28 mai – Journée Internationale d’action pour la santé des femmes

Bernard Maréchal

La santé des femmes
Est un bien sacré
Qu’il faut qu’on programme
Sans le massacrer.

L’Internationale
Vient à leur secours :
La lutte finale
Vaut mieux qu’un discours.

( sélénet )

Elisabeth Maître

Santé féminine
Qu'encore trop de maux ruinent
Âme et corps abiment

Jacqueline Morel

Prison ancestrale...
Libérons-nous de nos chaînes !
Waouh ! Que c'est bon !

Claudine Laurent

À ta santé, femme
Du monde la créatrice
Et fière caresse

Ecrin, dunes douces, force
De l'éternité la flamme

( avec rimes féminines )

Alexandre Carret

Chaque vingt-huit mai,
Le vrai gentleman s'abstient
De tomber malade

Noël Bernard-Talipo

S on rire
A llait.
N uits lait
T arirent.

E xpire
D élai.
E rre et
S oupire.

F risson
E st son
M al vivre.

M échant,
E t guivre
S on chant.

( sonnet acrostiche )

29 mai – Journée Internationale des casques bleus des Nations Unies

Bernard Maréchal

Le beau casque bleu
Bascule la belle au bal.
Las ! Elle le claque.

Blessée, elle l’a cassé.
Elle l’accable, esseulé.

( tanka, beau présent et mot-clef )

et

Sa belle besace
Lasse le beau casque bleu.
Le sable le blase.

Quelle balle l’a blessé ?
Le sable bleu l’a cassé.

( tanka, beau présent et mot-clef )

Alexandre Carret

Homme Major ;  Elle,
prend les  heaumes Majorelle
pour des   Casques Bleus.

et

Chaque Nation casque
Une petite fortune
Pour du bleu uni.

Jacqueline Morel

Ils ne sont pas rouges
Et marchent au pas
Ils s'arment de vouges
Ce sont des soldats

Sillonnent le monde
Traquant les méfaits
Si la guerre gronde
Maintiennent la paix

( sélénet )

Noël Bernard-Talipo

Bouillants, fiers guerriers,
Combattants qui fouissent chairs.
Brut clan. Vies meurtries.

Chiens d'assaut, qui louent enfers.
Cent nations : qui tourne clefs ?

( dans ce tanka, les vers de 5 syllabes sonr primitives communes à "bleus" et "unies" ; les vers de 7 syllabes sont primitives de "casques" et "nations" )

30 mai – Journée mondiale pour le Droit Aux Origines

Bernard Maréchal

Remonter tout droit
Vers le droit aux origines,
D’envers vers l’endroit,

C’est défaire le chemin
D’ascendance à descendance.

( tanka et mot-clef )

Elisabeth Maître

Suis né de personne
Mes parents? Aux abonnés
Absents, des fantômes

Sous mes pieds point de racines
Oui au droit des origines

( tanka avec le mot-clé )

Alexandre Carret

Être né sous X
Résoudre l’équation
Trouver l’inconnue 

et

Deux fils hantés par
L’invisibilité des
Fils de parenté

( anagramme presque syllabique du 1 et du 3 )

Jacqueline Morel

...droit devant, ventre aride,
ridicule, cultural, ras-le-bol,
bol d'en-cas, calao, aubergine,
gynécée, ces kakis, qui de droit...

( marabout – Rythme : 3 syllabes - Syllabes phoniques des mots-clés )

Gérard Le Goff

Sans tabac? A quand
Sans pastaga? Sans nana?
Dan râla: nada!

( haïku en monovocalisme )

Noël Bernard-Talipo

Ors, rois, génies : rien.
Noire ironie ! Régression !
Neige érige sens.

( beau présent sur le mot "origines" )

31 mai – Journée Mondiale sans tabac

Bernard Maréchal

Cesse de fumer !
Jette toutes tes cibiches,
Enterre tes pipes,

Tes cendriers, tes briquets,
Et le pétun de Nicot !

( lipogramme en A )

et

Dernière goulée
De goudron pour mes poumons :
Je ne fume plus.

( lipogramme en TABAC )

Elisabeth Maître

Vénérée cibiche
Qui instille en mes poumons
Un si doux poison

( lipogramme sur la voyelle du mot-clé )

Alexandre Carret

Le trente-et-un mai
Dernière clope et demain
C'est le premier joint.

Jacqueline Morel

Sans aucun succès
Il tente d'y échapper.
Au pied Caporal !

Gérard Le Goff

Sans tabac? Basta.
Sans pastaga? Sans nana?
Dan râla: nada!

( haïku en monovocalisme )

et

S inueuses belles fumée S
A dmirées en ocarin A
N icotine aimée de l'anta N
S ur blondes brunes cigarette S

T out s'arrêta une nui T
A lors se décidant, bast A
B alançant briquet papier jo B
A llumettes tabac, voil A
C 'est dans sa vie le joli cho C

(acrostiche doublé )

Orane Chalvet-Parent

finies cigarettes,
poumons trop bien encrassés,
et bonjour la vap’ !

( sur le thème )

Noël Bernard-Talipo

Des feuilles roulées
Sourd une grise fumée
Qui ondule lourde

Molle pieuvre elle me fouille
De ses verges vipérines

( poème sans "tabac" : aucune des lettres de ce mot n'est utilisée )
Catégories
Uncategorized

Variantes du Pataméride

Tous les amis, Oulipotes ou Twittérateurs, qui le souhaitent sont invités à me proposer, en plus du haïku du jour, leurs variantes, accueillies avec joie. On les trouvera ci-dessous, regroupées par auteurs :

Floriane Austruy

1er mai – 12 Palotin – Réprobation du travail

Pivoine vivante
Œuvrant par ta propre teinte
À la beauté peinte

2 mai – 13 Palotin – Esquive de S Léonard (de V.), illusionniste

(on admet exceptionnellement aujourd’hui Esquive de St Léonard (de Vinci), illusionniste)

Sentier de silence,
Quelques illusions très denses
Erreurs en rêvant !

3 mai – 14 Palotin – S. Équivoque, sans-culotte

Quelques cent voies
Vaquassent ici ou là
À un aloi coi

4 mai – 15 Palotin – Adoration du pal

Ton pion n’a dot
Loin, l’art n’a ni part ni tord :
Partir à l’alto…

6 mai – 17 Palotin – S. Macrotatoure, caudataire

Sa date est citée
Et retardé tout décès
Au rite s’aimait

7 mai – 18 Palotin – Canotage

Ton ange et otage
Conte et étonne en ta cage,
Note ton gent âge !

8 mai – 19 Palotin – Occultation de S. Gauguin, océanide

Telle une déesse
La silencieuse en sa sieste
Détails d’un long geste

9 mai – 20 Palotin – S. Ti Belot, séide

Bibelot d’idées
Idiotes dites déesses,
De belles sottises

10 mai – 21 Palotin – Occultation de S. Mce le Dr Sandomir

Décris-moi des roses
Dans des mots d’amour sans cause
Et crie si tu oses

11 mai – 22 Palotin – SS. Palotins des Phynances

Pays de pitance
Et loti de tes aisances
Cycle de la chance

12 mai – 23 Palotin – SS. Quatrezoneilles, Herdanpo, Mousched-Gogh, palotins

Un zeste de toi
Sur mon pleur d’un geste choit
Pour quérir l’émoi

14 mai – 25 Palotin – SS. Potassons, acolythes

Toc-toc? Tac le sol !
Passons le col en alcool
Y chattant les lol…

15 mai – 26 Palotin – Se Prétentaine, rosière

Pennon et rosaire ;
Trentenaire sans prière
Or, né par son père !

16 mai – 27 Palotin – S. Foin, coryphée

Ce rocher précis,
Noyé, ocres enforcies :
Chrysopée rosie !

17 mai – 28 Palotin – Nativ. de S. Satie, Gd Parcier de l’Eglise d’Art

Le rêve est agile
Palpitant dans l’air tactile
À travers la ville

18 mai – 1er Merdre – Accouchement de Se Jeanne, papesse

D’un mat compensé
D’un ton d’automne hâté
Ces jaunes pensées

19 mai – 2 Merdre – Le moutardier du pape.

Tarder à mourir ;
Petit papier où tiédir
De peu, pour leur dire…

20 mai – 3 Merdre – S. Siège, sous-pape.

Ses piégeuses pages
Supposées poésies sages…
Usées ou âgées !

21 mai – 4 Merdre – Nativ. de S. H. Rousseau, douanier.

Envahisseurs vrais
Souverains et surdoués
Ivres de souhaits

23 mai – 6 Merdre – S. Cucufat, mécène

Accès cutané,
Feu menaçant est en fées
Une écume, un suc !

24 mai – 7 Merdre – Nativ. de Mr Plume, propriétaire.

Le pauvre tourment
Impopulaire et pédant
Trompeur déprimant

27 mai – 10 Merdre – S. Barbapoux, amant

Sur un pont rompant
-Amour, abus, tout autant-
Aux maux manants !

28 mai – 11 Merdre – S. Memnon, vidangeur.

Souvenir gourmand
Muni de dangers au rang
D’un devenir d’ange

30 mai – 13 Merdre – Se Lunette, solitaire.

La rosée lunaire
Ruisselle sur un estuaire
Et étreint la terre

Un soir sur la Terre,
Une étoile littéraire
Ressent l’art austère…

31 mai – 14 Merdre – S. Sphincter, profès.

Strophes en prison
Chère poésie, Ô fronts
Pensifs, te cherchons

2 juin – 16 Merdre – Nativ de S. Donatien A. François.

Façonnées de rêves
Divinations des vers d’Ève
Annoncent des trêves

9 juin – 23 merdre – Interprétation de l’Umour.

Peinture d’emprunt
Le trait domine la main
Tourment opportun

23 juin – 9 Gidouille – Se Outre, psychiatre.

Secret retouché
Écriture saturée
Poésie y est

28 juin – 14 Gidouille – S. Colon, artilleur.

L’art est racoleur
Il traîne sur ses couleurs
L’ici et l’ailleurs

8 juillet – 24 Gidouille – S. Gris-gris, ventre.

Grive erre si rien
En grises teintes n’est sien
Tiens-tiens grive geint

4 août – 22 Tatane – Ubu ès liens.

Buées bleues unies
Élues nuées si bénies
Liesse subie

11 août – 1er Phalle – S. Chibre, planton.

Peines ennoblies,
En bon snob chante et s’allie
L’orphelin blanchi !

30 octobre – 25 haha – S. J.-P. Brisset, philologue, prince des penseurs.

Poésie brisée
D’un cher jet tors trop spolié
Gloires prohibées

5 novembre – 3 as – Couronnement de Lord Patchogue, miroitier.

« Le havre royal
Ose les roselins sales »
Viroses orales

7 novembre – 5 as – S Van Meegeren, faussaire.

Es un vrai faussaire
Faveur unanime, en vers
Sans imaginaire !

Novella Bonelli Bassano

23 mai – 6 Merdre – S. Cucufat, mécène

Essence entama,
nuance , mua tes sens !
Ta muse néfaste.

Cette enfant tenace
se met en scène, s’amuse.
Meneuse futée.

Accuses fusent,
émettent une sentence.
Émeute menace.

27 mai – 10 Merdre – S. Barbapoux, amant

Absorbant trauma.
Tous , abrupts panoramas .
Ô mourant amour !

30 mai – 13 Merdre – Se Lunette, solitaire.

Se taire, esseulé.
Sa lueur est étiolée.
Isolé, se cache.

Miné l’a sa chute.
Se terre, lente tristesse.
Lune solitaire.

31 mai – 14 Merdre – S. Sphincter, profès.

Reçoit oppression.
Prophétisèrent richesse.
Hérite frontière

7 juin – 21 merdre – Se Pyrotechnie, illuminée.

UNE LUMIÈRE INTEMPORELLE

Tes senteurs cumin…
Tu m’émeus, mienne sirène !
Ton empreinte lisse.

Coule, perle notre nuit,
cette épicée poésie.

Ton esprit mutin,
curieuse étincelle pose.
Insolent mystère.

Tu es précieuse, sincère.
Incohérent est ton cœur.

Cruelle sorcière.
Pour moi tu es port et île.
Rien ne te résiste.

Tu me tentes, tu me tiens.
Une minute, piment.

19 juin – 5 Gidouille – S. Ugolin, mansuet.

Tu languis, ami.
Éloigne tes lames.
Saigne, usée, ta main.

Ton lament, un sanglot muet.
Glisse ton image au loin.

28 juin – 14 Gidouille – S. Colon, artilleur.

Son ailleurs oscille.
Rouillée sa résolution.
Incontrôlée ruine.

2 juillet – 18 Gidouille – Visitation de Mère Ubu.

Ombre rumine

Vêtait d’ amour ses tourments.
Innomé, tout est déni.

Suintantes, ses meurtrissures.
Intime, rude aventure.

Tu est mon destin.
Amère, avide traîtrise.
Tous demains détruits.

Insinuant démon.
Obsédant est ton arôme.
Nourrissant ma nuit.

Devenir. Sans toi.
Endurer tes omissions.
Mon aride automne.

Évitements. M’étourdir.
Renié soit ton nom, mère.

Ennemie muette, en sourdine.
Un monde sans dons, sans rires.

Bruire de mes notes sombres.
Un désir de vent, de rêves.

( Acrostiche sur le nom du jour. A retrouver parmi les poèmes invités)

6 juillet – 22 Gidouille – Fête de Gidouille.

Idiotie d’ ego

Dégoûté de tout.
Fuit le litige futile.
Été, goutte tiède.

17 juillet – 4 Tatane – Ascension du Mouchard, statisticien, psychiatre et policier.

Un État de riches.
Technocrates, patriciens,
tricheurs dominants.

( extrait du poème « Les intérêts des uns sont la perte des autres » )

17 août – 7 phalle – S. Patrobas, pompier.

novellabb_Temps-Embrasse-moi-patameride-17-08-2019

18 août – 8 phalle – Se Léda, ajusteuse.

novellabb_Sujets-desuets-dejantes-esseules-patameride-18-08-2019

Elisabeth Chamontin

1er mai – 12 Palotin – Réprobation du travail

Aboli labeur
Orbite de l’œil bavard,
L’art, d’où provient-il ?

2 mai – 13 Palotin – Esquive de S Léonard (de V.), illusionniste

(on admet exceptionnellement aujourd’hui Esquive de St Léonard (de Vinci), illusionniste)

Que deviendrons-nous
Quand la vieillesse avorteuse
Dissoudra nos veines ?

3 mai – 14 Palotin – S. Équivoque, sans-culotte

Si quelque asticot
Convulse, vaquant sous l’eau,
L’alose l’avale

20 mai – 3 Merdre – S. Siège, sous-pape.

Peu à peu Papa
S’épuisa puis se posa,
Usagé, pas gai.

22 mai – 5 Merdre – S. Crouducul, troupier.

Perclus de douleurs,
Étourdi de l’occiput,
Il occupe Lourdes.

23 mai – 6 Merdre – S. Cucufat, mécène

Ces sauces fumantes !
Cette feta ! ce fumet !
Ce muscat me tue…

Guy Deflaux

1er mai – 12 Palotin – Réprobation du travail

Ne doit-on obvier
A tout oubli d’une lettre
Du patron loué ?

( Cette dernière variante rappelle, en l’appliquant elle-même, la contrainte supplémentaire d’utiliser toutes les lettres, souvent recherchée. )

2 mai – 13 Palotin – Esquive de S Léonard (de V.), illusionniste

(on admet exceptionnellement aujourd’hui Esquive de St Léonard (de Vinci), illusionniste)

Ce truc étonnant
Qui occulte les nuées
Est-ce un vol aviaire

3 mai – 14 Palotin – S. Équivoque, sans-culotte

Le coq a suivi
La cocotte qui caquette
Cul en éventail

4 mai – 15 Palotin – Adoration du pal

La Poulard touillant
L’or pondu du popotin
A l’air puritain

5 mai – 16 Palotin – Déploration de S. Achras, éleveur de Polyèdres

Vertu cardinale
D’avance on paie sa phynance
Hunyadi PHALLE

6 mai – 17 Palotin – S. Macrotatoure, caudataire

Sortis du tiroir
De cette casse à Didots
Des mots décousus

7 mai – 18 Palotin – Canotage

Gagne ton égo
Et ton contact engageant
En ôtant ton gant

8 mai – 19 Palotin – Occultation de S. Gauguin, océanide

Le soleil cuisait
Sous un angle délicat
Ces légions de culs

9 mai – 20 Palotin – S. Ti Belot, séide

Ô le bel idiot
Il est si débile et sot
Il dit des bêtises

10 mai – 21 Palotin – Occultation de S. Mce le Dr Sandomir

On doit écouter
La décision du malade
Crise ou rémission

11 mai – 22 Palotin – SS. Palotins des Phynances

De sa toile échappe
La pleine délicatesse
De son style sec

12 mai – 23 Palotin – SS. Quatrezoneilles, Herdanpo, Mousched-Gogh, palotins

La déglutition
Des liqueurs de haute treille
Imprègne le nez

13 mai – 24 Palotin – Se Lumelle, écuyère

Sur le même cycle
L’Elysée muscle le lys
Le mucus recule

>Emmanuel Glais:

27 mars – 5 clinamen – SS. Aster et Vulpian, violateurs du Néant.

Ipséité velue
Ripolinée de lupus
Nantie et tannée

30 mars – 8 clinamen – La Machine à Peindre.

Mine de rien, Chine
Anne me rappelle, larde
Ma peine à drainer

3 avril – 12 clinamen – S. Georges Dazet, poulpe au regard de soie.

Le soleil dardait
L’ogre sarde, s’attardait
A la pizzeria

4 avril – 13 clinamen – Nativ. de Maldoror, corsaire aux cheveux d’or.

Vitamine D
Dehors les cuistres s’exercent
Sous l’œil diverti

5 avril – 14 clinamen – Sortie d’A. Dürer, hermétiste.

Ouste, étire-toi !
Au dehors du site itou
Hume, ris, résiste

6 avril – 15 clinamen – Invention de la ‘Pataphysique.

Allant à vau l’eau
Il pense à sa physalis
Seul au quotidien

7 avril – 16 clinamen – Exit S. Domenico Theotocopouli, El Greco.

Tes couleurs, Hélène
Longilignes, héliotropes
M’excitent, m’épuisent

8 avril – 17 clinamen – S. Hyéronymus Bosch, démonarque.

Sous un édredon
D’hymens d’ourses débusqués
Nous nous accordons

9 avril – 18 clinamen – Les 27 Etres issus des Livres Pairs.

Tel tissu de lettres
Susurre l’ivre désir
De t’appareiller

10 avril – 19 clinamen – D. Barbeau, procureur, et Se Morue, juste.

J’eus cru me ruer
Sur ces cœurs, sur ces douceurs
Des osmoseurs d’eau

11 avril – 20 clinamen – Capture du fourneau.

Notre rupture âpre
En pâture. Ta fourrure
Détourne ton cap

12 avril – 21 clinamen – S. Docteur Moreau, insulaire.

Ô mœurs délétères
L’inuline monétaire
Dérouille les cœurs

15 avril – 24 clinamen – S. Tupetu de Tupetu, organisateur de loteries.

Un lot d’origan
Perpétue ses trolleries
Petit à petit

16 avril – 25 clinamen – Exit S. Goya, alchimiste.

Ses moches textiles
Chayote molle ô gala
Elle était tactile

17 avril – 26 clinamen – S. Escargot, sybarite.

Artiste raté
Gosier serré, ragots tristes
Si tôt triste escarre

Orage gargote
Brises rabotées, taries
Abysses terrées

18 avril – 27 clinamen – Se Hure de Chasteté, pénitente.

Petite hastée
Aristée, perse teintée
Pennatipartite

20 avril – 1er palotin – SS. Crocodiles, crocodiles.

Sirocco solide
Cille, oscille, ère, décide
L’idole docile

Si Rocco, solide
Rose, si dorée d’édiles
Roide : déicide

Sessile Cécile
Lis les lois ; sors de ce cor
Sordide décor

24 avril – 5 palotin – Se Poignée, veuve, et Se Jutte, recluse.

Et le pittospore
Et le goji trouvent con
Le pic-vert pro-russe

En jogging-gilet
Poutine est venu le voir
Et il est content

25 avril – 6 palotin – Se Oneille, gourgandine.

En sourdine, Ondine
Sous son gourou, dodeline
Elle donne, il dîne.

26 avril – 7 palotin – S. Fénéon ès Liens.

Silène s’enfile
Niels l’onion enflé
Nifle l’éosine

28 avril – 9 palotin – SS. Boleslas et Ladislas, polonais.

Le polo lassant
Nadia alias Leslie teste
Le plein bol d’anis

Annie Hupé

27 mai – 10 Merdre – S. Barbapoux, amant

mort à tout, rompu
satan rua. Opposons
amour sans tabou

3 juin – 17 merdre – S. Woland, professeur.

un wallon se saoule
l’eau salée s’offre à frôler
nos frêles épaules

15 juin – 1er Gidouille – Se Bouzine, esprit.

Un triptyque :

Ironisez : soit
un sentier boisé, posez
un piéton béni

sentez son bisou
restez zen, un pur besoin,
obstiné, n’est rien

on peut retenir
un prêtre sur une zone
noire, son terroir.

1er juillet – 17 Gidouille – Se Femelle, technicienne.

fief, sites, scènes
l’essentiel est le chemin
les stèles le mitent

teille, file, tisse
fillette ! Lin et lésine
te tiennent serrée

fétichiste enceinte
les félicités licites
elle s’en méfie

fétichiste enceinte
les chiches félicités
licites l’emm…

Thélème est le thème
fille en liesse hésite-t-elle?
Le ciel ? Il s’en fiche.

9 juillet – 25 Gidouille – S. Bouffre, pontife.

souffrir infortune
prison, torture, se briser
en outre espérer

27 juillet – 14 Tatane – Se Anne, Pèlerine énergumène.

en pleine lumière
luire, puis pâlir, lunaire
pierre granuleuse

21 novembre – 19 as – S. Courtial des Péreires, aérostier et inventeur.

Il s’incline il croit
récupérer sa valise
il trouve ô surprise…
un tout petit sac de pois
Orde pacotille
vanité du corps crevant
son être vacille
du purin rural puant
dans la crotte en ville
L’or ne dure pas autant

( Contribution à l’Oulipien de l’année sur le site Zazie mode d’emploi )

Bernard Maréchal

2 mai – 13 Palotin – Esquive de S Léonard (de V.), illusionniste

(on admet exceptionnellement aujourd’hui Esquive de St Léonard (de Vinci), illusionniste)

Sous l’œil des touristes,
Lisa quittera la toile,
Laissant cadre vide.

( 2e version sur Esquive de S Léonard (de V.), illusionniste :

Sous l’œil des touristes,
Lisa quittera la toile,
Laissant Louvre vide. )

3 mai – 14 Palotin – S. Équivoque, sans-culotte

Quelle ouate sale,
Et quel vent sous ton cilice
À l’autel salace !

Été volcanique ?
Enlève ton caleçon,
Quitte ta soutane !

10 mai – 21 Palotin – Occultation de S. Mce le Dr Sandomir

Amour du détail,
Calcul tatillon des rimes :
Aède indécis.

11 mai – 22 Palotin – SS. Palotins des Phynances

Les cachalots chialent.
Les yachts soldent la planète.
Le pôle pâlit.

15 mai – 26 Palotin – Se Prétentaine, rosière

À l’année tapante,
Trois rosés à ta santé !
Ressers-toi, sirote !

20 mai – 3 Merdre – S. Siège, sous-pape.

Pisseuse à gogo,
Assise au seau à ses aises,
Poisseuse, s’essuie.

Égo assoupi
Au sguègue assagi,
épie Épouse épuisée.

Papou piégé
Passe à sa guise au péage,
Pose sa sagaie.

Où pope gaga
Pousse sa poupée piégée ?
Au pieu, pas à pas…

Oiseau GPS,
Où s’épuise sa sagesse,
Pie ou papegai ?

Osseuse ou oiseuse,
Épouse si sage ou gaupe,
Sois pas aussi gueuse !

30 mai – 13 Merdre – Se Lunette, solitaire.

Une assiette sale,
Réalité assassine,
Rat noir au salon.

L’étoile se traîne
Entre l’aurore et la nuit
À l’orient lointain.

1er juin – 15 Merdre – SS. Serpents d’airain.

Prêtres à ses pieds,
Appas insensés dardés,
Ariane dansait.

17 juin – 3 Gidouille – Se Dondon, amazone.

Emmenez Médée,
Ménade sado-maso,
Nonne désossée.

18 juin – 4 Gidouille – Se Tripe, républicaine.

L’abeille, acier bleu,
La balle perçant sa cible,
L’artère béante.

(souvenir de Boris Vian)

22 juin – 8 Gidouille – Se Boudouille, bayadère.

Il l’arsouille au drâle
Lui débarde la rayure
Lui broie les ouillais

Lui, broyé, se souille.
Il a le dos délayé.
Il a dérouillé.

Il le déboyaude,
Il l’adosse dur au sol,
L’édordobalisse

Lui, il se débraille,
Il bredouille, débrayé,
Il roule au ruisseau.

Il le raye à ri,
Lui barbarise les boules,
Le débride à ra.

Lui, il se déboise,
Il balise, bousillé,
Boyau balayé.

Il l’assaille à l’os,
Il lui déboise la barbe,
Brase l’aloyau.

Lui, il se dessaoule,
Se résorbe, essorillé,
Boloss abyssal.

Il le débarbouille,
Il lui dessoude les bourses,
Lui brise sa lyre.

Lui, il babélise
Ses alibis abolis,
Ses yodels absurdes.

Duel au bayou.
Beau baroud à Biribi.
La bisbille au bled.

( Poème inséré dans le recueil Poèmes accueillis sous le titre « Le beau baroud » )

30 juin – 16 Gidouille – S. Inventaire, poète.

Vivre en parasite,
Rêver apéro, retraite,
Paresse à perpète.

À vivre énervé,
On en vient à transpirer,
À s’évaporer.

23 juillet – 10 Tatane – SS. Pieds Nickelés, trinité.

Relire Dickens,
Indécente et si petite,
Respirer l’inceste.

24 juillet – 11 Tatane – SSes Canicule et Canule, jouvencelles.

Violettes, jaunes,
Les valseuses s’éclataient,
Sveltes et velues.

25 juillet – 12 Tatane – SS. Cannibales, philanthropes.

Ariel riait,
Caliban philosophait,
Prospéro râlait.

26 juillet – 13 Tatane – S. Dada, prophète.

Ado déphasé
Propose à papa sa dope,
Poète shooté.

28 juillet – 15 Tatane – Procession aux Phynances.

Pays asphyxié,
Accapareurs accroupis
Au coccyx coincé.

29 juillet – 16 Tatane – Transfig. de S. V. van Gogh, transmutateur.

Navire éventré,
Avirons morts, vague honnie,
Défunts au rivage.

5 août – 23 Tatane – S. Pissembock, oncle.

Le kéké console
Les bimbos en bikini,
Il clopine, obscène.

L’œil bien monoclé,
Locke compisse les Bibles,
Mime l’embolie.

6 août – 24 Tatane – S. Pissedoux, caporal des hommes libres.

Amoureux chassé
Par dieu du beau paradis,
Recherche abri sûr.

8 août – 26 Tatane – S. Glé, neurologue-aliéniste.

Touristes galants
Et starlettes déguisées :
Églogue à la plage.

29 août – 19 phalle – S. Prélote, capucin.

À sa toile assise,
Sur sa lisse concentrée,
Pénélope ruse.

30 octobre – 25 haha – S. J.-P. Brisset, philologue, prince des penseurs.

Les grenouilles pensent.
Leur bon sens originel
Est juché sur dieu.

4 novembre – 2 as – Se Rrose Sélavy, héroïne.

Hier, l’avenir
A osé rêver en rose :
Allons le noyer.

10 novembre – 8 as – S. Rimbe, oisif.

Briser ses miroirs,
Se remémorer ses bières,
Ses émois fermiers.

Foirer ses réformes,
Offrir ses mémoires, fier,
S’imbiber, morose !

Fermes fesses roses,
Mes fières bimbos frisées,
Robes refermées.

Frimer ferme, boire,
Se méfier, oser miser,
Remiser ses brèmes.

Boris se rebiffe,
Froisse ses sbires si sobres,
Ses ombres, ses birbes.

11 novembre – 9 as – Equarrissage pour tous.

Goret pris au piège,
Qui pisse trois gouttes rouges,
Rôtira pour Pâques.

12 novembre – 10 as – S. Abstrait, bourreau.

Tu abats César
Et tu t’ébaubis, butor ?
Toi aussi, Brutus…

14 novembre – 12 as – Dispute du signe + et du signe –

Une pin-up nue,
Tu guignes ses tétins tièdes,
Et tes idées puent.

15 novembre – 13 as – Moustaches du Dr Faustroll.

Là-haut sur le môle
Le chat dodu s’est couché,
Faraud, sur le lard.

Flatter les machos,
Démocrates mous, déchus,
La horde d’escrocs.

16 novembre – 14 as – S. P. Bonnard, peintre des Phynances.

Dans la dèche noire,
On t’y bannira des draps,
Bâtard dépité.

17 novembre – 15 as – Navigation du Dr Faustroll.

Avatar final,
L’avant-goût furtif du trou,
La disparition.

Un gnou salivait
Sous un girafon trognon,
Dard affriolant.

Un soudard grivois,
Dardant son flingot, flânait,
Ravissant gaillard.

Flirt insignifiant,
Tu agitais ton foulard.
Tu draguais gratis.

Vingt-trois ans sans toi.
Avril arriva, tardif.
Voilà, tu fus là.

18 novembre – 16 as – S. Cap, captain

Satan insista,
Saisit Titanic à-pic.
Titan s’apaisa.

20 novembre – 18 as – S. Chambernac, pauvrisseur.

Sapeur Camember,
Beau mec chauve sans-abri,
Aime Bécassine.

28 novembre – 26 as – S. Mensonger, évêque.

Sermons murmurés
Qu’égrène un rêveur moqué,
Œuvres névrosées.

Eunuques rêveurs,
Que Vénus émerge nue,
Verrons-nous ses ruses ?

1er décembre – 1er sable – Noces de Balkis et de Salomon

Il lit Coke en stock,
Balancé dans son canot.
Son Tintin s’abîme.

13 décembre – 13 sable – S. Flaive, concierge.

Si la grève avance,
Il va falloir négocier.
Fini, le servage !

Voici les escrocs.
Il va saisir sa valise,
Il se fige en vain.

( cette seconde variante est pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

14 décembre – 14 sable – Don Quichotte, champion du monde.

Cantique païen :
On échappe à Cupidon
Quand on aime en hâte.

Un coquin penché
A détecté ma cantine
Et ma cotte antique.

( cette seconde variante est pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

15 décembre – 15 sable – Khurmookum du Dr Faustroll.

Holà malotru !
Flouas-tu dollars au souk ?
Tu mourras taulard !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

16 décembre – 16 sable – S. Nul, exempt.

Tu pètes les tunes,
Et tes sept ex te musèlent :
Les stèles t’épèlent.

17 décembre – 17 sable – S. Moyen, français.

Ce sac en osier,
On y a mis soissons secs.
Effrayons ce mec !

Ce niais se méfie.
On a ramassé son sac,
Monnayons ses os.

Infâmes escrocs :
Ça finira fossoyé !
Sans façons, merci !

( triplette pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

18 décembre – 18 sable – Se Lurette, joconde.

Un escroc te joue :
Tes écus d’or n’ont duré.
Ton lot, c’est les os.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

19 décembre – 19 sable – Gravidité de Mère ubu.

Rideau dégradé ?
Vivre abrité vaut beau vair.
Et merde au regret !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

20 décembre – 20 sable – S. Sabre, allopathe.

Esthète pâlot,
Le ballot part à ta barbe :
Rattrape ta hotte !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

21 décembre – 21 sable – Se Tape, pompette.

Omets tes totems,
Estompe et sème tes mots,
Tape tes poèmes.

Ta tête m’appâte.
Ta passe à sept pesetas
S’oppose à mes spasmes.

« en double : un pour les nourritures spirituelles, un pour les nourritures terrestres »

22 décembre – 22 sable – César-Antéchrist.

Ce sac si tassé,
C’est sa cachette secrète :
Sa rente est ici.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Rentier sans arthrite,
Si ta retraite t’assèche
Entasse tes rentes.

23 décembre – 23 sable – Se Viole, vierge et martyre.

Le Trésor me vole :
Il gage ma valisette,
L’or, le vair royal.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

24 décembre – 24 sable – Se Pochetée, gouvernante.

Un escroc te guette,
Penché vers ton pauvre sac :
Gare tes écus !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

25 décembre – 25 sable – Nativité de l’Archaeoptéryx.

Le chenapan rôde
Et taxe ta vanity ?
Penche-toi, et cherche !

Il cherche la crotte.
L’oxyde le rend pâlot.
Il lève la cotte.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

26 décembre – 26 sable – Monsieur Sisyphe.

Hymen ou hypnose,
Noyons-y nos phéromones,
Hommes insensés !

Un moine s’épuise
Sur une nymphe insoumise.
Heureuses hormones !

27 décembre – 27 sable – S. Tic, conjoint.

Osons nos instincts :
Si nos os sont joints, tonton,
Sonnons nos tocsins !

28 décembre – 28 sable – S. Cervelas, penseur.

Relève ce sac :
Veule, une pâle crapule
Rêve à ses écus…

Renverse ce sac !
Au lever sa valeur pèse
Un écu crevé.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

29 décembre – 1er décervelage – S. Alaodine, virtuose.

Il s’est renversé,
Il veut saisir sa valise,
Et trouve un rideau.

Son or est ruiné,
Sa valise est en rideau,
Noires ses idées.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

30 décembre – 2 décervelage – SS. Hassassins, praticiens.

Ces chenapans chassent
Et cherchent ce petit sac.
Ne te penche pas !

Ce rapace insecte
Attrape et hache ce sac
Et tes piètres nippes.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

1er janvier – 4 décervelage – Décervelage.

Relever la verge
De ce cadavre gelé ?
Le clergé galère !

Le regard glacé,
La verve de l’agrégé,
Aggrave la grève.

Gavé de cervelle,
Le ver ravage César,
Régal avéré.

Ce calva de garde ?
L’avaler accéléré,
À la régalade.

2 janvier – 5 décervelage – SS. Giron, Pile et Cotice, palotins.

Les escrocs sont là,
Ils ont grignoté son sac.
Il en est pâlot.

Il ôte sa cotte.
Il regrette son logis,
Ses nippes agrestes.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

3 janvier -6 décervelage – SS. Polonais, prolétaires.

Il transporte l’or
Et salit son pantalon :
Il se sent pâlot.

Poltron repenti,
Il tire son opinel :
On a pris ses perles.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

4 janvier – 7 décervelage – SS. Forçats, poliorcètes.

Il a pris le sac,
Et l’escroc se carapate :
Force reste à l’or !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

5 janvier – 8 décervelage – S. Bordure, capitaine.

Tissus, os, rideau :
Ces subreptices escrocs
Ont repris ton sac.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

6 janvier – 9 décervelage – Dormition de Jacques Vaché, interprète.

Vaste escroquerie :
Queneau a des haricots !
Et pour moi ? Jamais !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

7 janvier – 10 décervelage – Drapaud (érection du)

Un rideau perdu ?
Écu d’or ne te rend rien,
Ni purin ni cotte.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Un parent trop raide ?
On procède au parricide :
Repentir rapide…

8 janvier – 11 décervelage – S. Eustache, libérateur.

Ce scélérat lâche
Subtilise le cartable,
Cherche les écus.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Cette chahuteuse
Laitière beurette
A caché ses cacahuètes.
L’abruti a balbutié :
« Chaste chatte, es-tu
Ultralibérale ? »

( vers impairs sur S. Eustache, vers pairs sur libérateur : c’est un « haïhaïkuku » )

9 janvier – 12 décervelage – S. Landru, gynécologue.

Le gros dandy grogne.
Son écu dans la gadoue
N’a guère duré.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

10 janvier – 13 décervelage – S. Guillotin, médecin.

Gogues dégelées,
Sous le limon tes écus,
Déluge de gouille.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Ton gode est moulu,
Ton sguègue suinte, englué,
Tu te sens déçu…

11 janvier – 14 décervelage – SS. 4 Sans-Cou, enchanteurs.

Chercher sa sacoche
Et enchanter ces escrocs ?
Retrousser sa cotte…

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

12 janvier – 15 décervelage – Conscience d’Ubu.

Une bonne dose
D’une bouse de bison
Nous donne un écu.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Succession de Dieu :
Cousin Boudu se suicide,
Déçu des écus.

13 janvier – 16 décervelage – S. Mauvais, sujet.

As-tu vu ta vie ?
Sa mite émiette ta veste,
Majesté vétuste.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Vétuste vessie,
As-tu visé mes savates ?
Ajuste tes jets !

14 janvier – 17 décervelage – S. Mandrin, poète et philosophe.

Le matin est là.
Si la mite a laissé l’or,
La horde l’a pris.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

15 janvier – 18 décervelage – SS. Pirates et Flibustiers, thaumaturges.

La mite s’empiffre.
Tu mets tes habits agrestes,
Tu salis tes fripes.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

16 janvier – 19 décervelage – S. et Se Cartouche, vétérinaires.

Ces escrocs convoitent
Ton écu, ton vair, ton or.
Cache ta sacoche.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Retrousse ta veste,
Tu trouveras sous ton sac
Tes haricots secs.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

17 janvier – 20 décervelage – S. Outlaw, aristocrate.

Accoutre-toi crasse,
Et sur ce circuit low-cost
Écrase les crottes !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

18 janvier – 21 décervelage – Chaire du Dr. Faustroll.

T’es floué c’est sûr !
Tu cherches des haricots ?
T’auras des escrocs.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Lâche le rideau
Si tu foules de la crotte,
Et trousse ta cotte !

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

19 janvier – 22 décervelage – Ostension du bâton à Physique.

Bandit néophyte
Qui abuse un péquenot
Dans un autobus.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Boueuses pénates
et hantise des punaises :
Queneau s’y attaque.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

20 janvier – 23 décervelage – S. Tank, animal.

Kant stalinisait.
Anakin l’assassina.
Satan l’amnistia.

21 janvier – 24 décervelage – S. Weidman, patriarche

Ce marchand penché
Cherche des hardes mitées,
Des sweaters en tweed.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Ce manant s’entiche
De ses pénates champêtres,
Ses waters peinards.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

22 janvier – 25 décervelage – S. Petiot, expert.

Pépère prostré,
Sexe poissé, se tripote,
Pissote et s’essore.

23 janvier – 26 décervelage – Escrime.

Sissi se récrie
Si messire ici s’immisce,
Mi crème, mi crime.

24 janvier – 27 décervelage – SS. Chemins de fer, assassins.

Mafia effrénée
Recherche ce sac de fric,
Marchandise fraîche.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Mardi : rien à faire…
Mercredi : des cendres, merdre !
Dimanche : Carême…

25 janvier – 28 décervelage – Repopulation.

Tout pâlot, poltron,
Il piétine le purin,
En pantalon propre.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

et une historiette en 8 haïkus :

Un prélat trapu
Pantalon nuptial ôté,
Prépare le lit.

En prêtre poli,
Il palpe poulette au lit
Et palpite un peu.

La lanterne éteinte,
Il pelote en puritain,
Propre et patelin.

Il a la patate,
Lui piétine la praline.
La pupille en pleure.

La petite piaille,
Lui attrape la paupiette,
Pétrit la pâlotte.

La papouille plaît :
Elle pianote, il pétille,
Et roupille au pieu.

La poule partie,
Pépère pelotonné
Répète un pater.

Le purotin prie.
Le pape le punira :
Il ira au trou.

26 janvier – 1er gueules – Dépucelage de Mère Ubu.

Ce marchand penché
Cherche des hardes mitées,
Des sweaters en tweed.

( pour l’oulipien de l’année chez Zazipo. )

Ce campeur de merdre
A bâclé le barbecue.
Le père a beuglé !

27 janvier – 2 gueules – S. Sigisbée, eunuque.

Ses bibines bues,
Qui esquisse une biguine ?
Bébé bègue bisque…

30 janvier – 5 gueules – Se Gale, abbesse.

Belle, elle se galbe.
Le sable blasé se lasse.
Elle se les gèle…

1er février – 7 gueules – S. Gueule, abbé.

Le sguègue gaulé
Se lasse, le bulbe bas.
Las ! La belle blague !

La belle se gausse.
Sage, elle a salué l’aube :
Elle a eu la bague !

2 février – 8 gueules – Fête de la chandelle verte.

Relâcher le ventre,
Être la flèche, être l’arc,
Devancer le trac.

et un « pataméride culinaire et irrespectueux, façon lasagnes à la Findus »

Recette de chef :
Le tartare de cheval,
Cannelle et navet.

Chercher le dada,
Le flatter à la cravache,
Enlever la rêne.

Achever la carne,
Trancher la tende de tranche,
Détacher la darne.

Lever le flanchet,
Étaler le lard en vrac,
Hacher la ventrêche.

Étendre la farce,
Entrelarder de cervelle,
Et cacher la fève !

Trêve de cannelle :
La carafe de calva,
Le nectar d’aneth.

3 février – 9 gueules – Se Crêpe, laïque.

À Pâques, le pape
Risque au peuple ses caresses :
Le laïus pascal.

4 février – 10 gueules – S. Préservatif, bedeau.

Fier de ta buvette,
Pauvre pitre disruptif
Fêté au beau bar ?

Bardé de vertus,
Fier de tes appuis, tu baves ?
Ta défaite arrive.

6 février – 12 gueules – S. Membre, compilateur.

Ce mec est obscur ?
S’il te plaît, embrasse-le :
Il s’éclairera.

7 février – 13 gueules – Copulation.

Un napolitain,
Cul poilu, clopin-clopant,
Palpait un putto.

8 février – 14 gueules – Nativité de S. J. Verne, gl.-trotter en chambre.

De la branche à l’arbre
La sève grandit si vite :
Je le vois marcher.

9 février – 15 gueules – Alice au pays des merveilles.

Idylles musclées,
Vieillards de l’académie :
Spasmes de cercueils.

10 février – 16 gueules – S. Münchhausen, baron.

Barré, bourré, sobre,
Aucun barbu ne se rase
Au sabre en sa chambre.

11 février – 17 gueules – Le Bétrou, théurge.

Tolérer le troll,
Le blogueur hurluberlu,
Le bot hébergé ?

12 février – 18 gueules – Nativité de S. Deibler, prestidigitateur.

Il te prend la tête,
La glisse dans sa valise,
et, sans bruit, s’esbigne.

13 février – 19 gueules – S. Sade ès Liens.

patameride-bernard-marechal-13-fevrier

14 février – 20 gueules – S. Lafleur, valet.

Le verrat fessu,
Les valseuses assurées,
Avale les truffes.

15 février – 21 gueules – Lavement.

Valet malmené,
Le talent vénal te tente ?
Va-t’en ! Ne t’entête !

17 février – 23 gueules – Occultation de S. Jean Torma, euphoriste.

Lâche tes humeurs
Et prends tes amphétamines :
Calcule ta joie.

18 février – 24 gueules – Conversion de S. Matorel, bateleur.

Lutter, blablater,
Se désaltérer de mots,
Crever névrosé.

19 février – 25 gueules – Se Marmelade, inspirée.

Pénis en alarme,
Le pape speedé se pâme.
Madame se marre.

20 février – 26 gueules – L’amour absolu, deliquium.

Le marquis lubrique,
Braqué sous l’ardeur d’Éros,
Babille d’émoi.

L’abbé immobile
Baise la marque du diable
Au seuil de l’abîme.

21 février – 27 gueules – Se Tabagie, cosmogène.

Ce gosse sans gêne
Conte son coït intime
À ses bons amis.

22 février – 28 gueules – SS. Hylactor et Pamphagus.

L’après-guerre, Ulysse ?
Le héros teste ses armes,
Charme Calypso…

23 février – 29 gueules – Mouvement perpétuel.

Lentement le mort
Ouvre une porte, et remonte
Le tunnel en pente.

(  une suite au pataméride du jour : l’Éternel retour, la surprise d’Eurydice )

24 février – 1er pédale – Erection du surmâle.

Cause des désirs,
L’addition des mots menteurs.
La malédiction ?

26 février – 3 pédale – S. Ellen, hile.

Hellène sénile,
Le Silène hisse ses sennes.
Il s’enlise en Seine…

3 mars – 9 pédale – S. Remezy, évèque in partibus.

Énarques zinzins,
Ministre inepte à Beauvau,
Pays qui panique.

4 mars – 10 pédale – Nativité de S. Tancrède, jeune homme.

Victime maudite,
Jésus, déçu de son Dieu,
Veut cacher sa honte.

5 mars – 11 pédale – Testament de P. Ucello, le mal illuminé.

C’est l’ode à l’automne.
Il est temps : la pluie est là.
Adieu à l’été.

6 mars – 12 pédale – S. Hari Seldon, psychohistorien galactique.

Un gros chat qui dort ?
La psychose des souris
se cherche des puces.

7 mars – 13 pédale – Se Valburge, succube.

La vague bascule
Sur la berge verglacée.
Le sable se creuse.

ainsi que :

Avec ses calculs,
Le lucre crée l’esclavage ;
La grève le brave.

Une autre variante est à trouver parmi mon recueil « Poèmes accueillis »

9 mars – 15 pédale – SS. Adelphes, ésotéristes.

Tristes philosophes
Pressés de tisser des phrases,
Épris de trophées.

12 mars – 18 pédale – S. Nosocome, carabin.

Encenser Macron,
Aimer ses bonnes raisons,
Bénir son armée…

13 mars – 19 pédale – Se Goutte, fête militaire.

Guetter les filous ?
Arrêter les émigrés,
Et fermer sa gueule.

15 mars – 21 pédale – S. Inscrit, converti.

Vivre névrosé ?
Évitons ces conneries !
Votons enivré !

18 mars – 24 pédale – Nativité de S. Stéphane, faune.

Fesses sans défaut,
Tu te pavanes, hautaine.
Ne te sens pas nue.

19 mars – 25 pédale – S. Poligraf Poligrafovitch, chien.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

( On retrouvera cette variante dans mon recueil poèmes accueillis )

20 mars – 26 pédale – S. Pâle, mineur.

L’empalé remue,
Susurre à peine, en apnée,
Puis ne parle plus…

21 mars – 27 pédale – S. Valens, frère onirique.

Rêver que l’on rêve,
Raviver son souvenir,
Refuser l’éveil.

et :

Sa fièvre s’avive
À vouloir valser sans fin.
Ève s’en offusque.

22 mars – 28 pédale – Dédicace du Tripode.

Ce prêtre trop tiède
Décida d’arrêter tout
Et de croire à dieu.

23 mars – 1er clinamen – S. Ablou, page et S. Haldern, duc.

Un bègue s’acharne,
La langue lourde et pâteuse :
Au sec ! Au secours !

24 mars – 2 clinamen – SS. Hiboux, maîtres-chanteurs.

Bienheureux Macron
Bien assis sur ton butin,
Consens aux excuses !

25 mars – 3 clinamen – La mandragore, solanée androïde.

Démons isolés
En nos geôles de misère,
Gagnons le grand large !

27 mars – 5 clinamen – SS. Aster et Vulpian, violateurs du Néant.

Virus adoré,
Sauveur de notre planète,
D’où vient ton ardeur ?

28 mars – 6 clinamen – S. Ganymède, professionnel.

Gaffe à l’Élysée :
L’organe de la parole
Ramène sa fraise.

et

Reine de la gaffe,
La royale des médias,
Ségolène parle…

29 mars – 7 clinamen – La Main de Gloire.

Dédale l’aila.
Le gamin a mimé l’aigle ?
Il dégringola.

et

Loin de moi la norme,
L’ordre de l’idée gelée,
Le lendemain morne !

Garder le délire
De mon idéal gelé,
Dormir allégé.

et encore

La madone indigne
Lorgne le gode idéal,
Elle l’imagine…

30 mars – 8 clinamen – La Machine à Peindre.

Le remède éclair :
Le papier de Caran d’Ache,
Armé d’encre amère.

31 mars – 9 clinamen – Se Trique, lunatique.

L’énarque taquin,
Que les enquêtes requinquent,
Saute à l’élastique…

1er avril – 10 clinamen – Rémission des poissons.

Espoir en prison :
S’endormir dépossédé
De ses insomnies.

et

Penser en pépère ?
M’endormir en démissions ?
Désespérer ? Non !

2 avril – 11 clinamen – S. Maquereau, intercesseur.

Macaque en armure,
Tu récites tes mantras…
Qui imites tu ?

3 avril – 12 clinamen – S. Georges Dazet, poulpe au regard de soie.

Aristote parle,
Et le sot regarde ailleurs :
Il lui a dit zut !

4 avril – 13 clinamen – Nativ. de Maldoror, corsaire aux cheveux d’or.

La mèche à Donald ?
Melania veut la natter :
C’est très sexuel…

5 avril – 14 clinamen – Sortie d’A. Dürer, hermétiste.

Homme de désir,
Assidu à tout amour,
Tu t’amuseras.

6 avril – 15 clinamen – Invention de la ‘Pataphysique.

Si Vénus t’attaque,
Hypnotise-la de suite :
Tu seras sauvé.

7 avril – 16 Clinamen – Exit S. Domenico Theotocopouli, el Greco.

Le président Trump
Soigne ses six poils dorés,
Ses six mèches moches…

8 avril – 17 clinamen – S. Hyéronymus Bosch, démonarque.

Au dernier ruisseau,
On cherchera du bonheur.
Chaque homme y boira.

9 avril – 18 clinamen – Les 27 Etres issus des Livres Pairs.

À partir de là
Le ruisseau vieillit, rivière,
Et l’eau s’est perdue.

10 avril – 19 clinamen – D. Barbeau, procureur, et Se Morue, juste.

Sous cet arbre mort,
Tu as rajusté ta jupe,
Rompue et repue.

11 avril – 20 clinamen – Capture du fourneau.

Renardeau du nord,
On adore ta fourrure,
Cadeau pour cocotte.

12 avril – 21 clinamen – S. Docteur Moreau, insulaire.

L’asile de nuit :
On dormira calmement.
La mort attendra.

13 avril – 22 clinamen – Fête des polyèdres.

Terre pelletée
Près des osselets. Le prêtre
Y frôle les stèles.

et

Trop stressé, pépère
Déteste les tests des psys,
Préfère le sport.

14 avril – 23 clinamen – Locus Solus.

Lucullus cocu,
Solo sous l’oculus clos ?
Lulu cul cousu !

15 avril – 24 clinamen – S. Tupetu de Tupetu, organisateur de loteries.

Donald n’a pas peur :
Il tuera les pangolins
À l’aide de dieu.

Saura-t-on plus tard
Si la peur du pangolin
Était rationnelle ?

16 avril – 25 clinamen – Exit S. Goya, alchimiste.

Ma mycose exige
L’acétylsalicylate :
La chimio me calme.

17 avril – 26 clinamen – S. Escargot, sybarite.

Gargote tartare :
Socrate y brasse sa bière,
Cerbère y aboie.

Érèbe et Tartare ?
Socrate s’y gobergeait,
Bectait gros gyros.

et

Bistrot à bobos :
Bière, ecstasy à gogo,
Carottes toastées…

Orgie à Roissy :
Barbare, Booba s’y bagarre,
Ribote et boit sec.

18 avril – 27 clinamen – Se Hure de Chasteté, pénitente.

Derrière ta soie
Tes seins de satin s’ennuient.
Ne te cache pas.

et

Dans tes draps si rêches,
Ne cache pas ces tétins !
N’aie pas peur ! Assure !

puis

Cet artiste dépité,
Pétri de haine, et ruiné,
Hier s’est pendu.

puis

Puritains cachés,
Pétris par Satan et Dieu,
Connerie haineuse.

19 avril – 28 clinamen – S. Turgescent, iconoclaste.

Alcoolise-toi :
Sur tes escargots à l’ail,
Riesling alsacien !

20 avril – 1er palotin – SS. Crocodiles, crocodiles.

L’école de l’ordre,
Les oreilles décollées,
Les cris, les rossées…

21 avril – 2 palotin – Fête des écluses.

C’est l’été, tu sues,
Tu décèdes esseulé.
Le feu te succède.

22 avril – 3 palotin – SS. Trolls, pantins.

Ta toison sans soin,
Satin noir papillonnant,
Loisir apaisant.

et

Pitre sans raison,
Ton loisir n’ira pas loin :
Pile à la prison.

23 avril – 4 palotin – Se Suzanne Calvin, docteur.

Donald, aviné,
Récuse douze virus.
Covid, tu nous tiens…

24 avril – 5 palotin – Se Poignée, veuve, et Se Jutte, recluse.

Le jaja t’enjôle,
C’est le gros rouge perlé.
Il tue les virus.

25 avril – 6 palotin – Se Oneille, gourgandine.

L’or dégoulina
Sur les seins de Danaé,
Du désir d’un dieu.

L’adage doré,
Le dur désir de durer :
Éluard l’ordonne.

26 avril – 7 palotin – S. Fénéon ès Liens.

Éloïse noie
Le sénile inoffensif.
Il enfle, il s’enlise.

27 avril – 8 palotin – S. Bougrelas, prince.

Les oneilles rouges,
Le pangolin bouge encore ?
On le pincera !

28 avril – 9 palotin – SS. Boleslas et Ladislas, polonais.

Le palais appelle
À son bal des palotins
De niais baladins.

et

Bernard-Marechal-patameride-28-04-20

29 avril – 10 palotin – S. Forficule, Barnabite.

Tes flirts refoulés,
Ta folle liaison ratée,
Ton cœur se barbouille.

Face à son beau cul,
Ton cœur s’affole et s’arrête.
Et là, c’est la fin.

Rancœur éternelle
Pour une fesse frôlée ?
Libertés fatales.

Mehdi, Sophie, Marianne, chambériens et leur ami Jacques

Variantes transmises par Bernard Maréchal :

16 avril – 25 clinamen – Exit S. Goya, alchimiste.

Mehdi :

Michel, ça l’excite
Chattes sexy, sites X mimi
O coïts salaces !

Jacques :

Les chattes sexy,
Calmes, solitaires, molles,
Gogol aimait ça !

Sophie :

Gagas ces mecs-là,
Laxistes, gays et mythos.
La Clito dixit.

18 avril – 27 clinamen – Se Hure de Chasteté, pénitente.

Mehdi :

Sainte Esther, sans peine
Tente Assuérus, au pieu
Cette reine assure !

et

Pense à ta ceinture
Et arrête ta charrette
Direct Assurance

Sophie :

Un chasseur sachant
Chasser sans tête tuer
Est un pur esthète.

19 avril – 28 clinamen – S. Turgescent, iconoclaste.

Mehdi :

Une étoile rouge
Régénère lutte et classe.
Lénine éternel.

Sophie :

Étonnant, couillu,
Gargantua asticote
Sa très large tige.

Mariane :

Soleil irisé,
Rouge et rose cerisier,
Ô cet arc-en-ciel.

et

La grosse colline,
C’est le cul de la connasse,
Source de sagesse.

21 avril – 2 palotin – Fête des écluses.

C’est l’été, tu sues,
Tu décèdes esseulé.
Le feu te succède.

Raphaëlle Muller

2 juin – 16 Merdre – Nativ de S. Donatien A. François.

Naissance ivre noire
Sondant ce fond de vinasse
Notre fin s’annonce

Irène Ruszniewski

1er mai – 12 Palotin – Réprobation du travail

Pauvre palotin,
Ton voiturin lent et lourd,
Le voilà détruit.

Libellule bleue
Vrille l’air d’une aile vive.
Bruit du vent d’avril.

2 mai – 13 Palotin – Esquive de S Léonard (de V.), illusionniste

(on admet exceptionnellement aujourd’hui Esquive de St Léonard (de Vinci), illusionniste)

Qui veut s’envoler
Doit savoir que la nature
Résiste au rêveur.

3 mai – 14 Palotin – S. Équivoque, sans-culotte

Ton cul, ô Vénus,
Tout en volutes antiques,
Intense vision.

Lucioles en vol
S’élancent sous le soleil,
Annonçant l’été.

4 mai – 15 Palotin – Adoration du pal

Un pli au nadir
A produit l’apparition
Au loin, d’un trou noir.

5 mai – 16 Palotin – Déploration de S. Achras, éleveur de Polyèdres

Triste cathédrale
Dont le toit s’est envolé
Par un soir d’avril.

Le chien de Pluton
Veille à l’entrée de l’Hadès
D’un air ennuyé.

Rémi Schulz

8 septembre – 1er absolu – Nativité d’Alfred Jarry

narrativité
attrayante et déjantée
inventivité

Et mes propres variantes

2 mai – 13 Palotin – Esquive de S Léonard (de V.), illusionniste

(on admet exceptionnellement aujourd’hui Esquive de St Léonard (de Vinci), illusionniste)

Le clinquant survit
À quelque acide qu’on verse
Sur ton teint de rose.

9 mai – 20 Palotin – S. Ti Belot, séide

Des bêtes blotties
Est, telle idole, obéie
L’étoile des îles.

15 mai – 26 Palotin – Se Prétentaine, rosière

Satire, ton rire
Est trop triste. Et te résiste
Ta prêtresse éprise.

20 mai – 3 Merdre – S. Siège, sous-pape.

Page au sou gagé
Posa piège à pieuse épouse.
Ô poisseuse gouape !

23 mai – 6 Merdre – S. Cucufat, mécène

Face à cette meute
Une femme s’est tenue,
Muette statue.

27 mai – 10 Merdre – S. Barbapoux, amant

Passant sur un pont,
À son sax sonnant un max,
But, tomba, mourut.

30 mai – 13 Merdre – Se Lunette, solitaire.

Sous les ormes morts,
Au milieu des mers stériles,
Solaires, s’aimèrent.

1er juin – 15 Merdre – SS. Serpents d’airain.

Nia, tapi, perte,
Et resta. Dia ! Aidât serte ?
– Être pipa tain.

( palindrome )

2 juin – 16 Merdre – Nativ de S. Donatien A. François.

Naître et devenir
Dans ces fonds vociférants.
S’étonnant, s’offrir.

3 juin – 17 merdre – S. Woland, professeur.

Danse dans la rue
L’épouse à l’anneau perdu,
Seule, un slow frondeur.

6 juin – 20 merdre – Se Colombine, expurgée.

L’œil spongieux, rumine
Le boxeur son insuccès.
En bière il se noie.

13 juin – 27 merdre – SS. Courts et Longs, gendarmes.

sourd à la cadence
de la ronde autour du monde
regarder l’aurore

17 juin – 3 Gidouille – Se Dondon, amazone.

Aèdes semés
En nos mondes de damnés,
Emmenez nos danses.

18 juin – 4 Gidouille – Se Tripe, républicaine.

À l’aube alentie,
Une abeille sur l’épine.
Le silence est pur.

23 juin – 9 Gidouille – Se Outre, psychiatre.

Chouette soyeuse,
Cet haruspice récite,
Toi, tu prophétises.

25 juin – 11 Gidouille – Sacre de Talou VII, empr. du Ponukélé.

Steak au poivre vert ?
Calmar à l’américaine ?
En deuil, répond : rien.

29 juin – 15 Gidouille – Se Giborgne, vénérable.

L’air gorge sa voile.
Il vire, il gagne le large.
Vivra sans barrière.

30 juin – 16 Gidouille – S. Inventaire, poète.

Se vêtir en prêtre,
Pavoiser et s’aviner,
Inviter Satan.

7 juillet – 23 Gidouille – S. Ombilic, gymnosophiste.

Noble, gominé,
Peigne tes mèches stylées,
Bel éphèbe sot.

9 juillet – 25 Gidouille – S. Bouffre, pontife.

Un sourire bref
Où pointe une obtuse peur.
Fuit. Tout est fini.

20 juillet – 7 Tatane – S. Biribi, taulier.

Abeille, es-tu libre ?
Tu subis brûlis et burle.
L’aube seule brille.

23 juillet – 10 Tatane – SS. Pieds Nickelés, trinité.

Il perd le ticket,
Tente d’entrer… Niet, petit !
Le ciel s’est éteint.

24 juillet – 11 Tatane – SSes Canicule et Canule, jouvencelles.

C’est un nouveau jeu :
Vont en ces caves, jouissant,
Tuer l’inconnu.

25 juillet – 12 Tatane – SS. Cannibales, philanthropes.

Passant la balise,
La péniche atteint le port
Sans hâte. Paresse.

26 juillet – 13 Tatane – S. Dada, prophète.

Repose et paresse.
Hors des hordes de prophètes,
Arrose ta terre.

27 juillet – 14 Tatane – Se Anne, Pèlerine énergumène.

Puisse, ami rieur,
S’amener, plaisir léger,
Un anni super.

( dédié à un ami qui s’est reconnu )

Une ligne pure :
Passe l’aigle. Il règne sur
La plaine miauleuse.

29 juillet – 16 Tatane – Transfig. de S. V. van Gogh, transmutateur.

Fends haine et morsures.
Redeviens idiot. Et rends
Nos murs enfin gais.

30 juillet – 17 Tatane – Se Flamberge, voyante.

Le Verbe a tonné.
L’ange morfle. Il se rebelle :
A mort l’Envoyé.

2 août – 20 Tatane – S. Tiberge, frère quêteur.

Fer bruit, feu se rue.
Bête surgit qui te griffe.
Fuis ! Fuis fureur brute !

3 août – 21 Tatane – SS. Cartoblepas, lord, et Anoblepas, amiral.

Par ce soleil blanc
L’ascension dans le pierrier…
Le sommet ! Le ciel !

7 août – 25 Tatane – S. Panurge, moraliste.

Par les monts sans âge,
Aigre appel, noir tintamarre.
Le mouton. Le loup.

8 août – 26 Tatane – S. Glé, neurologue-aliéniste.

Sa langue se noue.
Il sait tout : sens et raisons.
Las, nul son ne sort.

11 août – 1er Phalle – S. Chibre, planton.

Ils sont enlacés :
Ainsi la haine rapproche…
La rapière brille.

13 août – 3 Phalle – S. Zebb, passe-partout.

Sautez, beau poète.
Sous terre aurez robe pourpre
Et barbe terreuse.

16 août – 6 Phalle – Penis angelicus.

Puise, au canal, l’Eau.
Glisse en ces algues l’anguille.
Nage, au lac, apaise.

17 août – 7 phalle – S. Patrobas, pompier.

Se taire, obéir.
À maître porter miroir.
Se retirer, mort.

3 septembre – 24 phalle – Se Orchidée, aumonière.

Au coin d’une rue
On marche sur un humain,
Ruine de ce monde.

8 septembre – 1er absolu – Nativité d’Alfred Jarry.

Effrayé de vivre,
Il jette le dé fatal,
Défiant le vide.

12 septembre – 5 absolu – S. Bardamu, voyageur.

Rôdeur égaré,
Ouvre au royaume des ombres
Sombre âme embaumée.

13 septembre – 6 absolu – Se Vérola, assistante sociale.

Tes cils en silence
Voilent ton œil attristé.
Le violon s’éteint.

5 octobre – 28 absolu – Xylostomie

Ô l’île ! Ô le môle !
Sel, sexe et soleil mixés.
Molle, elle y sommeille.

6 octobre – 1er Haha – L’âge du Dr Faustroll.

Elle alla rôder
Effleurée ? égorgée ? stress…
Tout l’a égarée.

( ce haïku suit la contrainte de « l’aléa furtif » de Robert Rapilly : chaque mot commence et finit par la même lettre)

10 octobre – 5 haha – Se Belgique, nourrice.

Cligne l’unique oeil.
Bien busqué sur ses béquilles,
En loque, il rigole.

11 octobre – 6 haha – Se Tourte, lyrique, et Se Bévue, sociologue.

Que l’église est belle !
Le cierge y brûle et l’or brille.
Reste, vierge triste.

10 novembre – 8 as – S. Rimbe, oisif.

Ô femme brisée
Ose iriser soir morose.
Sois rose moirée.

11 novembre – 9 as – Equarrissage pour tous.

Soit roi qui tuera,
Qui posera sa rature
Sur tout gosse sage.

12 novembre – 10 as – S. Abstrait, bourreau.

Tu as obéi,
Battu, troué, torturé.
Sois rétribué.

20 novembre – 18 as – S. Chambernac, pauvrisseur.

Suce ma chimie.
Si ce venin passe bien,
Vivras sans aimer.

22 novembre – 20 as – S. Olibrius, augure.

Aube glorieuse !
Au Soleil, à l’aile rouge,
S’allie Éros, libre.

23 décembre – 23 sable – Se Viole, vierge et martyre.

La rivière verte
S’étire et, molle, sommeille.
Le gavial s’y mire.

24 décembre – 24 sable – Se Pochetée, gouvernante.

Tout change et tout reste.
Notre espèce étrange et vague
S’étonne et s’en va.

27 décembre – 27 sable – S. Tic, conjoint.

Ni sono, ni ton.
On tint ci nos sons occis.
Sis, joints, nocions, cois.

6 janvier – 9 décervelage – Dormition de Jacques Vaché, interprète.

Tête haute, jeudi,
Marcherons pour qu’en retraite
Soient riches nos vies.

7 janvier – 10 décervelage – Drapaud (érection du)

Ta pointe d’airain
N’a rien pu contre un cœur dru
Criant notre droit.

9 janvier – 12 décervelage – S. Landru, gynécologue.

Au delà du gué
L’ado caresse, androgynes,
Des anges cruels.

11 janvier – 14 décervelage – SS. 4 Sans-Cou, enchanteurs.

Tu cherches ta route,
Tu es nu, ronces t’écorchent.
Tu creuses ton sort.

Nanan ! Sens sensass !
Anne assène à ses ânesses
Ses ana sassés.

(  le dernier en quatre-san-ku )

13 janvier – 16 décervelage – S. Mauvais, sujet.

Ta majesté sauve,
Tu vêtis ta veste mauve
Et te tus à vie.

27 février – 4 pédale – S. Michet, idéaliste.

La dame lassée
Chasse de sa case tiède
Cet ami si chaste.

1er mars – 7 pédale – S. Gavroche, forain

Va, haine féroce,
Efface ces anges nains.
Rage à nos canines.

11 mars – 17 pédale – S. Dricarpe, prosélyte.

La layette rose,
Le décilitre de lait,
Le père parti.

12 mars – 18 pédale – S. Nosocome, carabin.

Morne, à ce miroir.
À sa main sa brosse noire.
Ce soir se marie.

13 mars – 19 pédale – Se Goutte, fête militaire.

Fille mutilée,
La griffe est là sur ta gorge.
L’aigle rit tout seul.

14 mars – 20 pédale – Se Cuisse, dame patronesse.

Ton dernier repas
Suit un rite décadent
Et mime un suicide.

30 mars – 8 clinamen – La Machine à Peindre.

L’ami Maréchal
Prend la harpe à pleine main,
De charme émaillée.

Catégories
Uncategorized

Pataméride – Clinamen

Le Pataméride, projet d’un an, démarre le 1er mai 2019. Il reprend l’idée des cycles annuels déjà expérimentée avec le lipoméride le zodianku et le Sankulipo, et fait l’objet d’une parution quotidienne sur ce site et sur twitter. Il se base sur le calendrier pataphysique inspiré par Alfred Jarry. Chaque jour paraît un haïku suivant la contrainte du beau présent : il ne comporte que les lettres du nom donné au jour considéré par le calendrier adopté par le Collège de ‘Pataphysique. Si la contrainte ne l’impose pas, placer toutes les lettres est un surcroît d’élégance souvent recherché. On trouvera sur une page séparée la version du calendrier conforme à l’original, utilisée pour ce travail.

On trouvera ici les haïkus quotidiens du mois de Clinamen :

23 mars – 1er clinamen – S. Ablou, page et S. Haldern, duc.

Le plateau de nacre,
La tasse de chocolat,
Le sucre, les bugnes.

24 mars – 2 clinamen – SS. Hiboux, maîtres-chanteurs.

Bienheureux crétin !
Tu ne sais ni ta misère,
Ni ta soumission.

25 mars – 3 clinamen – La mandragore, solanée androïde.

L’ogre mange gras,
Se grise de sang moisi.
Régalé, somnole.

26 mars – 4 clinamen – S. Pagne, confident.

Ne te fiance point.
N’engage ni doigt ni tête.
N’opine à défaite.

27 mars – 5 clinamen – SS. Aster et Vulpian, violateurs du Néant.

Valse du virus.
Tels des reptiles sinuent
Deuil et Désespoir.

28 mars – 6 clinamen – S. Ganymède, professionnel.

Ô forge infernale.
L’épée y prend son fil morne.
Y perle mon sang.

29 mars – 7 clinamen – La Main de Gloire.

En mon ord grenier,
On ronge, on mord, on m’ignore.
Erre l’araignée.

30 mars – 8 clinamen – La Machine à Peindre.

Ce carme, en chemin,
Prêche le rire paillard,
L’idéal de chair.

31 mars – 9 clinamen – Se Trique, lunatique.

Tu te sens très seul.
Ne sais-tu rester tranquille ?
Laisse l’air entrer.

1er avril – 10 clinamen – Rémission des poissons.

Nonne en dépression
Presse son sein prisonnier.
Misère en prière.

2 avril – 11 clinamen – S. Maquereau, intercesseur.

C’était un artiste
Qui aimait se mettre nu
Sur une cimaise.

3 avril – 12 clinamen – S. Georges Dazet, poulpe au regard de soie.

Tuez l’aigle d’or.
Portez ses tripes au dieu
Et gardez ses ailes.

4 avril – 13 clinamen – Nativ. de Maldoror, corsaire aux cheveux d’or.

Traverser le ciel,
Montés sur nos chevaux noirs.
Décrocher l’étoile.

5 avril – 14 clinamen – Sortie d’A. Dürer, hermétiste.

Mort tu es hideuse
Mais tu m’as mis sur ta route,
Muette amoureuse.

6 avril – 15 clinamen – Invention de la ‘Pataphysique.

Destin du poète :
S’il évite la noyade,
Le squale le happe.

7 avril – 16 clinamen – Exit S. Domenico Theotocopouli, El Greco.

Un gueux peut-il peindre
Sur un torchon l’origine
du monde, et mendier ?

8 avril – 17 clinamen – S. Hyéronymus Bosch, démonarque.

Quand ce hobereau
Osa sa muse choyer
Sa bru se cacha.

9 avril – 18 clinamen – Les 27 Etres issus des Livres Pairs.

Du plus vil salaud
Le deuil épure la lie
Et de pleurs le lave.

10 avril – 19 clinamen – D. Barbeau, procureur, et Se Morue, juste.

Pro des tours de terre,
Tu pars sur ta moto cross…
Et déjà tu tombes ?

11 avril – 20 clinamen – Capture du fourneau.

Cet enfant, du conte
De fée, apprend notre arcane,
Notre cruauté.

12 avril – 21 clinamen – S. Docteur Moreau, insulaire.

Mon île déserte
C’est ce désir innommé,
Cet amour cruel.

13 avril – 22 clinamen – Fête des polyèdres.

De trop déployer
Tes efforts désespérés,
Folle, perds le sel.

14 avril – 23 clinamen – Locus Solus.

Solo. Col cousu.
Cloc sous soc : os ou clou ? – sou !
Ô clos cossu ! Cool !

15 avril – 24 clinamen – S. Tupetu de Tupetu, organisateur de loteries.

Nous étions perdus,
Pris en tes algues gluantes,
Et tu nous rongeais.

16 avril – 25 clinamen – Exit S. Goya, alchimiste.

Ta théologie,
Ô goy à l’âme séchée,
Mixe extase et chiotte.

17 avril – 26 clinamen – S. Escargot, sybarite.

Artiste cabré,
Ta gorge sera serrée
Et tes os broyés.

18 avril – 27 clinamen – Se Hure de Chasteté, pénitente.

Tu as pris ta part,
Déchiré nippes et hardes.
Tu pars cette nuit.

19 avril – 28 clinamen – S. Turgescent, iconoclaste.

Longue et langoureuse,
La liane au tronc s’entortille,
En suce le suc.

Catégories
Uncategorized

Pataméride – Pédale

Le Pataméride, projet d’un an, démarre le 1er mai 2019. Il reprend l’idée des cycles annuels déjà expérimentée avec le lipoméride le zodianku et le Sankulipo, et fait l’objet d’une parution quotidienne sur ce site et sur twitter. Il se base sur le calendrier pataphysique inspiré par Alfred Jarry. Chaque jour paraît un haïku suivant la contrainte du beau présent : il ne comporte que les lettres du nom donné au jour considéré par le calendrier adopté par le Collège de ‘Pataphysique. Si la contrainte ne l’impose pas, placer toutes les lettres est un surcroît d’élégance souvent recherché. On trouvera sur une page séparée la version du calendrier conforme à l’original, utilisée pour ce travail.

On trouvera ici les haïkus quotidiens du mois de Pédale :

24 février – 1er pédale – Erection du surmâle.

L’eau monte, se rue,
Le courant creuse. Tournoie
Sa rumeur de deuil.

25 février – 2 pédale – S. André Marcueil, ascète cycliste.

La terre est aride.
Le tuyau ne sert à rien :
La mare est à sec.

26 février – 3 pédale – S. Ellen, hile.

Silène sénile,
Il hèle le Nil, les îles.
Hé! Le sel enlise !

27 février – 4 pédale – S. Michet, idéaliste

Cascade céleste,
Elle démêle ses mèches,
Calamités lisses.

La chaste Atala
Halète, hésite, et s’emmêle
À Chactas le tiède.

Bernard Maréchal

28 février – 5 pédale – S. Ouducul, trouvère.

Corset de velours,
Tu serres, et ce cœur lourd
De douleur se tord.

29 février – 6 pédale – Vers belges.

L’élève se lève,
Rebelle, rêve l’érèbe :
Règle gèle sève !

1er mars – 7 pédale – S. Gavroche, forain

Février fini,
Sa grâce fière cachée
S’annonce naïve.

Bernard Maréchal

2 mars – 8 pédale – La machine à inspirer l’amour.

Le caniche mâle
En ses rapines païennes
A mal au moral.

( les vers sont en beau présent respectivement sur « La machine », « à inspirer » et « l’amour »)

3 mars – 9 pédale – S. Remezy, évèque in partibus.

Musique et mystère,
Muezzin au minaret.
Beau pays qui vibre.

4 mars – 10 pédale – Nativité de S. Tancrède, jeune homme.

Ô dame joueuse,
Chauve sous ton noir hennin,
Mourras-tu ce soir ?

5 mars – 11 pédale – Testament de P. Ucello, le mal illuminé.

Le soleil déploie
Ses pétales en cascade,
Éclosion du temps.

6 mars – 12 pédale – S. Hari Seldon, psychohistorien galactique.

Le coq a chanté.
Le cygne a drensé. D’ennui,
Du pont, a sauté.

7 mars – 13 pédale – Se Valburge, succube.

Sur le lac gelé,
Légère elle va, rêveuse.
Sa valse la berce.

8 mars – 14 pédale – Sabbat.

Tâta sa Baba :
Bas, aba… Sassa, baba,
 » Bât t’abat ! Basta ! « 

( exemple de quatre-san-ku : quatre lettres seulement)

(*) aba : costume oriental.

9 mars – 15 pédale – SS. Adelphes, ésotéristes.

Il se redressa.
Le plaisir l’horripilait.
Raide et pâle il rit.

10 mars – 16 pédale – SS. Templiers, adeptes.

Il presse le pas
Et le temps, mètre après mètre,
Retarde et s’arrête.

11 mars – 17 pédale – S. Dricarpe, prosélyte.

Stylé, déplié
leste, il sort de la pelote.
Pas d’espoir d’étole.

( Annie Hupé )

12 mars – 18 pédale – S. Nosocome, carabin.

baisers en essaim…
accroc à ma robe en soie
amères caresses

( Annie Hupé )

13 mars – 19 pédale – Se Goutte, fête militaire.

Margot allaitait.
Régal à l’oeil, la gou-goutte
satisfait la soif !

( Annie Hupé )

14 mars – 20 pédale – Se Cuisse, dame patronesse.

Ces insectes muent
tissant un cocon de soie
dont dame s’empare

( Annie Hupé )

15 mars – 21 pédale – S. Inscrit, converti.

Vite sors tes cornes !
On t’envie et voit ton vice.
Ton ventre est retors.

16 mars – 22 pédale – S. Sengle, déserteur.

Le regel t’enserre.
Entends des sternes les strettes.
Te dérègle errer.

( « erreur » optionnel au dernier mot pour un usage exhaustif des lettres ; j’ai choisi le monovocalisme )

17 mars – 23 pédale – S. Masquarade, uniforme.

Un faune affadi,
Une rouquine moqueuse.
Un roman de foire.

18 mars – 24 pédale – Nativité de S. Stéphane, faune.

Puise au vin d’Hadès,
Happes-en vite : une pinte
Te fait dieu des nuits.

19 mars – 25 pédale – S. Poligraf Poligrafovitch, chien.

Canine féline,
Elle pense à sa vengeance.
Crochets à venin ?

20 mars – 26 pédale – S. Pâle, mineur.

Lueur en ses plumes,
Perle en ses ailes immenses.
Seul, le milan pleure.

21 mars – 27 pédale – S. Valens, frère onirique.

À la frousse fauve
Seul le naïf survivra.
Qui saura la fin ?

22 mars – 28 pédale – Dédicace du Tripode.

Ce porto acide
T’aidera à réciter
Ta rude tirade.

Catégories
Uncategorized

Pataméride – Gueules

Le Pataméride, projet d’un an, démarre le 1er mai 2019. Il reprend l’idée des cycles annuels déjà expérimentée avec le lipoméride le zodianku et le Sankulipo, et fait l’objet d’une parution quotidienne sur ce site et sur twitter. Il se base sur le calendrier pataphysique inspiré par Alfred Jarry. Chaque jour paraît un haïku suivant la contrainte du beau présent : il ne comporte que les lettres du nom donné au jour considéré par le calendrier adopté par le Collège de ‘Pataphysique. Si la contrainte ne l’impose pas, placer toutes les lettres est un surcroît d’élégance souvent recherché. On trouvera sur une page séparée la version du calendrier conforme à l’original, utilisée pour ce travail.

On trouvera ici les haïkus quotidiens du mois de Gueules :

26 janvier – 1er gueules – Dépucelage de Mère Ubu.

De l’embarcadère,
Au dégel, largue l’amarre,
Car le large appelle.

27 janvier – 2 gueules – S. Sigisbée, eunuque.

Ses bébés bugnés,
Ses singesses ensuquées,
Singe, usé, s’esbigne.

28 janvier – 3 gueules – S. Anthropoïde, policier.

Le client, trop riche,
Sort. Il n’a rien acheté :
Pas d’or, pas de chic.

29 janvier – 4 gueules – Se Goule ou Gudule, institutrice.

Déguisé en ours,
Guignol trône sur le ring.
Toc ! Un gnon l’endort.

30 janvier – 5 gueules – Se Gale, abbesse.

L’âge sale lasse,
Sasse bas le sage Blas.
Le blase aléa.

31 janvier – 6 gueules – Se Touche, postulante.

On est un peu lâche.
On se couche. On n’a pas honte.
À nous le pactole.

1er février – 7 gueules – S. Gueule, abbé.

La belle a bu l’eau.
La gueuse l’a saluée,
Le seau a gelé.

2 février – 8 gueules – Fête de la chandelle verte.

Natte détachée
La cadette échevelée
Chanta, franche et crâne.

3 février – 9 gueules – Se Crêpe, laïque.

Le père, racé,
À la lépreuse appliqua
Les pires supplices.

4 février – 10 gueules – S. Préservatif, bedeau.

Tu vas fier et sûr.
Tu ris et tu braves Dieu.
Stupide parade.

5 février – 11 gueules – S. Baobab, célibataire.

La rose s’étiole.
Le soleil s’ocre et se brise.
Ô terrible soir.

6 février – 12 gueules – S. Membre, compilateur.

Salaire, tricot,
Cocotte où bouillait la soupe.
L’amour soupirait.

7 février – 13 gueules – Copulation.

A l’outil pointu
L’inconnu tailla ton cou.
La nuit t’occulta.

8 février – 14 gueules – Nativité de S. J. Verne, gl.-trotter en chambre.

J’entendais ses rêves
Grelotter, et tel le gel
Ébrécher ma nacre.

( les vers sont en beau présent respectivement sur « Nativité de S. J. Verne », « gl.-trotter » et « en chambre »)

9 février – 15 gueules – Alice au pays des merveilles.

Il visa le mec,
Appuya sur le déclic.
Puis il se cassa.

10 février – 16 gueules – S. Münchhausen, baron.

Une mèche rousse.
Une robe chamarrée.
Une bouche heureuse.

11 février – 17 gueules – Le Bétrou, théurge.

Toute bête goûte
L’heure où l’être égorge l’être,
L’horreur et le rut.

12 février – 18 gueules – Nativité de S. Deibler, prestidigitateur.

La vierge a pendu
Sa belle guirlande à l’arbre.
Saute ! Attrape-la !

13 février – 19 gueules – S. Sade ès Liens.

Il a dessiné,
De la Diane délaissée,
Idéal, le sein.

14 février – 20 gueules – S. Lafleur, valet.

Va frêle vestale.
Sur la terre et sur le fleuve
Élève le feu.

15 février – 21 gueules – Lavement.

Âme étale et lente,
T’avalant le vent te lave.
Le néant t’emmène.

16 février – 22 gueules – S. Sexe, stylite.

Il s’est exilé.
Élit-il l’est et les îles ?
Y lit-il les Textes ?

17 février – 23 gueules – Occultation de S. Jean Torma, euphoriste.

La nuit, à ton cou,
Déjà sonnera ma mort,
Sirupeuse hôtesse.

( les vers sont en beau présent respectivement sur « Occultation », « de S. Jean Torma », et « euphoriste » )

18 février – 24 gueules – Conversion de S. Matorel, bateleur.

À demi mort, lourd,
Tas de vin, débris croulant,
Nu, l’inconnu valse.

19 février – 25 gueules – Se Marmelade, inspirée.

Des âmes pareilles,
De parallèles pensées :
L’empire idéal.

20 février – 26 gueules – L’amour absolu, deliquium.

Mura l’amoral !
Boula Sade à l’abus soûl !
Qui me le déquille ?

21 février – 27 gueules – Se Tabagie, cosmogène.

Gomme tes amants,
Abaisse ta mine sage.
Nonne, ôte ces gemmes.

22 février – 28 gueules – SS. Hylactor et Pamphagus.

Thym et serpolet :
Goûte leur arôme, heureuse.
La chaleur t’emporte.

23 février – 29 gueules – Mouvement perpétuel.

On emporte un mort.
Une veuve pleure, rentre,
Tourne le verrou.

Catégories
Uncategorized

Pataméride – Décervelage

Le Pataméride, projet d’un an, démarre le 1er mai 2019. Il reprend l’idée des cycles annuels déjà expérimentée avec le lipoméride le zodianku et le Sankulipo, et fait l’objet d’une parution quotidienne sur ce site et sur twitter. Il se base sur le calendrier pataphysique inspiré par Alfred Jarry. Chaque jour paraît un haïku suivant la contrainte du beau présent : il ne comporte que les lettres du nom donné au jour considéré par le calendrier adopté par le Collège de ‘Pataphysique. Si la contrainte ne l’impose pas, placer toutes les lettres est un surcroît d’élégance souvent recherché. On trouvera sur une page séparée la version du calendrier conforme à l’original, utilisée pour ce travail.

On trouvera ici les haïkus quotidiens du mois de Décervelage :

29 décembre – 1er décervelage – S. Alaodine, virtuose.

Vient un soleil noir,
La terre vrille et s’entrouvre.
L’ordre est renversé.

30 décembre – 2 décervelage – SS. Hassassins, praticiens.

Ce haschich t’a pris.
Ses serpents cernent ta tête,
Pétrissent tes reins.

31 décembre – 3 décervelage – Astu.

Sauta sus, tâta :
Ta stat, tas à tas, s’usa.
Tu sus, tu tuas.

1er janvier – 4 décervelage – Décervelage.

Regarde Véga.
Elle dérègle le clerc,
Régale le rêve.

2 janvier – 5 décervelage – SS. Giron, Pile et Cotice, palotins.

Lointaine, en silence ,
À la crête ornant le toit,
La cigogne prie.

3 janvier -6 décervelage – SS. Polonais, prolétaires.

Le soleil pâlit,
Le torrent parle à la terre,
La tarine paît.

4 janvier – 7 décervelage – SS. Forçats, poliorcètes.

La rose s’offrit.
Il la prit et la posa.
Triste, il repartit.

5 janvier – 8 décervelage – S. Bordure, capitaine.

Connaître ton sein.
Boire à ton corps adossé.
Périr à ton cou.

6 janvier – 9 décervelage – Dormition de Jacques Vaché, interprète.

Mon miroir mordit
Ce Che chauve jusqu’au jus.
Tripe ne périt.

( les vers sont en beau présent respectivement sur « Dormition », « Jacques Vaché » et « interprète » )

7 janvier – 10 décervelage – Drapaud (érection du)

patameride-4-1-20

8 janvier – 11 décervelage – S. Eustache, libérateur.

Bateleur, tricheur,
Tu arbitres les retraites,
Héritier subtil !

9 janvier – 12 décervelage – S. Landru, gynécologue.

Gueuse, louons le !
Groggy, ce lourd général
déloge un colon.

( Annie Hupé )

10 janvier – 13 décervelage – S. Guillotin, médecin.

Du col tête gicle.
Nul dilemme, nul destin.
Sonne le tocsin.

11 janvier – 14 décervelage – SS. 4 Sans-Cou, enchanteurs.

Sans un sou, sans terre
attachés à ce rocher,
nous chantons en chœur.

( Annie Hupé )

12 janvier – 15 décervelage – Conscience d’Ubu.

Du dieu suicidé
Ce séide boudiné
S’inonde d’encens.

13 janvier – 16 décervelage – S. Mauvais, sujet.

J’ai tu sa visite
et je t’ai suivie, ému.
Tu savais ma mise.

( Annie Hupé )

14 janvier – 17 décervelage – S. Mandrin, poète et philosophe.

Le thé dans la tasse,
Odorante inspiration,
Rend ma peine lente.

15 janvier – 18 décervelage – SS. Pirates et Flibustiers, thaumaturges.

Trempé. Fatigué.
Brume à la halte te happe.
Repars ! Fuis tes larmes.

16 janvier – 19 décervelage – S. et Se Cartouche, vétérinaires.

Voici votre essor.
Voici votre réussite.
Voici notre haine.

17 janvier – 20 décervelage – S. Outlaw, aristocrate.

Tu crawles, silure,
Tu te tortilles ? Tais-toi.
Tu seras rôti.

18 janvier – 21 décervelage – Chaire du Dr. Faustroll.

C’est le défilé
Des clochards et des filous.
Dieu rit, et se tire.

19 janvier – 22 décervelage – Ostension du bâton à Physique.

Un phoque, badaud,
Essayait un queue de pie
Au stand des banquises.

20 janvier – 23 décervelage – S. Tank, animal.

L’amant la mata,
La tanna, la lamina,
La salit. Lika.

21 janvier – 24 décervelage – S. Weidman, patriarche

Mes sweat-shirts se mitent,
Mes chemises se déchirent :
Piètre penderie.

22 janvier – 25 décervelage – S. Petiot, expert.

Poires et sirop,
Et tristesse se retire,
S’essore. S’extirpe.

23 janvier – 26 décervelage – Escrime.

Remiser ses ires.
Cesser ces crises, ces crimes.
S’écrier « Merci ».

24 janvier – 27 décervelage – SS. Chemins de fer, assassins.

Ce mari décède.
Sa carcasse se dessèche.
Sa femme s’en fiche.

25 janvier – 28 décervelage – Repopulation.

On tait la terreur.
On porte une pierre plate.
Là, le trou : on entre.