Home

Bienvenue sur le site talipo

Dernier haïku dans Hydrea:
17 septembre
Val : là où a vu.
Lova. Ô aval voulu !
La ola vola.




22 octobre : Centième anniversaire de Georges Brassens. Une anagramme :

Georges Brassens
brasse gros, gênés. 

21 octobre : On fête les 25 ans de la liste Oulipo ! Un petit poème :

L'oulipathe,
fol qui gratte
pour d'ingrates
souris, hâte
ou dilate
nos nuits mates.

L'Aulipote
va, qui trotte
sans fuir grottes.
Maudit vote,
Car qui note
Vaut bigotes.

L'Oulapite
fou sans gîte
croquant frites
doubla vite
sots qu'agite
souk à rites. 

Lire la page de ce texte

800px-Ambigramme_Oulipo_(bold_pencil)

Héméroméride

Ce projet d’un an a débuté le 1er mai. Conçu par Bernard Maréchal, il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste en page annexe. Pour chacune de ces journées, un mot-clef (ou un groupe de mots-clefs) est mis en évidence.

Il s’agit d’écrire un micro-poème (haïku, tanka…) assorti d’une seconde contrainte au choix utilisant le mot-clef. Toutes vos contributions sont les bienvenues. Lire la page de ce projet.

Ci-dessous les derniers textes reçus :

22 octobre – Journée internationale de sensibilisation au bégaiement

Bernard Maréchal

Bébé gai bégaie,
Mais mémé méchante chante.
Papa pâli lit.
***
Ton tonton Clément me ment :
Ma maman Mado m’adore !

( tanka bègue )

Annie

Le bégaiement ? Sur le bégaiement je n'ai rien à dire.
Le gai bébé qui bégaie rit
papa - mama : qui rit guérit.
La répétition ? Sur la répétition je n'ai rien à dire.

( cf. " l'herbe " de Queneau )

Nicolas Graner

Bébé, gai, bégaie,
Lit l'Iliade à dada,
Et ses essais cessent.

( haïku bègue )

Alexandre Carret

Pauvre bègue giflé
Et traité d’obsédé
Par son amie malade
Quand il dit, en balade,
Tout à coup pris d’un doute :
« Tes tes tes tes gou...gouttes »

et

Pourtant, Dieu, pour tant d’yeux nicha pour Nichapour. 
Goût ailleurs ! Gouailleurs ! Pourvoyeurs pour voyeurs,
Dénichons des nichons ! Dégotons des gotons !

( poème bègue )

et

Le bégaiement
embête Galien,
le met en gabie

Le gai béement
Image le benêt
et le mage béni
blême agité en
Matinée belge.

(anagrammes)

et

Ce pauvre bègue-ci dit deux fois chaque mot.
Son perroquet Coco souffre des mêmes maux.
Quand il parle à Coco, il dit « Cocococo ».
L’autre répond : « Cocococococococo ».

Jacqueline Morel

Sous soupirs émergent
Parmi mille déceptions
Des désillusions

#héméroméride par Jacqueline Morel ( bégaiement )

Noël Bernard-Talipo

Las l'abbé bégaie,
Guère ressentant cent ans
Déments : que des manques.

D'yeux Dieu cela seul amour,
Mourant en terre. Erreur ? Heur ?

( poème bègue )




Derniers textes dans le recueil Le prix de la vie ( 13 octobre 2021 )

Paulette Nardal

Paulette Nardal
Alluma le noir
Un jour où l'espoir
Lisait le journal.

Esclave ? Animal ?
Tenta faire voir
Trésors qu'un pouvoir
Écrase, fatal.

Nègre fièrement
Avance, clamant
Radieuse beauté.

Dépouille le froid,
Arbore l'été.
Le chemin court droit.

Lire la page de ce texte

Dernier texte dans le recueil Oripeaux ( 5 octobre 2021 )

Deux essais de zeppelins, une nouvelle contrainte due à Robert Rapilly :

  • À partir de « Être poète, ne suffit pas »
« Entre prophètes, haine soufflerait paradis. »
  • À partir de « A man, a plan, a canal : Panama »
Au poète, un bavard oiseau
Causait fort, lui cassant la tête.
Le malheureux, snobant la fête,
Dut s'enfuir au delà des eaux.

« À Maran, ara palabra : " Nada !" Là, cala d'anar bal : à Paraná rama. »

Lire la page de ce texte

Journal

3 octobre : Épitaphe à un disparu loué par la République

Bandit réparé
Pendît à arbre
De tripe à  bran

18 septembre : Mort de Julos Beaucarne

Julos Beaucarne,
soûl à jeun, berça.

8 septembre : La Ballade damascène que j’avais écrite en 2014 a fait l’objet d’une magnifique interprétation musicale par Jacques Ponzio, que je viens d’ajouter sur la page du poème

31 juillet : Privé de réseau quelques heures par les intempéries au cœur des Alpes. Un HOG :

La foudre et la grêle 
Ramènent la préhistoire
Sans informatique

Heureusement il me reste
Mon bon téléphone

8 juillet : Seul de l’année où nous n’avons pu trouver de journée mondiale ou internationale, ce jour a été décrété par nous « Journée du Mystère des Oulipotes » et a donné lieu à un riche ensemble de contributions à l’héméroméride. Vous les retrouverez sur la page dédiée.

24 juin : Valérie Pécresse se félicite du soutien de Nicolas Dupont-Aignan pour « faire barrage à cette gauche extrême »

contre le fascisme 
fut inventé
le pacte républicain

contre l'humanisme
est inventé
le pacte donaldtrumpien

8 juin : anniversaire de la mort de Robert Desnos, au camp de concentration de Theresienstadt le 8 juin 1945. En hommage, une primitive sur le nom du poète :

Grande ombre des retours diapre les endormis.

5 juin : Journée de mobilisation en soutien à la chercheuse Fariba Adelkhah, retenue en Iran depuis deux ans. Un Fib :

où
est
l'Iran ?
dans le fond
d'une geôle sombre
où la prière est venimeuse

Cliquez ici pour retrouver le journal en intégralité.


L’ambigramme du mot Oulipo est l’œuvre de Basile Morin. Je recommande la visite de son beau site.