Home

Bienvenue sur le site talipo

Dernier haïku dans Hydrea:
17 septembre
Val : là où a vu.
Lova. Ô aval voulu !
La ola vola.




30 avril : Dernier jour de l’Héméroméride

Ce projet d’un an a débuté le 1er mai. Conçu par Bernard Maréchal, il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste en page annexe. Pour chacune de ces journées, un mot-clef (ou un groupe de mots-clefs) est mis en évidence.

Il s’agit d’écrire un micro-poème (haïku, tanka…) assorti d’une seconde contrainte au choix utilisant le mot-clef. Lire la page de ce projet.

  
  

Derniers textes dans le recueil Oripeaux ( 10 et 19 mai 2022 )

La faute harmonique

accédant
au livre maudit
qui ouvrait la leçon du mal
j'appris à trahir mon maître sans jamais sortir
du paradis pâlissant qui m'avait jadis empli d'un bouillant amour pour l'art

sombre nuit
où chancelai nu
sous la main noire qui flattait
mû par un fol instinct comme couru d'un sang d'or

haletant
j'ai mangé sans faim
un poison fade m'a nourri

tout devint
sauvage jardin

où m'enfouis 

Voir la page de ce texte

derrière les vitres

l'hiver file
le cercle se ferme
persiennes scellées et mes lèvres
le réveil déréglé s'inverse et le temps se freine
le verre de mes fenêtres se teinte de gris persillé de perles gelées
et je reste en ce prisme livide imprégné de mes velléités chétives entre l'éveil et le déclin de ce ciel inerte

vient léger
derrière les vitres
tel le rire des grives ivres
le petit cri d'invite de l'espiègle fillette
elle erre vive de pré en pré entre les spectres des pins empesés de neige

elle émet
de ses lèvres fines
ce minime signe indistinct
et revient le silence éphémèrement brisé
je tire le pêne viens vers elle et même si le pied ripe je me dépêche
de l'index levé vers ses lèvres elle m'intime de ne rien dire et tend ce même index vers les pics ceints de nimbes éthérés

de ses cils
frêle penne vibre
de ses dents brille le fier rire
de ses tresses d'ébène glisse le bercement
elle prend le sentier invisible en plein hiver et m'emmène en terres de gel

elle est reine
de ces neiges vierges
ces névés irisés de ciel
ces pierriers relevés de fins pendentifs de givre

me révèle
immense et limpide
cette sereine liberté

et je rêve
de rendre infinie

cette étreinte 

Voir la page de ce texte

Journal

26 avril : Décès de Guy Deflaux. Sous la signature Wanatoctouillou il a signé de nombreuses contributions oulipiennes dont la beauté l’égalait avec sa grande humanité. On trouvera deux pages de Guy sur ce site, hébergées dans le cadre du partage entre blogs « La ronde »:

Empreinte de la Saint Valentin ( février 2016 ) 

La ronde de Juin 2017

24 avril : Deuxième tour des élections présidentielles.

L'homme élu ce jour
Contre les forces de haine
Est le président
De la France du malheur
Qu'il sache qu'on le vomit

9 avril : Demain le premier tour des présidentielles

demain radieux
voterai les jours heureux
puis faute de mieux
dans quinze jours larme aux yeux
contrerai la haine bleue

Cliquez ici pour retrouver le journal en intégralité.


L’ambigramme du mot Oulipo est l’œuvre de Basile Morin. Je recommande la visite de son beau site.