Home

Bienvenue sur le site talipo

Dernier haïku dans Hydrea:
17 septembre
Un rayon de toi,
étoile, un jour m'a souri
dans le ciel nocturne.

Dans ce reflet miroitant
chaque soir encor je danse.




17 janvier : encore le débat sur le projet de réforme des retraites.

Jeudi, pour revoir
un reste d'humanité,
manifesterai.

Que les grands au verbe tors,
sachent qu'existent des hommes.

Participation du jour au projet Papouméride

31 janvier – Jour de la Redevance

Caravane va
accéder à ce redan,
ce carré d'éden.
Verra cèdre vénéré,
recevra verre nacré.

( beau présent sur « redevance » )

Ce projet lancé par Bernard Maréchal propose l’écriture de micropoèmes à contrainte oulipienne, à partir d’un calendrier inspiré de celui de l’équipe « Les papous dans la tête », défunte émission de France Culture.

Voir mes contributions au Papouméride.

 

Dernier texte dans le recueil Ouvrir ( 4 octobre 2022 )

En l’honneur des femmes iraniennes.

va brûle ton voile

va brûle ton voile
coupe ton licou
désarme le squale
brise son six-coups

scintille l'étoile 
fleurit le coucou
déchire le poêle
relève le cou

Voir la page de ce texte

Dernier texte dans le recueil Le prix de la vie ( 30 septembre 2022 )

pour Michel

tu t'en vas
tranquille sans bruit
tu as terminé ta récolte
ton visage est paisible ton sourire léger
sous le ciel silencieux coule une lumière d'automne et je te regarde encore

me reviennent
tous ces souvenirs
que deux frères ont en commun
ces trésors sur lesquels la poussière n'a pas prise
et moi aussi je souris retenant encore un instant cette main familière

les désordres
et les chevauchées 
ont coulé dessus nos épaules
nous tenions chacun notre poste et gardions nos caps

sans nous voir
nous cueillions au ciel
de gémelles étoiles vives
quelques mots partagés restaient gravés en nos cœurs

sur le lit
où tu te reposes
volettent les pages du livre

que des doigts
parcourent légers
déchiffrant un mystère doux

puis déjà
tu tournes les yeux

sans un mot
vers l'horizon vague

qui s'effrange

Voir la page de ce texte

Journal

Jour de l’an !

bonne
     annee
          outel
               deuxm
                    illev
                         ingtt
                              roiss
                         inget
                    illep
               ieuxm
          ortel
     ainee
tonne 
s'écrivant autrement :

Bonne année !
Où, tel, deux mille vingt trois
singe-t-il le pieux, mortel ?
Aîné étonne. 

31 décembre : Mort du pape Benoît XVI. Un distique anagrammatique :

Avec Joseph Ratzinger se meurt doucement
ce patriarche vu zéro. Jugements ? - Est démon.

18 décembre : Arrestation de l’actrice Taraneh Alidoosti, après ses prises de position en faveur du mouvement populaire en Iran. Un distique anagrammatique :

Taraneh Alidoosti,
soldat noir t'a haïe.

21 novembre : Mort de Hebe de Bonafini, porte-drapeau des Mères de la Place de Mai, qui ont défié la dictature en Argentine. Un distique anagrammatique :

Hebe de Bonafini, place de mai
nichée, l'an, à pied, défia bombe.

8 novembre : Après le propos raciste en séance d’un député du rassemblement national, une anagramme :

Grégoire de Fournas de Brosse ?
Groin de bas ego. Ordure. Fesser.




Cliquez ici pour retrouver le journal en intégralité.


L’ambigramme du mot Oulipo est l’œuvre de Basile Morin. Je recommande la visite de son beau site.