Catégories
Twittérature

Héméroméride

Ce projet d’un an, conçu par Bernard Maréchal, a débuté le 1er mai 2021. Il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste en page annexe. Pour chacune de ces journées, un mot-clef (ou un groupe de mots-clefs) est mis en évidence.

Une activité journalière vous est proposée : l’écriture d’un haïku ( 5/7/5 syllabes ) additionné d’une contrainte à son propre choix mettant en jeu le mot-clef du jour. Le haïku peut éventuellement être remplacé par une autre forme de micro-poème, tanka, sélénet, chicago, petite morale élémentaire portative… pourvu qu’il ne comporte pas plus de 280 caractères.

Le choix de la contrainte additionnelle est libre ; vous pouvez vous inspirer de celles déjà utilisées, de contraintes oulipiennes à trouver par exemple sur Oulipo, Zazipo ou le présent site, ou en inventer une que vous décrirez en quelques phrases. Voici quelques exemples :

  • obligation d’utiliser le mot-clef
  • beau présent sur les lettres de ce mot
  • lipogramme sur une ou plusieurs lettres du mot
  • pangramme incluant le mot
  • utilisation des voyelles (ou des consonnes) du mot, dans l’ordre où elles apparaissent
  • primitive ( c’était la contrainte proposée dans le positiméride )
  • rimes déterminées par les syllabes du mot
  • etc.

Toute contribution à ce projet sera la bienvenue. Elle peut nous être adressée soit en utilisant la page contact de ce site, soit sur twitter à l’adresse @noel_talipo ( en ajoutant le hashtag #héméroméride ).

Les contributions seront recueillies dans des pages mensuelles. Page de mai, juin

Ci-dessous les contributions les plus récentes :

14 juin – Journée mondiale du donneur de sang

Bernard Maréchal

Un donneur de sang
Redonne du sens au don
De sa dose rose.

(beau présent sur mot-clef)

Elisabeth Maître

Son sang sirupeux
salissait ses surrénales
sordide souffrance

( tautogramme )

et

J'offre mon sang d'encre
Un mauvais sang fait maison
Qui veut ce poison?

Bituur esztreym aka E-M Gabalda

bracelet de l’autre servira 
de symbole frères de sang
non versé le luxe du temps
et le bleu du ciel

Alexandre Carret

Deux cent champs d’honneur
Aux cent-deux donneurs de sang.
Sans leur sang, on meurt.

( prosonomasie )

et

Ton don a sauvé
Notre part d’humanité
Tu nous as reliés.

Jacqueline Morel

Donneurs malgré nous...
Moustique et puce à l'affût
D'un saut ou coup d'aile

D'innocentes proies assaillent
Friands de nectar carmin.

( tanka avec l'un des mots-clefs )

Noël Bernard-Talipo

Ton sang et mon sang,
Là, par ton don, se sont joints
Et je vois la vie.

( monosyllabes )

15 juin – Journée européenne du vent ( de l’énergie éolienne )

Bernard Maréchal

Chaque vapeur voyage
Aux pales d'une éolienne chromée.
Où jonglais-tu, forte brise, mistral amer ?
Débitez d'infinis kilowatts !

(Panscrabblogramme)

Elisbeth Maître

Caresse d'Éole
sur les pales qui s'affolent
ronde farandole

Annie

Grand vent -dix jours
durant- gronde ! In
situ déballons
sort brillant, quel
tesson luira ? 

( quintine de voyelles : AEIOU UAOEI IUEAO OIAUE EOUIA )

(cf. l'Oulipien de l'année 2006 Hervé Le Tellier )

Nicolas Graner

Si par hasard
Sur l'pont des Arts
Tu crois's le vent, le vent maraud
Fais-lui tourner ta dynamo
Si t'as d'la veine
Ton éolienne
Avec le vent, le vent fripon
Pourra remplacer le charbon

(sur l'air de «Le Vent» de Georges Brassens)

Bituur esztreym aka E-M G

 dans l’air des traces abandonnées 
      au vent. guidé toujours par un fil 
            ténu. savoir où fonce l’ardeur...

Jacqueline Morel

Une plume au vent
Effleure la cime
Et le sapin danse

Et le faucon danse
porté par le vent
autour de la cime

Caresse la cime
Harmonieuse danse
Au souffle du vent

( quenine )

Alexandre Carret

On aura beau dire,
Instruments et vieux moulins,
C'était mieux à vent !

Noël Bernard-Talipo

entends-tu
c'est la voix du vent
suivras-tu son appel pressant
auras-tu son énergie auras-tu sa violence

le murmure
qui trouble ta nuit
naît-il d'une harpe éolienne

tu te lèves
tu ouvres la porte

et tu vas

( bigollo )

16 juin – Journée Mondiale de l’enfant africain

Bernard Maréchal

Pour
Les
Enfants
Africains
L’enfance est un mot
Mais pas une réalité.

( Fib )

Nicolas Graner

  rire rare    crac-crac ric-rac
           train-train

   trafic actif    nanti anéanti
            fric-frac

            naître ici
              finir
            incarcéré
            ça craint

arrêté atterré     attente éreintante
              tic-tac

( petite morale élémentaire portative et beau présent )

Elisabeth Maître

Enfant du désert
Gamin des rues des townships
Gosse de la brousse

Que sera donc ton destin
De petit môme africain?

Jacqueline Morel

Regard étoilé
De l'obsidienne œil céleste
Au mien arrimé.

De jolies perles nacrées
Sourire immense échangé.

( tanka sur le thème )

Alexandre Carret

Enfance africaine
Berceau de notre histoire
Chrysalide humaine

Noël Bernard

E ncore
N ul bruit
F ranc luit
A urore

N 'implore
T a nuit
A  fui
F iel gore

R ien n'est
I nné
C ourt fronde

A rdeur
I nonde
N euf cœur

( sonnet acrostiche )

17 juin – Journée mondiale contre la Désertification et la Sécheresse

Bernard Maréchal

Direction désert.
Terres rêches, rationnées.
Cérès sèche : échec.

( beau présent )

Nicolas Graner

Le temps reste sec
Le blé en herbe se perd
Le désert s'étend

Les bêtes se terrent
L'expert cherche des remèdes
Les gens désespèrent

( monovocalisme )

Elisabeth Maître

Terre que l'on blesse
sécheresse vengeresse
le désert progresse

et

Le dormeur du val
très bientôt reposera
ensablé brûlant

Jacqueline Morel

Sable sec et ocre
Terre aride torréfiée
Crisse, craque et puis crépite

( prosonomasie )

Alexandre Carret

- Déméter ! Déesse !
Cesse de sécher les terres
Et de les déserter.

- Humain implorant,
Vois plutôt ta pollution !
Bisous amicaux.

(monovocalisme puis lipogramme)

Noël Bernard-Talipo

Mer de sécheresse,
Erg et reg. Cercle de fer,
Le désert t'enserre.

( monovocalisme )

18 juin – Journée de la gastronomie durable

Bernard Maréchal

La gastronomie
Nous fait visiter.
Mais la sodomie
Nous fait hésiter…

Quand elle est durable,
Ou bien de saison,
On réclame à table
Du râble à foison.

( sélénet sur les mots-clefs )

Elisabeth Maître

J'ai pas trop dormi
Du sable pas trop beau mis
Hue diable marchand

( prosonomasie )

Noël Bernard-Talipo

Super Big Giant
Sauce tomate sucrée
À volonté frites

Voici la gastronomie
La prospérité durable

et

Sur le Strand à Londres
Où de radio danse l'onde
De Gaulle entends-tu

La gueule des anges noirs
Stridulant de tombe en tombe

Entends-tu les bombes
La sarabande des morts
Le deuil bâillonné

Le rire des résistants
L'armée boueuse des ombres

Entends-tu de l'aigle
La monstrueuse agonie
L'ultime sabbat

L'amertume du soir gris
Les aubes de solitude

( renga dokugin, c.-à-d. renga écrit par un seul auteur, en beau présent sur le mot-clef )