Catégories
Uncategorized

Héméroméride – Juillet

L’héméroméride, projet d’un an, conçu par Bernard Maréchal, débute le 1er mai 2021. Il se base sur les journées mondiales, internationales ou locales dont on trouvera une liste en page annexe. Une activité journalière est proposée : l’écriture d’un micro poème sur le thème de la journée, au format haïku, additionné d’une contrainte à son propre choix. On trouvera ci-dessous les contributions du mois de juillet.

1er juillet – Journée mondiale du reggae

Bernard Maréchal

Beau son chaud, pouls vivant, gifle la Jamaïque,
Bob provoquant congas, chant jamais maladif,
Rocksteady vraiment fou, beau punch quand Marley jouit.
Rythme explosif du ska, jouez, quatre bons cuivres !
Jimmy Cliff, Peter Tosh, jungle qui vit debout,
Kingston ! Au bal divin, pourquoi jamais la chnouf ?

( belle absente )

Elisabeth Maitre

J'aime du reggae
ce tempo si régulier
swinguant en douceur

et

Agrégée âgée
à la gare égarée rage
râle erre gaga

( beau présent sur « le reggae » )

Nicolas Graner

Un prof de physique
qui semblait très gai
ouït un nasique
faisant un vrai guet.

De ce son basique
chez les Touareg est
née une musique
du nom de reggae.

( sélénet )

Jacqueline Morel

Rythme
Cœur cadence
Afrique des opprimés
Art spirituel et militant
Universalité

( onzinet )

Noël Bernard-Talipo

belle plantation
esclaves rastafari
scandant insoumis

quelque guttural reggae
noblesse arborant dreadclat

( dans chaque mot une voyelle et une consonne figurent deux fois chacune  )

2 juillet – Journée mondiale des OVNI

Bernard Maréchal

Mystère, hélas, blafard, ça, j’ai paniqué grave.
Quand, non identifié, l’objet chut, quel gros poum !
Faiblard, presque fiévreux, j’ai déchargé mes colts,
Hagard, mes quatre coups frappant l’objet volant.

(belle absente)

Elisabeth Maitre

Surgi des nuées
il clignote mystérieux
aérienne sphère

Jacqueline Morel

Homme Vert sanglote
En son palais d'émeraude
Car humain ravage

Sa belle, Dame Nature,
Généreuse sacrifiée.

Nicolas Graner

On vient nous instruire :
Ils observent notre vie ;
Voient-ils nos orgasmes ?



( haïku isocèle et quenine sur les initiales des mots : O V N I / I O N V / V I N O )

Alexandre Carret

O RION -s de cette soucoupe
V ENUS -ur Terre. Propos i-
N EPTUNE bien ancienne hypocr-
I SIS -tellaire du Grand Chien.


( acrosémantiche )
---
Ô rions de cette soucoupe venue sur Terre.
Propos inepte.
Une bien ancienne hypocrisie stellaire du Grand Chien.

Noël Bernard-Talipo

où vont nos fils
sort vole envies
bovins sans vies
mouvons nos cils

( primitive et isocélisme )

3 juillet – Journée internationale des coopératives

Bernard Maréchal

Créatives
Coopératives,
Elles font vivre le pays,
Elles sont les forces vives de la société.

Réactives
Coopératives,
Travaillant pour le bien commun.

Travailleurs
Coopératifs ?

Quels sportifs !

( bigollo )

Alexandre Carret

Poe et Cie : sa vive
Poésie récréative
et si créative.

(beau présent)

Elisabeth Maitre

Créer collectif
compagnonnage confiant
collégialité

( tautogramme )

Nicolas Graner

Opéré à perte
Ce père copte a prié
À cor et à cri

( tous les mots sont inclus dans le mot-clef en conservant l'ordre des lettres )

Jacqueline Morel

Il était un monde
Égoïste en plein chaos.
Reine Fourmi dit :

Humain, observe et apprends ;
J'ai cent millions d'années d'âge...

Noël Bernard-Talipo

Mange le caux,
Butte son père,
File sans hâte
Mâchant une ive.

Amère est l'ive,
Lourd est le caux,
Grande la hâte.
Est froid le père.

Salaud de père.
Salade d'ive.
Sale temps : hâte.
Salé, ce caux.

( quatrine sur quatre fragments du mot-clef mis à la rime )

4 juillet – Journée mondiale du naturisme

Bernard Maréchal

Tu mates mes seins,
Austère séminariste.
Mais si tu t’entêtes

Et si tu te sens serein,
Tu te mens sérieusement.


(tanka et beau présent)

et

Une truite saine
Matée au ruisseau
À terre se traîne,
Et saute au restau.

Et saisie entière,
Tu as mérité
Ta truite meunière
Sans être attristé.


(sélénet et beau présent)

Alexandre Carret

Nature nous fit nus, gracieux, élancés.
Culture nous vêtit. On se laissa aller.
Quand Naturisme dit : « Enlevez-moi tout ça ! »
Culturisme s’émut : « Suivez-moi de ce pas ! »

Elisabeth Maitre

Premier mai, premier
thème: jardinage nu
naturisme en herbe

Jacqueline Morel

Naïade assoupie...
Discrète, la source bruit
Et la lune luit.

Nicolas Graner

si tu restes nue
tu seras assurément 
une muse aimée

naturiste méritante
et marraine intéressante


( beau présent )

Noël Bernard-Talipo

Parvenu cornu
Reconnut nurse ingénue.
Nudité menue.

Nuptiale nuit obtenue !
... Chenu, ennuya vénus.


( tous les mots contiennent le groupe de lettres « nu » )

5 juillet – Journée du bikini

Bernard Maréchal

Tes deux bonnets roses
Soutiennent, très élastiques,
Deux bombes. Mystère !

Et sous ce triangle, en bas,
Quel atoll nous caches-tu ?

(tanka)

et

Bimbo de piscine,
Kilotonnes en vitrine :
Nitroglycérine.

(acrostiche syllabique)

et

Bimbo, l’alibi,
Kilotonne de kiki,
Nirvana fini.

(acrostiche syllabique double)

Annie ( sur les 4 et 5 juillet simultanément )

le bikini de la naturiste
d'Ukraine n'était lisible
ni rituel basket enlaidi
Irakien débita l'insulte
le saint burkini te délia

(anagrammes)

Nicolas Graner

Djinn viril mit bikini,
prit cinq gin-fizz, fit six whists.

( panconsonantisme monovocalique )

Elisabeth Maitre

Beau bikini bleu
Betty brave berichonne
bodybuildée bronze

( tautogramme )

Alexandre Carret

Poète et héros
Prend ses compères aux mots
Pour des bikinis.

ou

Poète hétéro
Prend ses compères homos
Pour des bi qui nient.


( homophonie )

Jacqueline Morel

Oh ! Oh ! Il rosit !
Ton si joli nombril rit.
Mini bikini

( bivocalisme )

Noël Bernard-Talipo

Ni ricin, ni gin.
Biffin prit vin gris divin :
Mini infini !

( monovocalisme )

6 juillet – Journée Internationale du baiser

Bernard Maréchal

Barbare brasier,
Barbe, barrière à briser,
Baiser abrasé.

Sabre bas, barbe rasée,
Baiser saisi, rassasié.

( tanka et beau présent )

Elisabeth Maitre

Brasier Allumer
Intensément Savourer
Exsangue Rester

( acrostiche de lettres par mots )

Jacqueline Morel

Soudées sont leurs lèvres
Pour l'éternité
Ô sensuelle fièvre
Des corps enlacés

Main tendue j'effleure
Le doux marbre blanc
D'émotion je pleure
Mémorable instant

( sélénet inspiré par Rodin )

Nicolas Graner

Bouffi d'aplomb,
À la geisha
  Il dit : J'ai !
Serrant les lèvres,
Elle se lève :
  Rien ce soir.

( double acrostiche sur le rythme de  la « Chanson d'automne » de Verlaine )

Alexandre Carret

Le grand bâtisseur
Balise dans tous les coins.
Plus tard, il baptise.

(quelques lettres se sont heureusement glissées dans ce texte pendant que j'avais le dos tourné)

Noël Bernard-Talipo

À trompées, as, promets bas, poster, bars, prose, sabre, éros. Baiser ose.

( les mots impairs forment une échelle ascendante, les mots pairs une échelle descendante :

À trompées
As promets
Bas poster
Bars prose
Sabre éros
Baiser ose

)

7 juillet – Fête de San Fermin

Bernard Maréchal

Le taureau attend
La fête de San Fermin
Pour passer au rouge,

Attend le toréador
Et son habit sang et or.

(tanka sur mot-clef)

Elisabeth Maitre

Je boycotterai
la San Fermin car je suis
anti corrida

Nicolas Graner

ma femme affamée
mène ses fines affaires
feria raffinée

( beau présent )

Alexandre Carret

SAN FERMIN bruit, il
SAN FERMIN temps seul dans ses
SAN FERMIN tendues.

SAN FERMIN -térieures lui tournent
SAN FERMIN un peu plus son monde.


( Sans faire maint bruit, il s’enferme un temps seul dans ses enfers, mains tendues.
Cent fermes intérieures lui tournent sang, ferment un peu plus son monde. )

Jacqueline Morel

À la San Fermín
Non à la Bénédictine
Oui à la taurine !

Noël Bernard-Talipo

C'est à Pampelune
Qu'un mâle taureau
Voit au clair de lune
Comme un blanc pierrot

Du foulard qui bouge
Son désir puissant
Suit la fête rouge
Et cherche le sang

( sélénet )

8 juillet – Journée du Mystère Des Oulipotes

Ce jour particulier a donné lieu à un riche ensemble de contributions. Pour préserver le mystère, les contraintes de ces contributions ne sont pas précisées ici. Si vous ne parvenez pas à les deviner, vous les trouverez dévoilées sur la page consacrée à cette journée.

Bernard Maréchal

Tu dis le mot « lettre »
Sur liste oulipo ?
L’esprit doit s’y mettre
Pour polir des mots.

Lettres mystérieuses
Pour dépoussiérer
Les rimes miteuses,
Puis les dérouiller.

Sortir des litotes
Où tout se dissout,
Et des polyptotes
Des puristes fous :

Mystères limpides
Pour liste oulipo,
Mes rimes stupides
De petit Pierrot.

et

Mystère des oulipotes :
Le dieu mort s'y est posé.
Le myope sort des étuis
Et pousse solide myrte.
Os du mystère, lépiotes,
Dieu y pelote ses morts.
S'il t'y mord époussetée,
Myste, sois étole prude.

Rémi Schulz

jeu puéril ou vaine anecdote

pour qui refuse l’élan mutin

tout ce fatras emberlificote

le rustre comme le philistin

les nicodèmes et les bigotes

l'indélicat y perd son latin

mystère opaque des Oulipotes

 

pour coder la fable rigolote

il se faut détenir un dessin

un fantasme su sans antidote

émotif on y vient et revient

étrange cuisine qu'on mijote

suivant l’aptitude de chacun

mystère intime des Oulipotes

 

pour la décoder tel numérote

tel rumine le texte oulipien

tel tire le fil de la pelote

tel surdétermine et à la fin

découvre comme ça se tricote

logique clé du trésor surfin

mystère vaincu des Oulipotes

 

qui n’a tête vide de linotte

avouera n'être qu'un ripolin

et pourra crier saperlipotte

je ne sais encore quel moyen

élargit au-delà des jugeotes

un écrit digne d’un magicien

mystère infini des Oulipotes

Elisabeth Maitre

Ecrire contraint
fol imaginaire fuse
pensée libérée

Jacqueline Morel

Mais qui sont les oulipotes ?
Virtuoses de la plume
Même passion les anime

Érudits poètes
Leur art nous révèle
La beauté du monde
Et l'infini des possibles

Annie

laisse le vent
courir devant
car la terre

lui a souri
là-bas aussi
adultère

c'est le credo
de l'oulipo
son mystère 

Nicolas Graner

Oh, qu'allez-vous lire ?
Un sélénet ? Non !
L'acrostiche ? On vire :
Idiot, jeu bidon.

Pas plus : plat pangramme
Où on offrirait,
Tiens, trois tautogrammes
Et vieux whisky frais.

Alexandre Carret

Mis au sottisier, l’oulilipotien (*) s’tâte ici ou là, rêve de folles prairies nues, ombrées, de belles muses. Près d’elles, va ici ou là ; vient, si insouciant, le vers à la rime facile, ici ou là-haut, pour plaire aux oulipotes en tiaulée- amis ? - si vous lisez ces lignes-là, de là ou d’ici !

(*) L’oulilipotien est un mini-oulipien rêvant un jour d’être un oulipote.

Noël Bernard-Talipo

Quel trophée offre un jeu chébran, grave et sadique,
Mystifiant jeune et grand plus que ce bleu vishnou ?
Quel djinn hante, mutin, ce golf privé de balle,
Qui par chemins, jouissif, va d'un genou oblique,
Saoul d'un vin chaud fragrant bu au pot jusqu'au moût ?
Il chante au vent gonflé d'abjects mots qu’ouït pibale,
Fol spam  qu'on voit jaillir du bagout d'un chinou.

9 juillet – Journée de la destruction des armes légères

Bernard Maréchal

Civilisons-nous !
Fusillons tous nos fusils !
Soyons vifs, oisifs !

Boutons nos instincts nocifs !
Bichonnons nos bons voisins !

#héméroméride (tanka et lipogramme en [ARME])

Elisabeth Maitre

La sale galère
armes légères geler
légale sagesse

Alexandre Carret

Destruction des armes légères
Légère destruction des armes
Armes de destruction légère
Destruction légère des armes
Légères armes de destruction
Destruction des légères armes

et

La destruction des armes légères
de guerre délicate sans les morts

( anagramme )

Jacqueline Morel

Marquante journée
Contre ce fléau mondial
Détruisons les armes

Nicolas Graner

Pour détruire
Les armes légères
Il nous faudrait des armes lourdes

Peut-on rendre
Une arme légère

Suicidaire

( bigollo )

Noël Bernard-Talipo

Un engin de destruction
Que j'avais gagné aux dés
Rejoint la collection d'armes
Où mes heures sont légères

En songe des voix légères
M'ordonnent la destruction
Par la flamme et par les armes
De cibles au choix des dés

Chaque jour jetant les dés
Tous ces beaux aux mœurs légères
Je les passe par les armes
Ô grandiose destruction

Moi l'ange de destruction
Tandis que roulent les dés
Je graisse et fourbis mes armes
Au son de valses légères

( quatrine )

10 juillet – Journée mondiale des « Femmes Sans Voiles »

Bernard Maréchal

     Yeux cernés    Coton noir
               Voile

  Pensée contrainte     Dogme pesant
               Charge

                Les
               Femmes
             Dévoilées
            Respireront

        Tête nue   Esprit libre
               Danse

#héméroméride (petite morale élémentaire portative)

Elisabeth Maitre

Carcan de tissu
il enchaîne et asservit
dévoilez-vous, femmes!

Jacqueline Morel

Pour l'égalité
Au nom de la liberté
De la dignité

Du voile elles s'affranchissent
Et en rien ne défléchissent

Nicolas Graner

Soutient-on leur luth
En faisant cithare et lyre
Des femmes sans violes ?

( homophonie )

Noël Bernard-Talipo

Fraîcheur du flot glissant sur la jambe qui plonge.
Étrange et brusque jeu d'impies au chef velu :
Masque tombe. Jargon perd sa verve. Ô chant fol !
Mais qui veut dégrafer ce hijab rompt un songe.
Enfin qui part brandir chagrin jamais voulu,
Sourde affliction bloquant jump hardi, grand envol.


( « femmes » est en acrostiche mais, lorsqu'on l'efface, « voiles » est en belle absente )

11 juillet – Journée mondiale de la population

Bernard Maréchal

Tâtonnant au lit,
Un poutou à ta pin-up ?
Ton patin lui plut !

Punition polluant tout :
Un loupiot ! Population…

(tanka et beau présent sur mot-clef)

Alexandre Carret

Peu Ou Prou, Un Livret Autorise Toute Interprétation Ou Note. 

( acrostiche de lettres par mots )

Elisabeth Maitre

Papillon nuptial
au p'tit popotin poilu
lutinant, lippu

( beau présent )

Jacqueline Morel

Poèmes popu
Ponctuellement postés
pots-pourris pour potes

( tautogramme  – Comme le mot-clé, tous les mots commencent par « po » )

Nicolas Graner

Écrits des populations :

la population du Caire,
la population du Cap,
la population qui crie,
la population mise en cause,
la population restée en clan,
la population qui donne des coups,
la population qui donne des grandes claques dans le dos,
la population qui quête,
la population qui se came,
la population en crise,
la population qui prend son canard,
la population dans les caillasses,
la population qui casse partout,
la population avec un corps,
la population avec un camp,
la population avec un coussin,
et toutes les autres populations dont je garde les squares.

( contrepèteries )

Noël Bernard-Talipo

Pars
Loin,
Perdu,
Laissant tout.
L'inconnu pour toi,
Pour eux le haut trafic d'or noir. 

( Fib et primitive du mot-clef répété )

12 juillet – Journée des yeux vairons

Bernard Maréchal

Quels beaux yeux vairons
Jean Gabin prête à Michèle !
Zut ! Fin du week-end…

(Mot-clef et pangramme de 58 lettres)

Alexandre Carret

En cette journée,
Nos yeux vairons attablés
Guettent le signal

Nous hurlons au coup fatal :
« JoYEUX anniVersAIRONS !! »

et

Puis les Dieux verront
Le cyclope aux yeux vairons
Et son vieux vers rond.

( homophonie )

Nicolas Graner

J'aime un visage original : yeux vairons (prunelles hétérochromes) au drôle d'effet, bec de kiwi, abats tout empâtés, nez aquilin.

( panscrabblogramme )

Elisabeth Maitre

Yeux vairons verront
à Vérone des vairons
traçant des V ronds

( homophonies )

Jacqueline Morel

Et si je vous dis...
Un homme-caméléon
Aux milles visages
À l'hypnotisant regard
Un écrin d'étoiles

Androgynie assumée
C'est un chanteur culte
Un acteur talentueux
Il nous a tant fait rêver
Vous me répondrez...

C'est David Bowie, bien sûr !


(HOG sur le thème)

Noël Bernard-Talipo

N'y peux mais. Noyé.
Nu mais joyeux vais, voyeur,
L'air soyeux, vain, sot.

( dans l'ordre les 6 voyelles y,e,u,a,i,o du mot-clef de façon itérée )

13 juillet – Journée des Frites

Bernard Maréchal

Image
( belle absente )

Alexandre Carret

Image
( belle absente )

Jacqueline Morel

Peler la cartoufle
Découper en bâtonnets
Frire et déguster

( haïku recette )

Elisabeth Maitre

Fantasmer, Rêver
Intemporellement Tout
Ensoleiller, Si!

( acrostiche de lettres par mots )

Noël Bernard-Talipo

abandonne les rates
les purées toutes prêtes
fais dorer force frites
t'encenseront les protes
s'adouciront les brutes 

( babebine )

14 juillet – Fête Nationale

Bernard Maréchal

Image
( bigollo )

Alexandre Carret

« Faites nasse ! », dit le préfet
Tenace, y ondulant sans effet de
Nation à la Bastille.

( homophonies

Fête nat-, 
     dit le pré-

fê-
     Te nation- 
        dulant sans ef-

fêde 
       Nationale – 
                a Bastille.)

Elisabeth Maitre

Flonflons et baudruches
tricolores m'embastillent
au petit baluche

Jacqueline Morel

Musette et flonflon
Au son de l'accordéon
Valsent les jupons

Noël Bernard-Talipo

rue pava
l'ère de Fête Nationale
là n'oit âne
te fédère la vapeur 

( palindrome )

15 juillet – Journée mondiale des compétences des jeunes

Bernard Maréchal

Jeunesse empotée ?
Tu te sens déconnectée ?
On te pense stone ?

Ce concept est désuet :
Nos jeunes sont compétents.

(tanka et beau présent)

Alexandre Carret

Qu’on pète en ce dé, je ne
consens : des jeux peu nets.

(homophonie du vers 1 et du thème ; anagrammes syllabiques entre les vers 1 et 2)

et

Tes jeunes cons dépensent
sans compter ; déjeunent
constants, peu gênés de
péter. Que n’en sais-je donc
de ces jeux quand on peine ?
Se pendait qu’on ne jetait
Nœuds, jeux, dès. T’es con sans ...
Ne paie-t-on quand je cède ?

(chaque vers est une anagramme syllabique - ou contrepèterie généralisée - du thème du jour ; les vers 1 et 6 , 2 et 7 , 5 et 8 sont des palindromes syllabiques)

Jacqueline Morel

Les ailes coupées
Comment reprendre un envol ?
Et toujours ce mot,

En boucle, encore et encore :
Résilience...Résilience...

Elisabeth Maitre

CONs, les vieux? Les jeunes,
PÉTANT plus haut que leur cul?
CE poncif m'agace!

( acrostiche de mots par vers )

Noël Bernard-Talipo

ce
soir
me plaît
d'entonner
un chant très très doux
et puis je me tourne et je pars 

( Fib et primitive )

16 juillet – Journée mondiale des serpents

Bernard Maréchal

Aspic ou cobra, 
Mamba au poison cuisant, 
Animaux maudits, 

Rampants au corps ondoyant, 
Pourquoi craignons-nous vos crocs ?

(tanka et lipogramme en [E])

Alexandre Carret

Ses serpents sennés
Serpentent sentes, sensés,
Se serrent, se sentent.

( beau présent et tautogramme )

Elisabeth Maitre

Six serpents sifflant
surgis si sournoisement
sinuant se suivent

( tautogramme )

Jacqueline Morel

Lové en spirale
Dans un nid d'herbes caché
Vipéreau est né.

Langue fourchue affolée
Goûte les odeurs du pré.

Nicolas Graner

Voyez ses grands bois
Qu'il déploie en une roue
Superbe cerf-paon

( sardinosaure )

Noël Bernard-Talipo

Dents effervescentes,
Femme de ses cercles verts
Me prend et me serre.

( monovocalisme sur la voyelle du mot-clef )

17 juillet – Journée mondiale des émojis

Bernard Maréchal

Émojis, mes joies,
Si moi-même je me mime,
J’ose mes sosies.

Si je mise mes émois
Je sème mes mimesis.

(tanka et beau présent)

Alexandre Carret

Vois cet homme triste !
Inverse la parenthèse,
Miracle ! Il sourit.

et

Moi je sème mes joies
Mes émois : Ô émojis
J'ose même Cœur

(beau présent sur le thème)

Nicolas Graner

Je vois des non-dits
De jolis échos divers
Sortir de nos signes

( les voyelles se suivent comme dans le mot-clef : E O I E O I... )

Elisabeth Maitre

La petite bouille
sourit sur l'écran
mais parfois la trouille
la fige un instant

la tristesse amère
peut voiler ses yeux
et c'est la colère
qui les rend furieux

( sélénet )

Jacqueline Morel

Un émoji cœur
Ou bien une émoticône ?
Peut-être un smiley ?

Non, je t'écris un poème
Pour te dire que je t'aime.

Noël Bernard-Talipo

Moi, miss ? Je moisis.
Môme ose semi-émoi.
Si osmose, ô joie !

( beau présent )

18 juillet – Journée internationale Nelson Mandela

Bernard Maréchal

Nelson Mandela,
Nous chanterons ta naissance.
À Robben Island on a vu ta puissance.
L’apartheid, Pieter Botha, De Klerk, puis le Nobel.
Ils ont voulu te briser, ils n’ont fait que renforcer ton esprit.

(HOG)

Alexandre Carret

- Mandez l’âne !
                Elle sonne.
Son amant l’aide.
                Elle 
                    sonde l’âme en elle.
(Mandela N
          Elson
suivi de deux anagrammes syllabiques)

Nicolas Graner

Souvorov, Nîmes n'est pas loin
Wellington, Rodez traîne dans le coin
Koutouzov, Privas s'avère proche
Blücher, Aurillac se trouve ici

Nelson, Mende est là

( chicago )

Elisabeth Maitre

Toute une vie de lutte
combattant tous azimuts
pour qu'apartheid chute

Jacqueline Morel

Faire scintiller
Et offrir notre lumière
Pour effet miroir.

Les paroles de Nelson
Guident ma plume avisée.

Noël Bernard-Talipo

noirs et blancs
tours fous pions mus par nos dieux
paient leurs mats

( HOG, monosyllabes et primitive de « Nelson Mandela » )

19 juillet – Journée Internationale des châteaux

Bernard Maréchal

Ta hutte cachée,
Château acheté taxé,
T’attache à ta tâche.

Et cette haute cachette,
Ta cahute te chahute.

( tanka et beau présent )

et

Neuschwanstein, Versailles,
N'y jouez pas, faux marquis
du Haut-Kœnigsbourg !

( pangramme de 63 lettres )

Nicolas Graner

Les châteaux de France
Ont des noms incomparables
Pour les gens de lettres :

Birkenwald,  Champchevrier,
Jarnioux, Quierzy, Saint-Fargeau.

( tanka terminé par un pangramme de 50 lettres )

Elisabeth Maitre

Au château Cath tchatche
et, cata, taxe à haut taux
chat et cacahuète

( beau présent )

Jacqueline Morel

La lune est aveugle
La brume enserre les ruines
Erre le fantôme

Alexandre Carret

 Chat tôt
        ou
Potron minet

Noël Bernard-Talipo

Shhhh.. Hâte au château.
Shah tôcha tôt.
Chatte hocha toche :
Att... Oh chatte ! Eau !

( homophonie
tôcher ( chez les écoliers suisses ) : atteindre le but
toche : vase )

20 juillet – Journée mondiale du jeu d’échecs

Bernard Maréchal

Une dame, un roi,
Deux fous et deux cavaliers,
Deux tours, et huit pions.

Le premier jouera les blancs,
Et le deuxième les noirs.

Ton pion noir mourra,
J'ai fait mon gambit gagnant, 
Mon fou blanc l'a pris.

Sur ta tour j'ai mis blocus.
Ton roi noir finira mat.

( double tanka )

Alexandre Carret

JE signe dEs CHÉQues
en blanc pour des JEUX D'ÉCHECS
en bois. Ou l'inverse ?

Nicolas Graner

Jeu paradoxal
Où le succès est brillant
Quand l'échec est mat

et

Humains, votre règne
Sur les pièces des échecs
Arrive à son terme

Roi dame tour cavalier fou pion
IA corna défi mortel au pouvoir

( anagramme )

Elisabeth Maitre

Ce duc hué sec,
déchu ! Juché, écus dûs,
dèche ! Chu, déchu!

( beau présent )

Jacqueline Morel

Le roi des échecs,
Sa reine fière le mate
Elle le rend fou.
Dans la tour, le cavalier
Avance ses pions.

(  HOG  )

Floriane Austruy

E ntre deux coups 
C oup de foudre, coup du sort
H uis clos entre nous 
E ntre deux coups 
C oups de pions, coups de cœur
S uccomber... 

( acrostiche )

Noël Bernard-Talipo

pion
fou
menace
petit roque
gambit de la reine
échec et mat en quatre coups

( Fib )

21 juillet – Journée mondiale de la malbouffe

Bernard Maréchal

La malbouffe. Fable ou blâme ?

Œuf flambé ou beau bœuf bleu,
Le beauf bouffe mal.

Le fléau
Bouffe le falafel mou,
Allume le feu au fuel.

Le beauf a la flemme.

Le mafflu
Flambe la moule au beau feu,
La moelle allumée embaume.

La bouffe l'emballe.

Bulbe mou,
Le mufle affalé fabule.

( HOG et beau présent )

Nicolas Graner

La femme bouboule,
Belle, m'emballa.
Affable ou maboule,
Elle m'affola.

Malbouffe blâmable ?
Folle bamboula ?
Ô la molle fable,
Le flou blablabla !

( sélénet et beau présent  )

Elisabeth Maitre

Sus à la malbouffe
mais gare à l'orthorexie
qui bouffe la vie

Goûtons avec appétit
la bonne bouffe entre amis

Jacqueline Morel

Frites...
Sodas...
Fastfood
Attention
À malnutrition
Société de consommation

(  Fib  )

Floriane Austruy

Je n'ai pas trouvé 
Avec mon cholestérol 
La malbouffe saine... 

Alexandre Carret

- MAgret d’aLBi aux trOis trUFFEs
Au  poivre de MALaBar, cuit à l’étOUFFéE

- éMincé d’ALoyau de BOeUF FlambÉ
au MArc de caLva sur son Banc de chOU-Fleur et FritEs

- MALiBu et mini sOUFFlé aux airElles
et sa MArmeLade de Baies rOUges Fraîches.
                               caFÉ

Noël Bernard-Talipo

Le bœuf mol.
Floue, la flamme,
Mal à l'âme.
La bémol.

Mâle fol
A bu. Blâme ?
Baffa femme
Fêla bol.

Le beau mufle,
Mule, buffle,
Foula meuf.

Feu, à balle.
Mal ? ou bluff ?
Bam ! L'affale.

( sonnet en beau présent )

22 juillet – Journée du hamac

Bernard Maréchal

Hamac suspendu.
À l’ombre je me balance,
Mollement couché,

Accroché dans l’épuisette
Comme carpe en son filet.

(tanka, mot-clef et acrostiche)

Alexandre Carret

Image
( Pinacogramme )

Annie

quand tu te balances
au creux du hamac
à qui, à quoi penses
tu ? à l'estomac
quadruple des vaches ?
aux nuages blancs ?
aux trésors que cachent
pirates, forbans ?

( sélénet )

Elisabeth Maitre

Sacha avala
pasta, mâcha carambars
babas, malabars

( monovocalisme )

Jacqueline Morel

Sieste délicieuse
Brise douce caresseuse
Lumière soyeuse

Noël Bernard-Talipo

Môme à mèche chiche 
À même chaume cachée 
Hachich a mâché

( sur les consonnes du mot-clef  )

23 juillet – Journée mondiale des dauphins

Bernard Maréchal

Quel wok abject ! Vexé, j'y fris dauphin : mangez !

(pangramme alexandrin de 36 lettres sur mot-clef)

Annie

ventre plat
fesses fermes
nuque souple

dos fin

( chicago )

Jacqueline Morel

Comme les dauphins
Créer des vagues de rire
Plongée salvatrice

Alexandre Carret

Des fadas font du
Fondant fait d'aulx frais, d'oeuf et
D'un faux dauphin. Fin.

( syllabes débutant alternativement par F ou D )

Noël Bernard-Talipo

Du nid d'un panda
Dans un sapin d'Ispahan
N'ai saisi pia-pia.

Passai, dandin aussi niais,
Assassin d'appâs insus.

( beau présent )

24 juillet – Journée de la tequila

Bernard Maréchal

L’eau ? la tequila ? 
L’aïeul tète-t-il le lait ? 
Têtu, il le tait.

Au lit, quelle utilité ? 
¿Qué tal? La qualité tue.


(tanka et beau présent)

Elisabeth Maitre

Laquée et étique
au taquet Léa attaque
le quai elle quitte

( beau présent )

Jacqueline Morel

Tequila, Whisky
Ajout de citron
Puis réfrigérez
Mixez et buvez

( pangramme et mot-clef )

Alexandre Carret

Bien qu'un homme sans foi l'abandonna et tenta de lui faire endosser ses crimes, cet homme répondait aux curieux :

T’es qui ? L’acquitté
Qui tait là où l’athé qui
 L’a quitté killa.

( palindromes syllabiques ; double acrostiche )

Noël Bernard

ce n'est pas vraiment du thé
cette boisson folle qui
m'a mis dans cet état-là

tout part et je reste là
œil blanchâtre teint de thé
dans les bras d'on ne sait qui

je ne veux pas savoir qui
rit et danse avec moi là
au fond du salon de thé

( quenine )

25 juillet – Journée du fil et de l’aiguille

Bernard Maréchal

De fil en aiguille
Dedans mon filet,
J’enfile une anguille,
J’en fais des filets.

Dans la casserole,
Je la grillerai.
Sur du riz créole
Je la mangerai.

( sélénet )

Nicolas Graner

Des filles enfilent des fils
Dans le chas de leur aiguille
Des fils enfilent leur aiguille
Dans le chas des filles
De fil en aiguille
Tout le monde s'enfile
Même les téléphones

( homophonies et homographies )

Elisabeth Maitre

Une jeune aiguille
voulait épouser
un fil de famille
soyeux satiné

La belle romance
ne tourna pas rond
et fila sans transe
un mauvais coton

( sélénet )

Jacqueline Morel

Remonte le temps
Suis le fil, encore, encore...
Et tu trouveras

Elles seront révélées
Aiguille et main de l'aïeule

Alexandre Carret

Aiguillon des mots
Ses métaphores filées
Recousent le monde.

Noël Bernard-Talipo

Fille bâille, cille,
Vaillante veille, travaille.
Aiguille scintille.

Maille mantilles fragiles,
Taille toiles. File, vile.

( à l'instar des mots-clefs, tous les mots contiennent le groupe "il" )

26 juillet – Journée du tout ou rien

Bernard Maréchal

Rien ne te retient ?
Toute routine t’ennuie
Et un rien t’étonne ?

Tout te tente et tout te tue ?
Tout te réunit en rien !

(tanka et beau présent)

Nicolas Graner

Aimez-vous mieux la partie ou le TOUT ?
Qu'adoptez-vous, le milieu ou le BOUT ?
Optez-vous pour le cidre doux ou BRUT ?
Choisirez-vous le cheveu roux ou BRUN ?
Chérirez-vous le bon grain ou le BREN ?
Préférez-vous vous sentir mal ou BIEN ?
Demanderez-vous quelque chose ou RIEN ?

( doublet de Carroll en lignes isocèles )

Alexandre Carret

Enterré, tout Terrien nie être tout ou rien

(alexandrin · beau présent)

Jacqueline Morel

Aucun compromis
C'est à prendre ou à laisser
Pas content ? Tant pis !

Bituur esztreym aka E-M Gabalda

si fort tenté du tout
« Ne hurtez plus a l’uis de ma pensée » 
si fort tenté du rien
là y enté et c’est à voir tout
passer ne vous aura échappé
que n’ai tiré dessus du tout 
pendant que vous passiez

Elisabeth Maitre

Un tout petit rien
de rien du tout tente en vain
le tout pour le tout

Tout ou rien, joue son va-tout
rien ne va plus, il perd tout

Noël Bernard-Talipo

je
veux
tout ou
rien de rien
aucune demi-mesure
seul me duit un ciel sans nuages

( Fib dans lequel, à l'instar des mots-clefs, tous les mots ont un nombre pair de lettres )

et

N'erre ni ne rée.
Renie ère, nie inné.
Reine ? Nenni. Rien. 

( beau présent en réponse à Brigitte Celérier dont un message célébrait la « Saint Rien » )

27 juillet – Journée internationale du fonio

Bernard Maréchal

Fonio noir ou blanc,
On le cultive au Mali,
Nigeria, Bénin.

Il se cuisine en couscous,
On en fait aussi du pain.

( tanka acrostiche )

Alkexandre Carret

    AU  CHAMP  DE   FONIO
la  POCHE  À  FOIN  DU  MA li
     ON Y FAUCHE EN HAUT

(anagrammes des majuscules entre les vers 1 et 2)
(anagrammes syllabiques entre les vers 1 et 3)

Jacqueline Morel

Tout sec au soleil
Ou ondulant sous le vent
Fonio généreux

Chasse les mauvais esprits
Et tous les ventres remplit

Nicolas Graner

Fonio, potiron,
Witloofs, oignons, cornichons,
Brocolis, poivrons.

Options : chorizo, poisson.
Boisson : Trobonix. Bonsoir.

( tous les mots ont pour voyelles un I et deux O )

Noël Bernard-Talipo

Croisons, moribonds...
À l'horizon, à foison
Moisson de poissons !

Tombions ? Goinfrons ! Offrirons
Boissons, fonio, cotillons !

( comme dans « fonio » tous les mots de plus de deux syllabes ont trois voyelles : o,i,o dans l'ordre )

28 juillet – Journée mondiale contre l’hépatite

Bernard Maréchal

Je souffre fort de la prostate
Et mon gros intestin m’entête.
Depuis que j’ai cette hépatite
Je me survis ! Quelle litote !
Maman ! J’ai perdu ma tutute !

( babebine justifiée )

Alexandre Carret

L’épatante
Hépatite
De Patrick
Rapetisse
C’est patent
Et pratique.
Et petit
A petit
L’apathie
Est partie.

( prosonomasie )

Nicolas Graner

Qu'attrape un Martien
qui dine à la trattoria ?
L'hépatite alien.

Moralité : l'hépatite vient en mangeant.

( calembour )

Elisabeth Maitre

Hépatite, en toi
j'ai foie. Ne te bile pas
si je dois l'hic taire

J'honnis ce teint si rosé
Je suis en crise de foi

( calembour )

Jacqueline Morel

La bête est tapie
En un foie toute petite
Pointe l'hépatite

Noël Bernard-Talipo

Pape tète thé,
Petit à petit, à pipette.
Hait appétit, hâte.

Pâté appâte piété :
Épaté, Pie happe et paie.

( beau présent )

29 juillet – Journée nationale du rouge à lèvres

Bernard Maréchal

Sur ses lèvres rouges
Le voleur goulu se gave,
Savoure leur sel.

La gueuse valse, rêveuse.
Leurre légal, rouge à lèvres.

(beau présent)

Nicolas Graner

ROUGE, la ROUÉE
dans sa voiture LOUÉE
restait bien LOVÉE.

Elle s'est LEVÉE, ourlant
sa fine LÈVRE en parlant.

( tanka et doublet de Carroll de rouge à lèvre )

Elisabeth Maitre

Coup d’œil avisé
au miroir pour s'assurer
d'un parfait tracé

Et la soif de vivre éclate
sur ses lèvres écarlates

Alexandre Carret

       Vert     à    pied
   Byzantin     à    genou
   Moutarde     à    nez
     Ivoire     à    dents

      Rouge     à    lèvres

( chicago mêlé de polysémie )

Jacqueline Morel

Par un beau soir d'été
Dame Jehane coquette
Par la porte secrète
Se rend à pas feutrés

Au jardin parfumé
Elle y cueille en cachette
Mûres et pâquerettes
À joindre au miel doré

Et pétales de rose
En très petite dose
Pour un parfait mélange

Avec grande attention
Elle oint ses lèvres d'ange
Va au diable Apollyon !

( sonnet sur le thème )

Noël Bernard-Talipo

Sur les commissures
Du sourire aimé
Vives enchâssures
M'ont rêve allumé

Me posant je cueille
Au pétale frais
La sève et recueille
Des trésors secrets

( sélénet )

30 juillet – Journée internationale de l’amitié

Bernard Maréchal

Ma mie m’aime tête-à-tête,
Mate ma tête mitée.
Amitié mimée ?
Imitée ? 
Emma m’aimait, et Mimi ?

(HOG et beau présent)

Nicolas Graner

Ma mamie Amy
mime hammam à Miami
à imam ami.

(  beau présent phonétique sur le mot ami )

Elisabeth Maitre

Ma aimée Mamie
imitait tatie et mie
mitée émiettait

( beau présent  )

Jacqueline Morel

Si douce émotion
Sensation multicolore
Sentiment puissant

Se sentir tel que l'on est
S'épanouir libre et confiant
Soutien si réconfortant 

Sláinte mon  ami !

( HOG et S en début de vers )

Alexandre Carret

A MoITIE AMIsh
un TIErs AMbITIEuse, AMIne
TIEnt son AMnIsTIE.

( Lettres du mot-clef incorporées dans l'ordre )

Noël Bernard-Talipo

vent
fleuve
amis
murmurants
vos chemins croisés
tracent l'entrelacs de la vie

( Fib )

31 juillet – Journée Mondiale des administrateurs système

Bernard Maréchal

Au calendrier,
L’Administrateur Système
Retarde d’un jour.

Bien qu’on l’attende le trente,
Il vient sur son trente et un.

(tanka et mea culpa sur mot-clef)

Jacqueline Morel

Mince ! Encore un bug...
Administrateurs système,
À l'aide ! Au secours !

Alexandre Carret

- j'Ai Deux MINISTRAbles.
- TirEz aU soRt, Sir, pour Y
STatuEr sur le Moins stablE
(...)
Et le plus pourri !

( Lettres du mot-clef incorporées dans l'ordre )

Nicolas Graner

Notre SysAdmin
qui es en salle machine
loué soit ton login

`echo / se- ze | tr a-z n-za-m | rev`

( attention, la deuxième strophe tue ! ne la copiez surtout pas dans votre ordinateur ! C'est une commande Unix/Linux qui, si on l'exécute, efface tous les fichiers de l'ordinateur. À condition d'avoir les "droits" suffisants, ce qui est généralement le cas des administrateurs système. )

Noël Bernard-Talipo

L'administrateur
M'enferma dans son système.
Sans fin j'ai tourné.