Catégories
Oripeaux Uncategorized

l’abeille

m'éveille,
douceur
dans la treille,
ma sœur
l'abeille 

Cette structure 2,2,3,2,2 est un exemple de l’architog, forme inventée par Gilles Esposito-Farèse parmi les généralisations du tanka initiées par Jacques Roubaud et étendues par lui.

Oripeaux : Précédent Suivant

Catégories
Oripeaux

Del Borracho

Triste, veuf, ombrageux, divague inconsolé,
Prophète Aquitain dont toute œuvre est abolie.
Mon astre dépéri, mon rebec constellé,
Plombent de leurs noirceurs orde mélancolie.

Ténébreux fut tombeau : pouvais-tu consoler ?
Rendis Santo Strato, baie offrant parhélie,
Fleur dont béance émut mon esprit désolé,
Arbre dont sur raisin rose emperlait folie.

Mon nom ? Chaddaï, Éros ? Raymond, Gontaud-Biron ?
Mon front encor rougit baisante Souveraine ;
Rêveur hantai noir gouffre idolâtrant Sirène...

Bravai, double vainqueur, fleuves -Styx, Achéron,
Modulant dessus trois cordes, mimant Orphée,
Soupirs magnifiant Sainte, éclats trahissant fée.

Nouvel essai de la nouvelle contrainte de la bambochade. Dans la tradition de la liste Oulipo, ce sonnet est une réécriture du « Desdichado » de Gérard De Nerval, composée en 2-bambochade ( on trouvera des réécritures bambochantes du Desdi plus difficiles réalisées par Gilles esposito-Farèse: 3-bambochade stricte et 1-bambochade ).

Notes les noms propres ont été choisis pour approcher au mieux ceux du Desdichado :
Santo Strato est l’une des communes du Pausilippe,
(El) Chaddaï est l’un des noms du Dieu de la Bible,
Raymond est le prénom du Lusignan époux de Mélusine,
Gontaud-Biron le nom complet du 1er duc de Biron qui tantôt servit tantôt trahit Henri IV.

Publié sur la liste Oulipo le 14 avril 2022

Oripeaux : Précédent Suivant

Catégories
Oripeaux

Lémuriens anyctalopes

Frustrés, lamentez,
Lémuriens anyctalopes.
Tristes, condamnés,
Candides défenestrés,
Trouvez canopée.

Après la 4-bambochade du poème précédent, nous poursuivons l’exploration de cette nouvelle contrainte avec une 3-bambochade ordonnée: ici chaque mot contient 3 lettres consécutives, leur ordre étant respecté.
Publié sur la liste Oulipo le 13 avril 2022

Oripeaux : Précédent Suivant

Catégories
Oripeaux

Bambochade

Féconds ? Débauchés ?
Pourquoi toujours compliquer ?
Fichage embrouillant.

Clabaud, dégonfle poumons :
Stupéfiera bambochade ! 




Le mot « bambochade » contient les cinq lettres consécutives de l’alphabet a,b,c,d,e. Je propose d’appeler « bambochade d’ordre n » ou « n-bambochade » un texte dont chaque mot contient au moins n lettres consécutives. Ainsi ma contribution à l’héméroméride du 27 mars était une 3-bambochade. On peut trouver une définition précise des bambochades sur la page des contraintes, avec diverses variantes suggérées par les Oulipotes.
Le tanka ci-dessus est pour sa part une 4-bambochade.
Publié sur la liste Oulipo le 12 avril 2022.

Oripeaux : Précédent Suivant

Catégories
Ouvrir

L’opération de paix

ses sujets
nous le savons bien
sauront un jour la vérité
sauront qu'un puissant homme a fait d'eux des assassins 

ce jour-là
ils découvriront
sous des lambeaux de béton

un enfant 
dans des bras aimants

tout est mort

Ouvrir : précédent suivant

Catégories
Ouvrir

Qui perd gagne

L’amour à la haine un matin
dit jouons donc à qui perd gagne
tu prends la mer moi la montagne
tu prends la sauge et moi le thym

La haine en puissants uppercuts
changea l’amour en serpillère
l’embrasa dardant sa torchère
lui inocula le scorbut

La nuit tomba sur les déserts
le froid figea ses stalactites
de la mort se dansa le rite
burle cingla champs et couverts

Démantelé foutu saigné
souriant comme un blé qui graine
comme au loin naufrageait la haine
l’amour chuchota j’ai gagné

L’attentat politique de ce jour en Tunisie a motivé des textes émouvants sur la liste Oulipo. Le présent poème, qui ne présente pas de contrainte oulipienne particulière, a tiré son inspiration de leur lecture.
Publié le 6 février 2013

Ouvrir : Précédent Suivant

Catégories
Oripeaux

Atanase Périfan

Atanase Périfan
in ana: fêta repas

La lecture admirative d’un ambigramme malheureusement disparu de Basile Morin dans lequel par symétrie le mot voisinage se transformait en télévision m’a inspiré ces vers anagrammatiques concernant l’homme qui a instauré des fêtes des voisins à Paris.
Publié sur la liste Oulipo le 17 juin 2012

Oripeaux : Précédent Suivant

Catégories
Oripeaux

Crobonacci

sable
rocs
un homme
que comprime
une gangue froide
le balbutiement d'un dessein
à tire d'aile envolé vers le vide inconnu

Deuxième participation à l’hommage organisé par le site Zazie mode d’emploi à l’Oulipien de l’année, qui pour 2022 est Étienne Lécroart. La longueur de chaque vers ( 1 1 2 3 5 8 13 ) renvoie au dessin correspondant. Cette liste est le début de la suite de Fibonacci de départ 1-1.

Oripeaux : Précédent Suivant

Catégories
Ouvrir

le téléphone tous les jours

il faut cultiver l’impatience
dans le ciel gris de nos rues plates
où le vent s’est arrêté
le vent contrebandier de l’amitié
le vent s’est fait arrêter par imprudence
il sifflait
il faut libérer le vent
débrancher les éoliennes
débrancher le téléphone
décrocher les poupées du manège
tourner tourner comme la souris
la chauve souris qui cherche le vent de la nuit
il faut souffler tous ensemble
les verriers les sopranos les vestales
les bronchitiques les tuberculeux les amiantés
les dragons les aquilons les fujins
les phoques les vieillards les forgerons
ne pas arrêter de souffler
s’arracher les poumons
s’éclater les tympans
s’exorbiter les yeux
et si ça ratait
s’il ne repartait pas le vent
catastrophe s’il ne repartait pas
les murs aveugles des maisons resteraient visqueux dans l’ombre mauvaise
les parterres de lino glissant pueraient sans fin la lessive saint marc
les poussettes inutiles resteraient cadenassées aux cages d’escaliers
à l’hyper-drive le carbone ensevelirait la file des voitures
les bancs publics déserts se couvriraient de feuilles mortes
sur les bureaux que la mélamine aurait figés
sur les bureaux où se tapirait l’écran froid du touchpad
où pas une feuille vingt-et-un vingt-neuf-sept ne se tiendrait prête à l’envol
la sonnerie
la sonnerie dans le vide et l’incolore
toujours
tous les jours
grise et solitaire
la sonnerie d’appel masqué

Ouvrir : Précédent Suivant

Catégories
Oripeaux

Articles

un de la une alla de l’un à l’une
las d’aduler le halo de la lune
de l’au delà héla un nul  élu
des « le » aux « la » l’un à la une est lu



Le 14/06/2012, Gilles Esposito-Farese a écrit :
« Parmi les dizaines de spams que je reçois quotidiennement,
j’ai vu ce matin le titre  » 3 articles pour le prix de 2! « .
Eh bien la liste oulipo fait mieux encore. En voici par
exemple quatre pour le prix de 2 :  » La une donne le la. « 
Qui tente d’en accumuler davantage ? »
J’ai fait la proposition ci-dessus, qui en contient 8 dans le premier vers et 8 dans le dernier

Oripeaux : Précédent Suivant